NKM quitte la direction des Républicains, au profit de Laurent Wauquiez

 |   |  245  mots
Nathalie Kosciusko-Morizet ne quittera jamais le parti.
Nathalie Kosciusko-Morizet "ne quittera jamais le parti". (Crédits : reuters.com)
Après la confusion de lundi, Nathalie Kosciusko-Morizet a décidé de prendre les devants en annonçant son départ de la direction des Républicains. Il devait être officialisé lors d'un remaniement prévu en janvier.

Après l'annonce de son départ, puis le démenti par Les Républicains, c'est désormais officiel, Nathalie Kosciusko-Morizet quitte la direction du grand parti de droite. Mais elle a choisi de partir d'elle-même, et ne pas attendre le remaniement prévu en janvier puisqu'elle se savait sur un siège éjectable.

Elle sera remplacée par Laurent Wauquiez. Nathalie Kosciusko-Morizet intégrera néanmoins le bureau politique et la commission nationale d'investiture.

"Je ne quitterai jamais le parti", avait-elle affirmé lundi.

Nouveau désaccord avec Nicolas Sarkozy

Celle qui était vice-présidente des Républicains avait critiqué dès dimanche soir la stratégie du "ni-ni" adoptée par le parti LR et qui consistait à n'opérer ni fusion avec une liste de gauche ni retrait en faveur d'un éventuel front républicain pour faire barrage au Front National.

"Si les électeurs avaient appliqué le ni-ni, nos candidats dans le Nord-Pas-de-Calais et en région Paca auraient été battus", a-t-elle ainsi déclaré sur TF1.

A droite, le grand ménage avant la primaire a débuté

Nicolas Sarkozy avait imposé cette ligne au lendemain du scrutin de premier tour au bureau politique du parti LR. Les ténors du parti s'étaient finalement rangés à cette idée, parfois par dépit et pour éviter la division. D'autres ont néanmoins manifesté leur désaccord. Ce fut le cas de Nathalie Kosciuscko-Morizet, mais également de l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/12/2015 à 20:51 :
Avec Sarkho, ça passe ou ça casse. C'est passé pour la Georgie, mais pas pour la Libye. Après sa radicalisation qui date du "casse toi pauv' con", ça casse en général. Alors il ne se passe plus rien.
a écrit le 15/12/2015 à 19:58 :
Il faut être objectif , si le Ps n' offre pas trois régions à LR ce n' est pas 7 mais 4 régions soit 1 de moins que le Ps.....Ah la cécité quand ça vous prend . Sarko est en train de constituer un groupe d' ennemis au sein de son parti ( Morano, Juppé, Nkm) en plus des ténors . Les primaires s' annoncent crispantes .
a écrit le 15/12/2015 à 19:10 :
Encore un qui est issu du secteur privé, qui connait le milieu des affaires, du management, de la compétitivité ....la blague ....Oh oh oh Joyeux Noël
a écrit le 15/12/2015 à 17:09 :
NKM a critiqué la décision de Nicolas Sarko, concernant le ni-ni.
Cette attitude de contradiction n'et pas la première.
Elle reste inscrite au sein du Parti.
Sarko est le président des républicains. C'est à lui de prendre les décisions en ce qui concerne la place des cadres de son Parti.
Si Hollande était capable de faire le ménage, de la même façon dans sa maison, elle serait mieux tenue. Il est donc préférable que les donneurs de leçon, s'abstiennent.
Réponse de le 15/12/2015 à 22:56 :
Belle notion républicaine. Republique = chose/bien public(que). Je comprends bien que ce concept échappe a la plupart des adhérents des partis politiques qui ne sont pas tenus a être républicains dans leurs actions.

M'enfin, vous croyez vraiment que ca donne envie de voter pour vous?
a écrit le 15/12/2015 à 16:40 :
Quand on soutient le mariage pour tous et qu'on demande des alliances avec le PS, on n'a rien à faire à droite. Mme NKM, demandez sans tarder votre carte d'adhérente au PS.
Réponse de le 15/12/2015 à 17:30 :
OK et pour la rejoindre au PS envoyons avec elle MRS Estrosi et Bertrand
Réponse de le 15/12/2015 à 23:00 :
Donc, quand on accepte que le PS vote a droite, c'est moins grave?

NKM a bien raison, "les républicains" sont devenus des staliniens.
a écrit le 15/12/2015 à 15:41 :
et le chinois là sur la photo, il est d'accord ?
a écrit le 15/12/2015 à 15:32 :
Une solution après le ni ni, consisterait à évoquer franchement ce qui rapproche la droite et le front national avec l'idée d'un accord de gouvernement en 2017.Là Mr Sarkosy pourrait se passer du centre et de tous ces partis à l'identité incertaine mais suffisamment nuisible pour vous faire perdre la possibilité d'être au second tour de la présidentielle en 2017. Le parti socialiste connait la musique ,alliances où programme commun puis il mange doucement ces alliés le parti communiste ne s'est toujours pas relevé du programme commun de 1981....et les verts sont à l'agonie!
Réponse de le 15/12/2015 à 17:11 :
je cautionne ALBERT
a écrit le 15/12/2015 à 15:17 :
Je n'ai pas de sympathie particulière pour NKM. Mais elle avait raison. Si Sarkozy espère renouveler son parti ainsi, le FN a encore des beaux jours (et des élections à gagner) devant lui. A quand une droite et une gauche unie pour défendre les valeurs de la République ?
Réponse de le 15/12/2015 à 15:45 :
@Padrick: ce que tu prônes, c'est l'UMPS que dénonce le FN :-) On les a vu à l'oeuvre depuis 40 ans et il faut donc changer un régime qui ne fonctionne pas. Si le FN est l'électrochoc nécessaire, parce qu'il ne faut pas s'attendre à ce que ceux en place partent facilement, et bien tant mieux ! La France a besoin d'avancer et l'UMPS est un verrou qu'il faut faire sauter :-)
a écrit le 15/12/2015 à 15:09 :
Y a vraiment des gens que ça intéresse? Allez retour a mon pain au chocolat.
a écrit le 15/12/2015 à 15:01 :
NKM a toute sa place au bureau politique du PS, voire auprès de Hidalgo, dont elle a assuré l'élection.
Réponse de le 15/12/2015 à 17:16 :
réponse à PNL :

Elle peut toujours faire sa demande au Bureau, rue Solférino, la Bobo
a écrit le 15/12/2015 à 13:36 :
Plus ça va, plus ce type ressemble à Jo Dalton, à s'énerver et à s'agiter pour tout et n'importe quoi. Il n'a toujours pas compris que les électeurs ne veulent pas de lui, que c'est épidermique? Il a fait son temps, il a créé un véritable élan, une véritable adhésion, un véritable espoir en 2007, puis une véritable désillusion par la suite... Alors bien sûr, il s'est pris une crise mondiale sur le coin de la g... (Enfin, pas lui, les français), mais ce n'est pas ce que les français lui reprochent. S'il est le candidat LR en 2017, on va se reprendre une tranche de Hollande pour 5 ans. Nous sommes foutus. Et la fiction/prédiction de Houellebecq s'avérera exacte...
Réponse de le 15/12/2015 à 17:18 :
C'est "Lui", qui a fait le meilleur score, il y a 3 jours !!!!!

Quoi que !!
a écrit le 15/12/2015 à 13:19 :
Conclusion logique: on ne peut pas se dire Républicain et appeler à voter socialiste, ou inversement ! Je sais, peu de politiques ont des convictions, ils sont uniquement à la recherche d'un poste au gouvernement :-)
a écrit le 15/12/2015 à 13:18 :
Bientôt le FN va passer pour une bande de bolcheviques enragés comparé au duo Sarko-Wauquiez.

Plus intéressant, par son droitisme enragé, Sarkozy est en train de générer de nouvelles candidatures à droite pour 2017 et paver la route pour Hollande, dont le profil peut rallier au second tour les électeurs centristes face à lepen.
Réponse de le 15/12/2015 à 23:12 :
Sarkozy, s'il se préoccupait plus de la France que de sa personne, devrait adhérer au FN ( a l’extrême droite du FN); cela garantirait que le FN ne soit jamais majoritaire au pouvoir.

PS: les national socialistes allemands (Hitler) ont prit le pouvoir a 36% aux élections législatives. Continuez a dormir amis citoyens, TOUT VA BIEN.
a écrit le 15/12/2015 à 13:08 :
Il aurait pu choisir une femme par exemple sa meilleur amie mme balkany
Réponse de le 15/12/2015 à 17:20 :
PARITE, c'est de mauvais goût........

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :