Les propositions de réformes du droit du travail reportées d'une semaine

 |   |  222  mots
Myriam El Khomri doit présenter des pistes pour la réforme du droit du travail que Manuel Valls souhaite faire aboutir avant l'été 2016.
Myriam El Khomri doit présenter des pistes pour la réforme du droit du travail que Manuel Valls souhaite faire aboutir avant l'été 2016. (Crédits : STRINGER/FRANCE)
Myriam El Khomri, ministre du travail, travaille encore avec les partenaires sociaux pour peaufiner les grandes orientations du marché du travail.

La ministre du Travail, Myriam El Khomri, ne remettra pas mercredi ses pistes pour réformer le droit du travail à Manuel Valls, mais "sans doute la semaine prochaine", a-t-on appris lundi auprès du ministère, confirmant une information de l'agence AEF.

La remise "est repoussée de quelques jours, sans doute à la semaine prochaine", a indiqué son cabinet à l'AFP, précisant que Mme El Khomri "termine la première phase de concertation" avec les partenaires sociaux. Lors de la conférence sociale, le Premier ministre avait demandé à sa ministre de lui remettre ses orientations le 28 octobre.

Un code du travail "plus lisible"

Son projet de loi, qui englobera aussi le Compte personnel d'activité (CPA) et des mesures liées à la transformation numérique, doit être présenté début 2016, après une seconde phase de dialogue. Son adoption est prévue d'ici à l'été.

Le gouvernement souhaite "rendre plus lisible le code du travail", en donnant plus de place au dialogue social dans l'entreprise.

Il s'inspirera, pour ce faire, du rapport Combrexelle, remis début septembre à Manuel Valls, qui prône, dans les quatre ans, "une nouvelle architecture du code du travail" distinguant une base de "principes fondamentaux", communs à tous les salariés, et ce qui peut être renvoyé à la négociation collective dans les branches et les entreprises.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/10/2015 à 9:21 :
Un code du travail plus lisible pour qui et dans l'intérêt de qui ? Quel est le contre pouvoir au sein des entreprises ? Simplifier les rôles des médecins du travail et inspection du travail et les rendre plus autonomes et avec un réel pouvoir ; les syndicats sont "protégés par le code du travail", je vois en entreprise qu'ils cherchent surtout à obtenir des privilèges personnels auprès des patrons. D'ailleurs les employés préfèrent se mettre en arrêt maladie plutôt que d'émettre la plus petite contestation que ce soit, ils se sentent tellement protégés et représentés . ah ha !
a écrit le 29/10/2015 à 9:12 :
Pourquoi est ce que les artisans du dialogue social sont ils points et mains liés à ce que les patrons leur demandent ? syndicats, médecin du travail, inspection du travail ? tout ces gens ont peur (médecin du travail) "j'ai peur de me faire disputer"ils vont se moquer de moi" A quand des organismes indépendant ? le dialogue ne se fait que dans un sens, celui des patrons. merci
a écrit le 29/10/2015 à 9:12 :
Pourquoi est ce que les artisans du dialogue social sont ils points et mains liés à ce que les patrons leur demandent ? syndicats, médecin du travail, inspection du travail ? tout ces gens ont peur (médecin du travail) "j'ai peur de me faire disputer"ils vont se moquer de moi" A quand des organismes indépendant ? le dialogue ne se fait que dans un sens, celui des patrons. merci
a écrit le 29/10/2015 à 9:12 :
Pourquoi est ce que les artisans du dialogue social sont ils points et mains liés à ce que les patrons leur demandent ? syndicats, médecin du travail, inspection du travail ? tout ces gens ont peur (médecin du travail) "j'ai peur de me faire disputer"ils vont se moquer de moi" A quand des organismes indépendant ? le dialogue ne se fait que dans un sens, celui des patrons. merci
a écrit le 27/10/2015 à 11:52 :
CE N EST PAS CHANGER LE CODE DU TRAVAIL QUI ET SOUVENT AMMENDE ET CHANGER PAR DES JURISPRUDENCES QUI FONT OFFICE DE LOI?QU ON DONNERAS DU TRAVAIL EN FRANCE. MAIS EN DEMANDANT AU GROSSES ENTREPRISSES FRANCAISES INSTALLEES A L ETRANGER DE REVENIR EN FRANCE QUE L ON POURRAS ERADIQUES LE CHOMAGE??? IL SERAIS BIEN QUE DES JOURNALISTES COURAGEUX FACE UN JOUR UN BILAN CHIFFRE DES EMPLOIES QUI SERAIS RECREE PAR CETTE POLITIQUE COURAGEUSSE ET EFFICACE???
a écrit le 26/10/2015 à 17:27 :
une semaine pour abolir le statut de la fonction publique , des intermittents , des régimes spéciaux et enfin celui des élus ... quelle avancée républicaine !
Réponse de le 26/10/2015 à 21:42 :
s'il y arrive... je vote pour lui en 2017 !!!
a écrit le 26/10/2015 à 17:23 :
Com d'hab , ça sera repoussé au prochain quinquennat ! 😜😜😜
a écrit le 26/10/2015 à 17:16 :
Nous aurions des professions à 80h hebdomadaires, l’Etat français fait-il dans l’esclavagisme au travail alors que des dirigeants iraient au golf en appelant cela du travail ?
Réponse de le 26/10/2015 à 17:29 :
En tout cas, c'est pas loin de l'esclavagisme fiscal pour les salariés...
a écrit le 26/10/2015 à 16:12 :
La réforme du droit au travail, est-ce pour saquer du boomster qui se prendraient pour des champions ? On publie dans la presse que les français auraient des salaires, entre le brut, le net et le disponible, n’est-on pas dans une nébuleuse pour pômer les gens ? On entend dire qu’il existerait des avocats au smic. On publie pour un prof bac+5 des salaires de 1486,32 brut, le mérite c’est quoi ? On publie par exemple le salaire moyen employé en 2004 à 15800 net soit 1317, on suppose qu’en 2015, les employés sont mieux rémunérés… Les revenus sont-ils vampirisés par ce qu’on appelle la finance sans visage ou les retraités ? La secrétaire de monsieur la pédégère gagnerait plus que les diplômés est-ce parce qu’elle passe sous la table ? On augmente les prix réglementaires, on appelle cela du pib, dans la tête sommes-nous chez les psychopathes ou à l’asile ? Le PIB augmenteraient mais pas les revenus sauf échelons à fonctionnaires ? On pourrait imaginer se seigner du vampire traficant de taux.
Réponse de le 26/10/2015 à 21:39 :
BLEURP... !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :