Nicolas Sarkozy rejoint le conseil d'administration d'AccorHotels

L'ancien président de la République présidera le comité "stratégie internationale" du groupe.
Le groupe hôtelier indique dans un communiqué que celui-ci prendra la place du représentant du fonds Colony Capital.
Le groupe hôtelier indique dans un communiqué que celui-ci prendra la place du représentant du fonds Colony Capital. (Crédits : ROBERT PRATTA)

Tout juste trois mois après son élimination au premier tour de la primaire de la droite et son retrait de la vie politique, Nicolas Sarkozy trouve à s'occuper. AccorHotels a annoncé mardi l'arrivée de l'ancien président de la République à son conseil d'administration en qualité d'administrateur indépendant.

Le groupe hôtelier indique dans un communiqué que celui-ci prendra la place du représentant du fonds Colony Capital qui a cédé début février ses dernières parts dans AccorHotels. L'ancien président de la République présidera le nouveau comité "stratégie internationale" dont les missions et la composition seront précisées lors d'un prochain Conseil d'administration, précise le groupe.

"L'expertise internationale de Nicolas Sarkozy et sa parfaite connaissance des enjeux géopolitiques mondiaux seront de formidables atouts pour le groupe", souligne Sébastien Bazin, le PDG d'AccorHotels, cité dans le communiqué.

(Avec Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 27
à écrit le 23/02/2017 à 5:59
Signaler
Accor Hotels ou bien faire des conférences au Qatar, ça paye un max de million de dollars ! Ca paye beaucoup plus que la politique. Rappelez vous que la politique, souvent c'est gagner de l'argent à pas faire grand chose.

à écrit le 22/02/2017 à 17:27
Signaler
Je l'aurais plus vu au Haut Conseil de l'Ordre de la Magistrature...

à écrit le 22/02/2017 à 17:05
Signaler
Les réactions constituent souvent un bêtisier de choix. C'et bien le cas concernant les responsabilités futures de Sarkozy.Mais pourquoi tant de ressentiments et de haines? Quelles sont les compétences de ceux qui le conduisent à la guillotine (inven...

à écrit le 22/02/2017 à 15:51
Signaler
"L'expertise internationale"? En tout cas ce n'est pas pour sa connaissance de l'anglais. Peut être le groupe a-t-il des projets d'hôtels en Lybie. Ça c'est du pantouflage, avec talonnettes.

à écrit le 22/02/2017 à 13:34
Signaler
Rien que l'explication du pdg d'accord sur l'expertise de nicolas sarkozy fait franchement rigoler,en revenche pour l'image de marque du groupe c'est nettement plus derangeant.Ce genre d'arrangement dont l'interret economique laisse a desirer n'est p...

à écrit le 22/02/2017 à 13:34
Signaler
Rien que l'explication du pdg d'accord sur l'expertise de nicolas sarkozy fait franchement rigoler,en revenche pour l'image de marque du groupe c'est nettement plus derangeant.Ce genre d'arrangement dont l'interret economique laisse a desirer n'est p...

à écrit le 22/02/2017 à 11:29
Signaler
il faudra penser à revoir l'allocation des anciens présidents, maintenant qu ils peuvent trouver un emploi dans le privé. ainsi qu'une bonne partie des avantages (les agents de securite employés pour un dirigeant du privé ...)

à écrit le 22/02/2017 à 11:11
Signaler
Tiens, tiens et au Sofitel de New York, Nafissatou peut le conseiller en matière de coups de balai !

à écrit le 22/02/2017 à 9:12
Signaler
Plus un politicien pille un pays et plus il est récompensé contrairement au citoyen lambda qui plus il fera une irrégularité minime et plus il la paiera cher. On est pas des gagnes petits au sein de l'oligarchie.

le 22/02/2017 à 10:53
Signaler
Effectivement, Castro, Chavez, Poutine illustrent complètement ce qui est dit !

le 22/02/2017 à 15:42
Signaler
Vos obsessions sont vraiment alarmantes à vous vous le savez ? Vous arrivez à vivre sinon ? Ca doit être hyper dur à porter au quotidien dites moi...

à écrit le 22/02/2017 à 9:04
Signaler
$arkozy de Nagy Bocsa = Penelope fillon = Un emploi fictif chez Accord. Pratique encore appelée pantouflage et dans ce cas aggravée du trafic d'influence.

à écrit le 22/02/2017 à 8:58
Signaler
Il va falloir en faire des ménages chez AccorHotels pour le payer : Pour tirer 10 % à 15 % de marge, un sous-traitant Accor, comme Arcade, impose quatre chambres de l'heure à son personnel dans un deux étoiles. Norme économique qui permet de trans...

à écrit le 22/02/2017 à 8:03
Signaler
On lui a donné un bon tremplin en lui donnant un stage a la tête de l’État! Mais va t il avoir la sagesse de lever le pied sur son train de vie de... matuvue?

à écrit le 22/02/2017 à 7:21
Signaler
Sarkozy pourra ainsi conseiller et forcer Accorhotels pour ouvrir des hotels à Tripoli et dans toute la Lybie.

à écrit le 21/02/2017 à 22:10
Signaler
En pleine crise des emplois potentiellement fictifs du personnel politique et de leur famille ou de leurs proches, est-ce bien raisonnable ?

le 22/02/2017 à 0:48
Signaler
Voila un commentaire bien Franchouillarde. L'expertise des hautes responsables s’achète à prix d'or dans le monde mon cher Britannicus. Peu de personnes l'auront noter mais en 2013 dans les conférences très rémunératrices de Mr Sarkozy ce dernier an...

le 22/02/2017 à 7:40
Signaler
@nantes44 : oui c'est sur, il n'a déjà pas su contrôler et suivre ses comptes de campagne, alors au Conseil d'Administration d'ACCOR il va pouvoir superviser ceux de cette société ... Parce que le travail d'un administrateur n'est pas non plus celui ...

le 22/02/2017 à 9:59
Signaler
C est sur que Sarkozy est exactement le dirigeant ideal: parle tres mal anglais, a ete incapable de gerer le pays (cf explosion de la dette), incapable de meme gerer sa campagne electorale (apparement il a meme pas vu qu il a explose le budget), mora...

à écrit le 21/02/2017 à 21:38
Signaler
Puisque c'est comme-ça, je n'irai plus dormir dans les Hôtels Ibis, na !!!

à écrit le 21/02/2017 à 21:33
Signaler
Primo il faut bien travailler, secundo s'est sont choix, tertio sa doit mieux payer que ramasser les poubelles....

à écrit le 21/02/2017 à 20:10
Signaler
Et bientot celui des saucisses herta

à écrit le 21/02/2017 à 19:43
Signaler
Comment dites-vous ? "Emploi fictif" ? Ce ne serait pas gentil. Mais les actionnaires apprécieront.

à écrit le 21/02/2017 à 19:39
Signaler
Ne mélenchons pas les torchons ( cuisine ) et les serviettes ( salle de bains ) .

à écrit le 21/02/2017 à 19:07
Signaler
Il est vrai que c'est un expert......en matière de stratégies tordues et de financements plus ou moins clairs....

à écrit le 21/02/2017 à 18:56
Signaler
Le réseau d'un ancien président au service d'intérêts privés. L'oligarchie dans toute sa splendeur! Peut-on accepter de nommer un administrateur qui devra répondre deux fois de ses agissements devant un tribunal correctionnel?

à écrit le 21/02/2017 à 18:56
Signaler
Tout rapprochement avec une certaine affaire dans un hotel de New York en mai 2011, serait pure spéculation et n'aurait aucun fondement.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.