Non, Nicolas Sarkozy n'a pas limogé Nathalie Kosciusko-Morizet

 |   |  394  mots
Nathalie Kosciusko-Morizet a critiqué, comme Jean-Pierre Raffarin, la ligne du ni-ni imposée par Nicolas Sarkozy.
Nathalie Kosciusko-Morizet a critiqué, comme Jean-Pierre Raffarin, la ligne du "ni-ni" imposée par Nicolas Sarkozy. (Crédits : reuters.com)
Nathalie Kosciusko-Morizet serait passée à deux doigts de se voir retirer son titre de vice-présidente du parti Les Républicains. Motif: elle aurait à nouveau exprimé des divergences avec Nicolas Sarkozy, notamment sur la ligne du "ni-ni" que celui-ci a imposé à son parti dans l'entre-deux tours des régionales. Mais ce dernier a démenti toute éviction.

Ce n'était pas la première fois que Nathalie Kosciusko-Morizet exprimait des réserves voire de profonds désaccords avec le chef du parti. Et cette fois, cela aurait bien failli lui coûter sa place de numéro deux du parti Les Républicains (LR). Cependant Nicolas Sarkozy a formellement démenti l'éviction de NKM de la direction du parti, d'après le site de France Info. L'intéressée s'est elle aussi exprimée ce lundi à ce sujet, déplorant "une vieille idée stalinienne", selon laquelle "le parti se renforce en s'épurant".

La rumeur serait en fait née de l'annonce du prochain organigramme de la formation politique, sur lequel ne figure pas le nom de Nathalie Kosciusko-Morizet. Mais rien de nouveau selon France Info, qui assure avoir déjà relayé cette information il y a deux mois, assure le site de Radio France.

Il semble pourtant que le vent du boulet ne soit pas passé très loin...

Le "ni-ni", casus belli à droite?

Hier, dimanche 13 décembre, après l'annonce des résultats du second tour des élections régionales, NKM avait critiqué la stratégie du "ni-ni" adoptée par le parti LR et qui consistait à n'opérer ni fusion avec une liste de gauche ni retrait en faveur d'un éventuel front républicain pour faire barrage au Front National.

"Si les électeurs avaient appliqué le ni-ni, nos candidats dans le Nord-Pas-de-Calais et en région Paca auraient été battus", a-t-elle ainsi déclaré sur TF1.

A droite, le grand ménage avant la primaire a débuté

Nicolas Sarkozy avait imposé cette ligne au lendemain du scrutin de premier tour au bureau politique du parti LR. Les ténors du parti s'étaient finalement rangés à cette idée, parfois par dépit et pour éviter la division. D'autres ont néanmoins manifesté leur désaccord. Ce fut le cas de Nathalie Kosciuscko-Morizet, mais également de l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin.

D'après l'AFP, le grand parti de droite serait désormais en proie à un grand ménage. Une nouvelle direction doit être annoncée en janvier. Cette refonte sera effectuée alors que le parti doit engager un débat sur sa ligne politique. Elle intervient également à quelques mois de la primaire qui désignera le candidat du parti à l'élection présidentielle de 2017.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/12/2015 à 17:31 :
il faut que Xavier Bertrand se calme et se rappelle qu'il appartient au LR , qu'il n'oublie pas le mot solidaire. Le cadeau fait par le PS en retirant son candidat ne doit pas lui faire oublier son appartenance LR et le respect qu'il doit au adhérant. Ce mépris exprimé au regard des électeurs FN est indigne de notre démocratie. je ne suis pas du bord FN mais je respecte le mot liberté, chaque citoyen est libre de son vote
a écrit le 17/12/2015 à 21:20 :
Si la stratégie du ni-ni n'avait pas été appliquée, le FN aurait eu beau jeu de dénoncer la résurgence de l'UMPS, d'accuser les socialistes et les républicains de collusion et de présenter le FN comme le seul parti d'opposition. Ce rapprochement PS-LR est attendu avec impatience par le FN qui y verrait la preuve du "blanc bonnet - bonnet blanc". Le FN serait le principal bénéficiaire de la stratégie de l'union PS-LR.
Sarkozy a certainement beaucoup de fautes à se reprocher, mais en l'occurrence, c'est lui qui a raison, n'en déplaise à NKM.
a écrit le 17/12/2015 à 18:33 :
NKM et Raffarin ont tort. Quand une décision est prise par un bureau dans lequel on
est membre, on est solidaire de la solution retenue. Rappelons d'ailleurs que ce n'était pas celle de Sarko au départ. Si chacun raconte sa vie, on appelle ça la gauche.
a écrit le 17/12/2015 à 16:59 :
Bizarre quand même sur toute cette habituelle défiance organisée quand on parle de N. Sarkozy.
En fait voilà la réalité sur ce sujet :
Le Président des Républicains, Nicolas SARKOZY, nomme :
Laurent WAUQUIEZ Vice-président délégué
Eric WOERTH Secrétaire général et en charge du projet
Isabelle LE CALLENNEC Vice-présidente
En outre, il a proposé de nommer Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, qui l’a accepté, membre du Bureau Politique et de la Commission nationale d’investiture.
D’autres nominations interviendront au début de l’année prochaine.
a écrit le 17/12/2015 à 13:11 :
Tout ceci Monsieur Sarkosy nous le savons depuis longtemps, aujourd'hui vous parlez comme cela parce que vous voulez revenir mais ce ne sera pas possible, moi perso je vous reproche la fermeture de divers régiments ( aujourd'hui on voit les résultats, ) tout comme la suppression de plusieurs postes de Police, le ménage devait être fait mais pas comme cela , Je me réjouie de n'être pas de votre parti, quand vous remerciez les personnes qui se sont battus pour vous Voyez Madame Moraneau je pense que vous avez ouvert les yeux à bien des gens...
Cordialement
Réponse de le 18/12/2015 à 17:39 :
vous réjouissez-vous du chômage, des salaires et retraites bloqués, de l'insécurité et d'une sécurité sociale brimée.
Quant'à madame Morano parlez de ce que vous connaissez bien!

Cordialement
a écrit le 16/12/2015 à 16:52 :
Laissons le lapin Duracel s'exciter et exclure à tout va bientôt il sera seul et pourra essayer de faire une OPA sur le FN! bataille de crocodiles dans le marigot s'ils s'entretuent c'est bon pour la France!
a écrit le 15/12/2015 à 9:56 :
TRUC....
"La France est une democratie".
Certes mais coloree en jaune comme une banane quoi..
a écrit le 15/12/2015 à 8:05 :
NKM a été médiocre, démagogue, Gastonne La Gaffe Multi-Quotidienne, aux municipales de Paris, changeant chaque jour de discours et de stratégie. Elle s'est comportée en petite fille gatée, disputant médiocrement le choix de son bureau jusqu'à de bas comportements, au siège Des Républicains. Dati, a le meme comportement. Ces deux Femmes déshonorent Les Femmes en Politique : heureusement Valérie Pécresse Elève La Femme en Politique, et bien d'autres, dans tou les partis.
Réponse de le 16/12/2015 à 17:39 :
Oui mais, les femmes n'étant plus ce qu'elles étaient, VP, forte de son succès (ténu, mais succès) risque bien, à l'instar de NKM, de pratiquer le doigt d'honneur à l'endroit de Naboléon -1... Pour Wauquiez pas de problème: il suffit de l'inviter dans des salles parquetées, afin qu'il s'amuse à le rayer... "Rayera bien qui rayera le dernier" telle est sa devise.
a écrit le 15/12/2015 à 0:49 :
Ca devrait se régler à coup d'enveloppes.
Réponse de le 15/12/2015 à 8:56 :
Ou à cous de responsabilité
a écrit le 14/12/2015 à 21:19 :
Les républicains se retrouvent au centre de l'échiquier politique : position inconfortable qui doit nécessairement se garder à droite et à gauche. Pour Sarkho c'est le "ni-ni". Pour Giscard c'était le "oui, mais". Mais il y a un monde entre Sarkho et Giscard!
Réponse de le 17/12/2015 à 13:23 :
si on en est la au point de vue immigration, c'est bien Giscard et son regroupement familial!.... vous avez la mémoire qui flanche !
a écrit le 14/12/2015 à 17:03 :
Finalement tout va à vau-l'eau. L'information par peur d'être après l'autre, les partis politiques de gauche, de droite en profonde déliquescence. Et tout ce petit mode vit en vase clos, se reproduisant les uns avec les autres. Cette "élite" qui malgré de longues études payées à prix d'or pour apprendre à résoudre des problèmes dont on connait la solution est totalement incapable de sortir du formatage de base et faire preuve de créativité et d'intelligence. Ce type d'espèce qu'on peut comparer aux dinosaures sans capacité évolutive est voué à la disparition au profit d'espèces présentant de grandes facultés d'adaptation. N'oublions pas que l'espèce dominante d'aujourd'hui est sortie d'une espèce marine !!
a écrit le 14/12/2015 à 16:51 :
Le petit haineux n'a toujours pas compris que la plus grande partie des Français ne veut plus de lui. Il a quand même réussi à perdre contre Hollande et vu ce que de nombreux électeurs pensent de Hollande, ça situe le personnage.
Qu'il se dise qu'il n'est pas si mal dans les bras de Carla avec l'argent des Qataris et qu'il se retire au Cap Nègre ou ailleurs serait la meilleure des choses qui pourrait arriver à la France.
Je pense cependant qu'il s'accroche car c'est le seul moyen qu'il a d'échapper à ses nombreuses casseroles judiciaires
Réponse de le 16/12/2015 à 21:29 :
à lire vos propos l'on se demande qui est le "petit haineux" . personnellement j'ai mon idée ....
a écrit le 14/12/2015 à 16:30 :
NKM serait très bien chez les socialistes à qui elle ressemble en tout. Parfaite bobo, désagréable, sectaire et donneuse de leçons, battue quand elle se présente, elle pense exercer un improbable magistère, du haut de son diplôme d'ingénieur, alors qu'elle enchaine les échecs et ne fait qu'exaspérer ceux dont elle prétend partager, (si peu) l'orientation politique. Son dilemme est de se mettre au travail, ou de rejoindre la bande de rêveurs impénitents de la gauche, mais pour elle c'est plutôt « boire ou choisir, il faut conduire », donc, elle se retrouve dans le bac à sable.
a écrit le 14/12/2015 à 16:25 :
Copé attend son retour avec impatience.
Balkany serait chargé des comptes de campagne plus un fusible ou 2.
Quant à NKM, elle va faire comme Rama Yade et aller bricoler chez les radicaux de radis de droite libéraux de cornichons. Et se faire expulser ensuite.
a écrit le 14/12/2015 à 16:22 :
Une intelligence politique qui lui fait jouer un coup vers un centre acquis d'avance à Juppé. Ce coup de pied de l'âne à son mentor Sarkozy est quelque peu hâtif sinon maladroit dans un contexte inédit et imprévisible. Le plus grand nombre voit Juppé grand gagnant 2017 avec les voix du centre et de la gauche ... Une perspective qui peut-être donnera des ailes à M Le Pen qui est renforcée dans son argument de la collusion UMPS par la campagne du 2ème tour, et va aussi redonner vigueur à une droite forte contraire au mariage contre-nature que l'on voudrait lui imposer. A titre personnel je souhaite rendre hommage à Valérie Pécresse, qui a tenu tête au cartel des gauches et.. à Debout la France. Mais en revanche ne suis pas très fier de l'exploit "arrangé" sauce PS-Vert-Front de Gauche des candidats Nord et de PACA. Mais ne dit-on pas que seule la victoire est jolie , pourvu qu'elle n'exaspère pas une grande partie du pays !
Réponse de le 14/12/2015 à 21:11 :
Juppé est le symbole du perdant droit dans ses bottes. Il a eu son temps et il n'a pas fait ce qu'il devait faire pour sauver la France des syndicats. Aujourd'hui il est un bleuet dans une Aquitaine rose.
Réponse de le 15/12/2015 à 14:01 :
Ceux qui y voient déjà Juppé devraient se souvenir de 1995 où Balladur, un an et demi avant l'échéance, était donné imbattable et où finalement c'est Chirac qui s'est imposé.
Réponse de le 16/12/2015 à 16:27 :
Quand vous évoquez les syndicats, vous parlez aussi du Medef, de la FNSEA ou ce n'est que les syndicats ouvriers que vous visez?
a écrit le 14/12/2015 à 16:22 :
M. Sarkozy est excellent quand il s'agit de faire de la politique politicienne. Manque de bol, les électeurs lui demandent de faire tout sauf ça. Et notamment d'avoir une vision pour l'avenir de notre pays, ce qu'il n'a pas.
a écrit le 14/12/2015 à 16:19 :
Il l'avait mis à la corbeille. Maintenant, il fait "vider corbeille".
Avec ou sans NKM, il y a toujours pénurie d'idées.
a écrit le 14/12/2015 à 15:57 :
Franchement , avec la situation actuelle du pays on s'en foot de leurs histoires de nominations ... On se croirait devant une telenovela brésilienne.... Ou les feux de l'amour ... On veut des idées , un programme clair pour sortir ces 6,5 millions de chômeurs que comptent la France !
a écrit le 14/12/2015 à 15:56 :
Lorsqu’il était à l’Élysée, Nicolas Sarkozy était caricaturé comme étant le larbin du président républicain George W. Bush, et cela jusque dans la presse anglo-saxonne . Il est à l' origine du nouveau nom de son parti rebaptisé "Les Républicains".
La déchéance de ce qui fut jadis « le parti gaulliste » a atteint ainsi son apothéose avec M Sarkozy. Lui et ses prétendus héritiers se vautrent dans la collaboration la plus servile avec l’Empire qui veut écraser la France et domestiquer l' Europe.

Pour parachever cet effondrement politique et moral de la classe dirigeante française, il ne reste plus qu’une chose : que le PS change à son tour de nom pour s’appeler « Les Démocrates ».
La boucle serait alors bouclée. LRPS, Fn, tous les mêmes, est-il besoin de rappeler que l' UPR appelait à voter blanc au deuxième tour..?
a écrit le 14/12/2015 à 15:54 :
NKM, celle qui navigue à vue mais plutôt à gauche, qui pratique l'insulte (connards) quand elle manque d'arguments, qui renie trop facilement des positions antérieures, va probablement changer de casquette car elle n'a visiblement plus sa place dans cette droite molle. Le PS lui va très bien mais sa disparition du PPF serait encore mieux pour tout le monde...
a écrit le 14/12/2015 à 15:46 :
Franchement , il aurait dû la virer bien avant avec perte et fracas .
a écrit le 14/12/2015 à 15:45 :
Ces élections régionales 2015 débouchent sur des guerres fratricides entre amis LRPS.

Spectateurs privilégiés, les électeurs du Front National ;
a écrit le 14/12/2015 à 15:45 :
qu'elle rejoigne le ps:elle a ce mélange d'humanité,d'audace et de fermeté qui fera qu'elle ne sera pas dépaysée.
a écrit le 14/12/2015 à 15:40 :
NKM , c'est la machine à perdre , elle a été incapable de gagner la mairie de Paris qui lui était grande ouverte et à cause de son Ego démesuré ! ça démange Sarko depuis un moment et il le fait ! pour gagner en 2017 , il faudra d'abord choisir le bon candidat et ensuite s'y tenir , pas de dissident comme NKM qui viendrait semer la zizanie ! il serait bon d'avancer les primaires pour mettre à jour le plan de bataille
Réponse de le 14/12/2015 à 16:15 :
Hold-up sur Les Républicains ! Mais les centristes ne vous suivront pas dans la droite extreme ! Et les électeurs du FN ne sont pas décidés à réintégrer vos rangs ...!
Vous ne voulez voir qu'une seule tete... mais le petit Nicolas, il faut se mettre à genou pour ne pas dépasser derrière lui...
Une fois que vous aurez viré tout le monde, il restera qui avec Nicolas.
Perso, j'ai voté Wauquiez PARCE QU'il y a des centristes avec lui, modérant son positionnement. Mais si vous virez NKM, puis ... ?? Juppé? Raffarin ? l'UDI ?? ... en 2017, devrai-je m'abstenir ??... à vous de voir !
Réponse de le 14/12/2015 à 16:39 :
Perso, je verrai bien de nouveau un ticket Fillon-Sarkozy.
Sarkozy n'a pas de programme et n'est pas de taille a en avoir un, Fillon a un programme mais pas le charisme. Comme il faut éjecter Jupé et consort, je ne serai pas surpris que Fillon rejoue la carte Sarkozy qu'il épargne au maximum.
a écrit le 14/12/2015 à 15:36 :
Abstentionnistes habituels, en 2017, ils seront nombreux, en cas de 2° tour Sarko/MLP, à venir mettre un bulletin pour Marine LePen. Elle (vu son "programme", totalement inapplicable) est beaucoup moins dangereuse pour la France que le revanchard.
Réponse de le 14/12/2015 à 18:00 :
Le petit jo Dalton à talonnettes il ne reviendra pas meme si on doit plonger grave
a écrit le 14/12/2015 à 15:34 :
Perso, j'ai voté à droite aux 2 tours.
Mais en 2017, si c'est Sarko, je ne suis pas sûr de mon vote !!
a écrit le 14/12/2015 à 15:30 :
L'ump est un tel mélange d'extrêmes qu'il faudrait le re-diviser en 2 : le centre droit en ressuscitant l'UDF, associé (mais pas inféodé) à la droite "forte" de l'ex RPR.
Malheureusement, je ne suis pas sur que les électeurs du FN reviennent en arrière avant un moment ! LE problème est le même à l'intérieur du PS : Valls et Macron sont plus proches de Raffarin qu'ils ne le sont de Mélenchon et des frondeurs !
Réponse de le 15/12/2015 à 14:21 :
Pour le FN la roche tarpéienne est proche du Capitole. Après s'être glissé au second tour de la présidentielle, le FN est retombé à un très bas niveau de 2002 à 2010, en partie parce que ses électeurs avaient compris qu'au delà du coup de gueule leur vote ne servait pas à grand chose, et d'autre part parce que Sarkozy avait réussi à adresser une partie des réelles questions qui entretiennent le vote FN, et à donner l'illusion d'un état qui prenait les problèmes à bras le corps. Ainsi le FN n'avait pas réellement pesé sur les élections de 2002 à 2010. Espérons que les très nombreux électeurs du FN aux régionales, collectivité sans réels pouvoirs ni marges de manoeuvre comprendront que le seul résultat tangible de leur vote est d'avoir rendu unijambistes les conseils régionaux de Nord-Picardie et PACA, permis l'élection d'une gauche pourtant très minoritaire en Centre Val de Loire et Bourgogne Franche Comté. Et espérons aussi que le législateur se saisira du prétexte de ces nouvelles régionales ratées (une de plus...aucune n'a été réellement réussie) pour en finir avec les élections régionales directes, et surtout, comme en Italie, éradiquer la proportionnelle.
a écrit le 14/12/2015 à 15:18 :
Le stalinisme n'est ni de droite ni de gauche !!!
a écrit le 14/12/2015 à 15:14 :
Elle a plusieurs fois affiché son désaccord avec la ligne de Nicolas Sarkozy, la voici sanctionnée. « Evincer au moment où on lance un débat, c'est une vieille idée stalinienne », a-t-elle réagi après l'annonce de son éviction ajoutant qu'elle n'échangerait pas ses « convictions contre une place ».Alors le pape Sarko mènera-t-il son troupeau vers le centre et pour cela s’entendre avec Juppé et Bayrou ?? Ou vers la lisière de l’extrême droite d’exclusion avec ses boucs émissaires…Je vous laisse deviner ou se trouvent les disciples de l’autoritarisme et du tout sécuritaire !!!
a écrit le 14/12/2015 à 15:06 :
Une lecture rapide de sa biographie sur Wikipedia permet de comprendre sa position d'alignée sur les positions de Manuel Valls vis-à-vis du FN
a écrit le 14/12/2015 à 14:59 :
A ce bureau il y avait l ange Copé qui est venu donner ces conseils et ce matin mme balkany qui attaquait jupe sur Twitter !!!
Sarkosy était revenu en disant qu'il était le seul rempart contre le FN !
Moi je crois l inverse à chaque fois que je le vois il me donne envie de m abstenir
En 2017 si il est le candidat de droite lepen sera élu les francais élimineront Sarko au 1 Er tour et Hollande sera battu
a écrit le 14/12/2015 à 14:47 :
Il ne reste plus qu'à lui trouver un prétexte pour pousser Jupé dehors. Heureusement que la France est une démocratie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :