Pénélope Fillon sort de son silence dans la stratégie de com de son mari

 |   |  1302  mots
(Crédits : Reuters)
Ce dimanche, peu avant un rassemblement de soutien au Trocadéro à Paris et à la veille d'une réunion du comité politique du parti "Les Républicains", Pénélope Fillon dit souhaiter, dans un entretien au Journal du Dimanche, que son mari aille jusqu'au bout. Selon un sondage Ifop, réalisé par le JDD, 71% des Français veulent que François Fillon renonce à l'élection présidentielle.

Alors que 71% des Français souhaitent que François Fillon renonce à sa candidature à l'élection présidentielle selon un sondage réalisé Ifop pour le Journal du dimanche, le camp Fillon, qui se réduit comme peau de chagrin avec la cascade de désaffections ces derniers jours, continue d'afficher sa volonté de rester dans la course. Ce dimanche, peu avant un rassemblement de soutien controversé au sein des Républicains et du centre, et à la veille d'une réunion du comité politique du parti qui, prévue initialement mardi, a été avancée à lundi "compte tenu de l'évolution de la situation politique", Pénélope Fillon entre en scène dans la stratégie de communication de son mari, qui s'apparente pour les uns comme un baroud d'honneur pour les uns, comme un appel à continuer à résister pour les autres.

"Chaque jour je lui dis ça"

Dans un entretien au Journal du dimanche, l'épouse du candidat de la droite, assure de la réalité de ses activités auprès de son mari, alors que son mai va être mis en examen le 15 mars pour des emplois fictifs présumés et que Pénélope Fillon a été également convoquée par les juges pour être éventuellement mise elle aussi en examen. Alors que son mari est fragilisé par cette affaire au sein des Républicains, elle dit souhaiter que son mari aille "jusqu'au bout" dans la course à l'Elysée tout en précisant que l'ancien Premier ministre "prend ses décisions seul".

"Moi, je lui ai dit qu'il fallait continuer jusqu'au bout. Chaque jour je lui ai dit ça. C'est lui qui décidera", dit-elle. Si elle décrit la politique comme "un monde terrible", Penelope Fillon affirme soutenir son mari dans son dessein, jugeant qu''il n'y a que lui qui peut être président".

"Être capable d'endurer ça, c'est une preuve de courage remarquable. C'est le seul candidat qui ait l'expérience, la vision, le projet et la détermination nécessaire pour diriger la France", estime-t-elle.

"Si cela n'avait pas été moi, il aurait payé quelqu'un pour le faire"

Penelope Fillon s'explique aussi sur le fond de l'affaire, à savoir ses activités rémunérées de collaboratrice parlementaire auprès de son mari. "Il avait besoin de quelqu'un qui accomplisse ces tâches très variées. Si cela n'avait pas été moi, il aurait payé quelqu'un pour le faire. Donc on a décidé que ce serait moi", explique-t-elle à propos de ces activités qui ont cessé en 2013.

"Je ne considérais pas que je faisais de la politique. Je travaillais pour mon mari et pour les Sarthois", ajoute-t-elle.

Penelope Fillon a été employée par son mari comme assistante parlementaire de 1988 à 1990 puis de 1998 à 2002 et de mai 2012 à novembre 2013, un poste qui n'a pourtant jamais été "officialisé", comme elle l'a elle-même reconnu devant les enquêteurs, selon son procès verbal d'audition révélé par Le Monde. François Fillon a déclaré qu'elle avait été employée par ses soins pendant quinze ans, pour un salaire mensuel moyen de 3.677 euros nets.

"J'étais au courant"

Dans le Journal du dimanche, Penelope Fillon explique qu'elle était "bien sûr" au courant.

"J'étais au courant. Bien sûr que je comprenais ce que je signais quand je signais des contrats", dit-elle. "Cela m'a choquée qu'on puisse penser que j'étais une ignorante et une imbécile".

Elle raconte aussi avoir "réalisé des notes et des fiches de lecture" pour la Revue des deux mondes, dirigée par Marc Ladreit de Lacharrière, un ami de son mari. Un travail rémunéré au total 100.000 euros selon le Canard enchaîné, sur lequel la justice enquête également.

Penelope Fillon, qui sort de son silence pour la première fois depuis le début du "Penelopegate", explique sa discrétion par "peur des mauvaises interprétations."

"Et puis j'étais tellement surprise par la violence et par l'hystérie que je me suis renfermée dans ma coquille galloise", dit la mère des cinq enfants de François Fillon, qui est née au Pays de Galles.

 45.000 personnes attendues au Trocadéro

A sept semaines du premier tour, un rassemblement des soutiens à François Fillon est prévu ce dimanche à 15 heures place du Trocadéro, à Paris. Selon un organisateur, au moins 45.000 fidèles de François Fillon sont attendus dimanche. Le camp Fillon compte sur l'ampleur de cette manifestation pour enterrer le plan "B" d'un recours à Alain Juppé  pour le remplacer.

L'ancien Premier ministre a invité ses partisans à ne pas "abdiquer" lors d'une réunion publique samedi après-midi à Aubervilliers, près de Paris. Alors que certains s'inquiètent du soutien apporté par des mouvements conservateurs comme "Sens commun", émanation politique de "La Manif pour tous", "chaque Français" sera "le bienvenu" au rassemblement de dimanche (...)"il n'y a pas un profil, pas une origine particulière", a déclaré sur BFM TV, le nouveau directeur de campagne du candidat, Vincent Chriqui, qui remplace Patrick Stefanini, démissionnaire.

"C'est une réunion de soutien à François Fillon, c'est une réunion pour un projet de redressement, pour un projet d'alternance et de changement, c'est ça le seul mot d'ordre", a-t-il ajouté avant le meeting d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).

"Quelle que soit l'injustice qui lui est faite, François Fillon n'est plus en mesure de porter notre projet et nos valeurs"

Au sein d'un parti en crise, des voix se sont élevées contre le rassemblement de dimanche, comme le président de la région des Hauts-de-France, Xavier Bertrand. "En République, on ne fait pas siffler la justice. Et non, je ne serai pas au rassemblement du Trocadéro demain", a-t-il écrit sur son compte Twitter. Son collègue de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), le "sarkozyste" Christian Estrosi, parle quant à lui d'une "erreur".

"Il apparaît clairement que La Manif pour tous et Sens commun sont en première ligne dans l'organisation de cette manifestation, et cela me gêne", a-t-il dit-samedi dans un entretien paru dans Nice Matin. L'élu craint aussi que cette manifestation soit émaillée de violences et "donne l'impression d'un défi aux institutions de notre pays, et cela n'est pas possible non plus".

Dans une tribune publiée parallèlement, plusieurs dizaines d'élus de la région Paca appellent François Fillon à retirer sa candidature.

"Quelle que soit l'injustice qui lui est faite, François Fillon n'est plus en mesure de porter notre projet et nos valeurs", écrivent-ils.

Le soutien des sympathisants des Républicains à Fillon chute

D'après le sondage de l'Ifop, plus de sept Français sur dix (71%) souhaitent que François Fillon renonce à être candidat à l'élection présidentielle. Les Français interrogés, dont le nombre n'est pas précisé, sont 28% à souhaiter que l'ancien Premier ministre reste dans la course à l'Elysée, contre 33% il y a quinze jours. Le soutien des sympathisants des Républicains vis-à-vis de l'ancien Premier ministre chute de 70% à 53%. Interrogés sur "les qualités pour représenter la droite et le centre" à l'élection présidentielle de différentes personnalités, les sondés placent le maire de Bordeaux, Alain Juppé, en première position, à 64%, loin devant les anciens ministres François Baroin (34%) et Xavier Bertrand (30%). François Fillon est à 29%.

A la question de savoir qui est, parmi six candidats à la présidentielle, celui ou celle qui "incarne le mieux les valeurs d'honnêteté et d'éthique", François Fillon arrive en dernière position avec 7%, derrière le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan (9%), la présidente du Front national Marine Le Pen (14%), l'ancien ministre Emmanuel Macron (20%), le candidat socialiste Benoît Hamon (21%) et le représentant de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon (24%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/03/2017 à 10:27 :
si mr Fillon est élu président sa première reforme sera de légaliser le détournement d'argent public comme cela les accusations contre lui seront annulées.Bravo nos politiques de ne pas y avoir pensé plus tot vraiment des nuls.
a écrit le 05/03/2017 à 18:01 :
Les arguments sont très faiblards, il n'y a rien de concret sur la réalité du travail fourni. Même si ça peut être délicat à prouver quand on travaille à domicile, il devrait y avoir des centaines de preuves pour son passage comme assistante de mr Joulaud.

Les notes de lectures? Il y en a eu deux et Mme Fillon reconnaît avoir conseillé "oralement" Mr Lacharrière en 4 ou 5 occasions. Qui croira que ca vaut 100 000 € et qu'il n'y a pas derrière d'autres contreparties derrière?

Son entretien n'a pas vraiment arrangé son image personnelle.
RDV le 18 mars puisqu'elle est convoquée par les magistrats, on en saura plus sur le degré de crédibilité qu'ils accordent à ses dires.
Par ailleurs si son mari est effectivement mis en examen le 15, et comme le "crime" dont il est accusé ne peut avoir été commis seul, elle serait en mauvaise position.
a écrit le 05/03/2017 à 16:37 :
Elle a touché au grizzbi des français Pénélope et elle soutient son mari de candidat qui veut nous imposer une cure d'austérité pour couvrir des frais de châtelaine....Mais les tontons électeurs vont flingués son mari et sa caste de voleurs professionnels de deniers de la République. Honte à cette galloise qui ne mérite pas de vivre dans un pays où la devise égalité et fraternité est bafouée par des gens de son espèce pour servir uniquement des intérêts familiaux. Beurk !
a écrit le 05/03/2017 à 15:25 :
Gonflée la dame, " si cela n'avait pas été moi, il aurait payé quelqu'un pour le faire", ben bien sûr Mme FILLON, sauf que la destination des fonds n'aurait pas été la même, l'argent aurait réellement rémunéré un ou une salariée au lieu d'enrichir votre ménage puisque vous ne travailliez pas pour lui, ça c'est vous qui l'avez dit, et revenir en arrière ne servira pas votre cause, bien au contraire, maintenant on sait que vous êtes complice et non pas victime...
a écrit le 05/03/2017 à 14:11 :
Pénélope au travail.....voilà la preuve qui manquait Monsieur le juge...ouf François est sauvé...
a écrit le 05/03/2017 à 13:03 :
Qui a donné les PV d'audition de François FILLON et de son épouse à la presse ? Pourquoi ce délit manifeste de violation du secret de l'instruction et son recel ne sont-ils pas immédiatement poursuivis par la magistrature ? Que fait le Conseil Supérieur de la Magistrature ? Que fait le ministre de la Justice ?
Réponse de le 06/03/2017 à 8:52 :
"le Journal du Dimanche a publié les PV d'audition de Penelope Fillon, alors que l'épouse du candidat républicain est sortie de son silence. 19 personnes ont été interrogées par les enquêteurs dans cette affaire".
Le JDD a eu l'exclusivité de l'interview de Mme Fillon, le JJD sort une partie des PV, qui a copie aujourd'hui après que le dossier soit à l'instruction, les avocats de la famille, les Fillon? croyez vous que cela été fait sans l'accord des Fillon au JJD . Otez moi un doute donnez moi une réponse claire et étayez votre commentaire et non un ragot, merci.
a écrit le 05/03/2017 à 12:34 :
EXCUSEZ MOI POUR CES REPETITIONS MON ORDINATEUR A BUGE???
Réponse de le 05/03/2017 à 18:38 :
PoUr Le BuG pAs De SoUcIs VoUs EtEs ExCuSe MaIs PoUr VoS MaJuScUlEs CoNtInUeLlEs C'eSt PaS eXcUsAbLe !!!
a écrit le 05/03/2017 à 12:13 :
J AIME POUR LA PREMIERE FOIS UN SONDAGE SUR L ECHELLE DES VALEURS/ET QUI EST GAGNENT MELECHON/. C EST POUR CELA QUE JE SOUHAITE LE VOIR DIRIGE LE PAYS. CAR IL A L EXPERIENCE DES ENJEUX POUR RELEVER LA FRANCE??? NOUS AURONS LE DESTIN QUE NOUS AVONS MERITE///ALBERT EINTEINS///
a écrit le 05/03/2017 à 11:46 :
Et voilà ..Penelope à bien travaillé pour son mari...travail administratif..pas politique..affaire bientôt classee..
On voit bien la manoeuvre politique et de certains juges trop politisé. .
a écrit le 05/03/2017 à 11:35 :
Pis didon.... Fillon remplacé par Juppé ??? De quoi se marrer.... un déjà condamné pour remplacer un futur condamné ?! Pouhaaaa
a écrit le 05/03/2017 à 11:35 :
Pis didon.... Fillon remplacé par Juppé ??? De quoi se marrer.... un déjà condamné pour remplacer un futur condamné ?! Pouhaaaa
a écrit le 05/03/2017 à 11:20 :
Cette affaire démontre que le couple Fillon et ses enfants ont profité sans vergogne des deniers publics,

selon Fillon qui n'a pas hésité à les dénoncer, 30 % des parlementaires en font de même

ces méthodes d'enrichissement sans cause aboutit a ce que ces potentats français possèdent des bien "mal acquis" comme les potentats africains dont certains sont poursuivis en France ;

Il convient de dresser des inventaires précis de ces biens mal acquis pour les saisir et les vendre pour que l'argent public détourné revienne dans les caisses de l'Etat.
Réponse de le 05/03/2017 à 12:05 :
Et les autres parlementaires sont ils en reste... ???????

Y aura t il une enquête pour tout le monde ?

Ce qui est inamissible, ce sont tous ces supers privilèges de tous NOS PARLEMENTAIRES . !!
Voila la vérité, parce que Mr Fillon a profité du système comme les autres!!!
a écrit le 05/03/2017 à 11:14 :
Les tâches variées de Mme Fillon restent floues dans sa réponse vaseuse . Le canard ,lui, il ne s'enfonce pas dans la vase.
a écrit le 05/03/2017 à 11:09 :
Quelle horreur et quelle honte, ces gens là vivent donc réellement déconnectés des réalités depuis combien de décennies en fait ? Ça fait combien de temps qu'ils ont décidé d'arrêter d'évoluer ?

Ce n'est pas seulement Pénélope Fillon qui est concernée dans cette affaire, c'est toutes les femmes qui sont humiliées par Fillon et sa bande qui les prennent décidément pour des objets que l'on place ici ou que l'on déplace là.

Un telle manipulation peut être considérée comme violence psychologique.
Réponse de le 05/03/2017 à 16:24 :
@Citoyen blasé: c'est plutôt toi et d'autres qui êtes déconnectés de la réalité. Chacun défend ses intérêts personnels et ce qu'a fait Fillon a été dicté par ce qu'est la nature humaine. Ce qui est anormal, c'est que le système ne prenne pas de mesures pour éliminer les conflits d'intérêts, car il est bien évident que quand on prétend agir pour la Nation, on ne doit pas profiter de son statut et on doit mettre de côté ses intérêts personnels. Plus facile à dire qu'à faire, mais c'est ce qui distingue les grands hommes d'état des petits malfrats :-)
Réponse de le 05/03/2017 à 18:06 :
"Plus facile à dire qu'à faire, mais c'est ce qui distingue les grands hommes d'état des petits malfrats"

"C'est normal de faire comme ça chez les gens de bonne famille" a dit je ne sais plus quel politicien connu à propos de l'affaire fillon, vos propos ne dérogent pas de cette distinction de classe, subjectifs à souhaits donc, ils n'ont aucun intérêt.

C'est bien quand vous m'oubliez, moi c'est tout le temps et je vous assure que je ne lis jamais vos commentaires pour ma part, un peu d'amour propre, lâchez moi.
Réponse de le 05/03/2017 à 20:32 :
@citoyen blasé: il ne s'agit pas de distinction de classe, mais de nature humaine. L'homme est un prédateur, pas un bisounours socialiste uniquement intéressé par l'assistanat. Mais même là, le socialo y voit son avantage avant tout, à savoir qu'il vit aux crochets des autres sans rien faire lui-même. Un peu difficle à comprendre pour ceux qui ont un intellect limité, n'est-ce pas :-)
Réponse de le 06/03/2017 à 9:02 :
Commentaire non partisan, rare merci. Plus facile à dire qu'à faire et cela comme vous le dites à tout les niveaux. Dans un pays mes collaborateurs m'expliquaient que tant qu'eux pouvaient aussi profiter du système comme ceux qui gouvernaient RAS mais si par hasard le haut voulait moraliser le bas sans y participer alors la rue serait noire de monde.
Réponse de le 06/03/2017 à 9:32 :
"@citoyen blasé: il ne s'agit pas de distinction de classe, mais de nature humaine"

La nature humaine n'existe pas vous êtes vraiment un obscurantiste peu doué.

"Chacun défend ses intérêts personnels"

Si chacun défendait son intérêt personnel l'humanité n'existerait plus depuis belle lurette. Maintenant arrêtez de me pourchasser, la prochaine fois je signale vos trollages.

Comme je vous le répète sans cesse, jamais je ne lis vos commentaires car étant sans intérêt ils sont une réelle perte de temps, merci de faire de même, un peu d'amour propre je comprends bien que vous vous rendiez compte que plus personne ne vous li, vous avez beau multiplier les pseudonymes et vous répondre à vous mêmes, le fond de votre discours est creux car dogmatique.

Allez, assumez vos choix de serviteur et arrêtez de troller, merci.
a écrit le 05/03/2017 à 10:55 :
Le bal des hypocrites ce n'est pas tant ceux qui lâchent Fillon mais une bonne partie des parlementaires français ou de l'UE. Beaucoup d'entre eux doivent être dans leurs petits souliers car concernés par les emplois occupés par des membres de leur famille, de ceux d'amis proches ou simplement des amis de toute nature....ne nous leurrons pas le couple Fillon sert de bouc émissaire et va payer pour les autres. Ce n'est certainement pas une mais des dizaines d'enquêtes qu'il faudrait ouvrir ! Plus facile et plus valorisant de s'attaquer à un ancien premier ministre candidat à la Présidence de la République qu'à un parlementaire presque inconnu. Simple constatation.
Réponse de le 05/03/2017 à 14:05 :
Peut-être qu'effectivement les juges attaquent avec plus de zèle les personnalités de premier plan . Cela dit, quand on veut accéder aux plus haute fonctions, il faut faire preuve d'exemplarité comme dirait l'autre.
Il y a de toute façon des chances pour que les pratiques des parlementaires soient plus encadrés par la suite, l'opinion publique est excédée.
Réponse de le 05/03/2017 à 16:46 :
Pourquoi seraient-ils dans leurs petits souliers puisqu'il n'est nullement illégal d'employer quelqu'un de sa famille comme attaché ? Il est. même prévu dans les textes que dans ce cas la rémunération est plafonnée. Et si on l'interdit, la parade est toute trouvée, il y aura des échanges de bons procédés entre parlementaires.
a écrit le 05/03/2017 à 10:34 :
Elle dit à peu près l'inverse de ce qu'elle a dit à la journaliste anglaise du Telegraph.
Pas très sérieux et ça m'étonnerait que ça ait convaincu les juges.
Pour 6 ou 7000€/mois, les preuves d'un boulot payé niveau cadre sup devraient être faciles à retrouver a priori.
Le châtelain ne vit pas dans le même monde que le bas peuple qu'il prétend représenter.
Réponse de le 05/03/2017 à 11:15 :
Prendre du recul permet d'avoir une meilleure vision.
A bon entendeur salut.
a écrit le 05/03/2017 à 10:28 :
Que c'est bien tard pour enfin parler.
Cela ne met pas en confiance, ça sent la manoeuvre de dernière minute pour s'en sortir.
Il fallait parler beaucoup plus tôt.
a écrit le 05/03/2017 à 10:21 :
mrs les médias . Pourquoi n'a t'on pas parle de l'œuf recu par mr MACRON au salon de l'agriculture ? LA VIDEO se balade partout .

Pourquoi mme BARTELONNE attachée parlementaire n'a pas de compte à rendre
Réponse de le 05/03/2017 à 11:57 :
Cette affaire Fillon est orchestrée par les juges nommés par Taubira. Le silence des politiciens gauche/ droite est assourdissant, ils sont tous dans le fromage et voudraient bien que tout se calme. Il y a des dossiers sur tout le monde , d'autres affaires pourraient sortir avant les élections. Nauséabond climat , notre V ème république est à bout de souffle, va t-on en finir avec nos monarques républicains? Pas certain, ils vont s'accrocher .
a écrit le 05/03/2017 à 10:09 :
De toute façon, Fillon touchait une indemnité comme les autres parlementaires. Députés bien silencieux depuis le début de cette affaire. Dans la réalité, cette somme de 9500 euros, c'est de l'argent de poche non fiscalisé que le député peut dépenser comme il veut.
Entretenir une maîtresse comme Félix Faure, le donner à sa famille comme Fillon et 117 autres députés. Il peut aussi s'en servir pour se faire aider ou jeter cet argent à la poubelle. En réalité,les français qui payent de lourds impôts sont lassés de ces pratiques politiciennes , Hollande et son coiffeur à 10 000 euros par mois , et tant d'autres avantages dont nos élus profitent alors qu'ils donnent des leçons de morale à longueur de journée.
Réponse de le 05/03/2017 à 11:04 :
l'histoire du coiffeur de Hollande était un gigantesque hoax introduit par la droite,vous vous etes fait avoir la dessus.idem avec le slogan"les français qui payent de lourds impots".la pression fiscale est forte en France,mais les français disposent de beaucoup plus de services gratuits que les autres,a la fin ils sont gagnants.
Réponse de le 05/03/2017 à 15:38 :
A l'élu PS qui se permet de dire que les français disposent de plus de services gratuits que les autres, et qu'à la fin ils sont gagnants !!! les ronge-tommes c'est vous élus PS ou autre, c'est vous qui bénéficiez des services gratuits, SVP évitez de généraliser votre cas de figure, vous voulez vraiment que les français dressent une liste exhaustive de vos privilèges?
C'est honteux, mais vous avez raison, nous avons un service totalement gratuit...Les urnes, et croyez-moi j'encourage les français à y aller, et à vous virer...
a écrit le 05/03/2017 à 10:06 :
Reprenons cette affaire, le parti LR veut débrancher son candidat susceptible d'être mis en examen, pour ce faire il consulte et s’appuie sur un ancien candidat qui lui est mis en examen afin de remplacer le candidat actuel par le second de la primaire qui lui a été jugé et condamné, chercher l'erreur!!!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :