Fillon, les juges, les médias et le bouclier du peuple

Ce n'est pas seulement François Fillon qui risque de chuter. Par Jean Christophe Gallien, Professeur associé à l'Université de Paris 1 la Sorbonne, Directeur général de ZENON7 Public Affairs et Président de j c g a*

4 mn

(Crédits : DR)

La France était déjà multi-fracturée, elle pourrait bien se lever si lui échappe son propre processus de choix. Le Peuple de France, oui il y a un, n'en déplaise à Emmanuel Macron, comme il y a une Histoire et une Culture française, le Peuple de France a déjà beaucoup nettoyé le paysage politique en quelques semaines : exit Sarkozy, Juppé, Valls, Montebourg, Hollande ... il a aussi qualifié, dans des primaires ouvertes, Fillon, Hamon, Jadot  ... et d'autres se sont imposés dans le casting tels Mélenchon, Macron, Le Pen. Cet ensemble aux légitimités variables semblait proposer une compétition claire, renouvelée, différenciée et positive.

C'était faire preuve d'une naïve crédulité démocratique et républicaine que de considérer que le choix appartient toujours au Peuple. C'était oublier l'incroyable climat de revanche et de vengeance qui habite les élites de ce pays.

Deux corporations attaquées

D'abord au cœur des 2 corporations les plus attaquées, trop souvent et injustement, depuis des mois, par les politiques et les citoyens : médias et justice. Même le Président de la République s'était lâché sur la « lâcheté » de juges et de procureurs qui « se planquent » et « jouent les vertueux ».

Nous découvrîmes l'affaire Fillon bientôt médiatiquement rebaptisée FillonGate. Bien sûr, la vitesse de la procédure interpelle, son caractère de parfaite série médiatique aussi, mais François Fillon, bien avant les juges et les médias, fut aussi le premier à oublier le droit et en particulier celui qui constitutionnel fixe la présomption d'innocence en cas de mise en examen. Et surtout il s'est lui même empêtré dans des filets grossièrement tendus entre impréparation amateur, gesticulations homériques inconsidérées et médiocrité professionnelle pour ne pas dire pire des équipes et en particulier celle pilotée par une « star » de la communication de crise hexagonale. Bien sur les hommes politiques, même en campagne électorale, ne sont pas au dessus de la loi, mais les juges et les médias non plus. Et ce trio devenu infernal n'est pas au dessus de la démocratie et de la volonté du Peuple.

Piège électoral

Car si l'on devine une alliance de circonstance entre juges et médias dans cette affaire qui apporte audience et contenu, la propre famille politique de Fillon plonge avec un entrain non dissimulé dans ce piège électoral.

Les Républicains n'ont jamais surmonté leurs profondes divisions. L'enchainement terrible de la défaite de Nicolas Sarkozy, de la bataille pathétique entre Copé et Fillon, du retour non souhaité de l'ex Président, puis de Bygmalion, la défaite municipale de Paris ... si vous ajoutez les ambitions démultipliées des nouveaux barons, la volonté de revanche d'Alain Juppé, la vengeance de Jean-François Copé ... tout cela fut synthétisé dans la chimie explosive de la Primaire d'où sortit un précipité inattendu : François Fillon. Inattendu et pas vraiment désiré ni jamais reconnu par les barons, encore moins par les battus et leurs écuries. Seul le peuple de droite l'avait choisi envers et contre tout un système politico-médiatique qui n'en croyait pas ses yeux le soir même du premier tour.

Fillon ne sera pas seul à chuter

François Fillon n'a jamais eu l'adhésion des ex juppéistes qu'il a pourtant naïvement bichonnés. Que dire de l'UDI ! Il avait presque obtenu, ça se confirme au cœur de la crise, la neutralité bienveillante de quelques sarkozystes. Une écurie qu'il avait, à tort encore une fois, choisis de battre plutôt froid.

Que toutes ces ambitions et autres vengeances ne se trompent pas : il ne s'agit déjà plus du seul sort de François Fillon. Dans sa chute, si elle intervient,  il emportera avec lui la totalité de l'espace politique qui il y a encore quelques semaines se partageait déjà Matignon et les ministères. Ce que François Bayrou et Emmanuel Macron et bien d'autres ont bien compris.

François Fillon le sait aussi. Délesté de ses « amis », il vient enfin devant le peuple de droite, celui qui en a fait son champion en novembre, pour y puiser l'énergie politique de survie et faire de ce socle électoral son bouclier politique, médiatique et peut-être même judiciaire. Dimanche au Trocadéro, il saura.

 *Membre de la SEAP, Society of European Affairs Professionals

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 45
à écrit le 05/03/2017 à 18:54
Signaler
On ne devient pas N°1 du jour au lendemain! Les difficultés judiciaires montrent que le chef est encore hésitant et que son autorité sur son camp n'est pas encore assise.

à écrit le 05/03/2017 à 18:18
Signaler
SANS intérêt...

à écrit le 05/03/2017 à 17:35
Signaler
Mr Fillon veut appeler au people (surtout au courant "sens commun") contre les élites du pays... Et ses soutiens crient déjà victoire parce qu'il a rassemblé 40 000 personnes au Trocadéro... Je voudrais rappeler à ces messieurs dames que le people fr...

à écrit le 04/03/2017 à 22:12
Signaler
Il se prend pour un chevalier en croisade ... il a 800 ans de retard. Ceux qui le suivent souffrent sans doute du syndrome de Stockholm : plus le châtelain promet du sang et des larmes, plus ses gens en redemandent.

à écrit le 04/03/2017 à 20:26
Signaler
Généralement parlant, il est évident que la justice est aléatoire en France. C'est quand même le gouvernement en place qui nomme le ministre, les hauts magistarts et qui mute sur le plateau du Larzac les petits juges récalcitrants !!! Les politiques ...

le 05/03/2017 à 7:39
Signaler
Votez pour la micron.

à écrit le 04/03/2017 à 15:56
Signaler
Si cette affaire était sortie avant la primaire, FF aurait-il gagné? J'en doute. N'oublions pas que FF est accusé d'emplois fictifs à répétition, que son épouse n'a jamais démentis (sa défense est en plus particulièrement mauvaise) et surtout contra...

à écrit le 04/03/2017 à 15:23
Signaler
Bon article mais à mon avis, le Peuple de France n'existe pas. La France n'est qu'une juxtaposition d'intérêts antagonistes et de frustrations diverses mais elle est tout de même riche de femmes et d'hommes de bonne volonté.

le 05/03/2017 à 0:11
Signaler
Etre divers, avoir des idées et intérêts divergents est le propre de l'Homme. Mais un Peuple est comme une famille, même lorsqu'en apparence ses membres semblent indépendants voire divisés en période de paix heureuse, ils se révèlent solidaires et pr...

à écrit le 04/03/2017 à 14:41
Signaler
Le programme politique étant prémâché à Bruxelles, on l'occulte avec des problèmes personnels pour mieux nous manipuler!

à écrit le 04/03/2017 à 14:17
Signaler
Embastillons M.Fillon et Mme Le Pen et il n'y aura plus qu'à élire, démocratiquement, M.Macron

le 04/03/2017 à 18:03
Signaler
Aaaahhh ! I have a dream...

le 04/03/2017 à 21:02
Signaler
@virtute Comme à la grande époque des Khmers rouge, bah on en est pas loin

le 04/03/2017 à 21:02
Signaler
@virtute Comme à la grande époque des Khmers rouge, bah on en est pas loin

le 05/03/2017 à 16:56
Signaler
Pourquoi personne ne parle des super revenus de Macron 18 mois de travail chez rothschild et un super salaire de 2,4 millions d'euros, tout simplement écœurant .

à écrit le 04/03/2017 à 11:52
Signaler
La droite depuis 20 ans , ce n'est que querelles d'égos surdimensionnés. Des politiciens qui ont conduit le pays dans un état pitoyable. D'abord un oui à une UE technocratique mal pensée, dominée par les allemands , une zone mark.Malgré un non au ré...

le 05/03/2017 à 16:05
Signaler
Je suis bien d'accord ! Le problème de fond en France est qu'il y a plein de gens compétents dans la société civile qui ont des solutions. MAIS ils ne peuvent pas les proposer au public car ils ne peuvent pas candidater ! Ils font face à un ensemble ...

à écrit le 04/03/2017 à 10:40
Signaler
Je pense que l'article résume bien la situation, mais qu'un encore meilleur résumé serait : beaucoup de bruit pour rien, mais du bruit quand même. C'est comme pour l'e-réputation, quand on veut faire disparaitre une information, il faut créer un flot...

le 04/03/2017 à 14:54
Signaler
Beaucoup de bruit pour rien ??? Comme dirais les jeunes mdr 😂 Moi je vous dirais que vous me faites penser:🙈🙉🙊

à écrit le 04/03/2017 à 10:20
Signaler
Cette élection est une tragédie: la lumière sur les comportements de nos élus, l'absence de respect des frondeurs de leur parti de gouvernement, l'absence de souci de Vérité des prétendants, prêts à toutes les promesses les plus stupides pour l'empor...

à écrit le 04/03/2017 à 9:59
Signaler
Deux prétendants à la fonction suprême qui se permettent de faire un gros bras d'honneur à nos institutions et se comportent comme des factieux, ils font honte à notre pays et sont un danger pour celui-ci.

à écrit le 04/03/2017 à 9:44
Signaler
Il est temps de purger la France des liens quasi incestueux entre la presse, la gauche, la "justice" voire certains fauteurs de troubles, en banlieue ou dans les ZAD (bien utiles pour faire passer le laxisme de l'exécutif pour de la fermeté) . Pour c...

le 04/03/2017 à 12:13
Signaler
Bruno est dans la douleur, son mentor est pris dans la tourmente d'avoir utilisé de l'argent public à des fins personnelles, alors il invente des calomnies et perd à son tour sa sérénité, réclame une centaine de millions au Canard enchainé, mon pauvr...

le 04/03/2017 à 12:37
Signaler
Extrême comme propos voir irresponsable Fillon a été 1 er ministre et au jours hui il vient pour redresser le pays franchement Quand aux autres qui se réclament de gauche ou d extrême gauche ou droite mes commentaires seront aussi lapidaires Au se...

le 04/03/2017 à 18:10
Signaler
Encore un théoricien du complot, réaction très droitière d'un Caliméro.

le 05/03/2017 à 17:06
Signaler
@assovac : on n'a pas vu les Mediapart, ou autres Canard Enchainé se confondre en excuses quand la "justice", au terme d' enquêtes qu'elle a quand même pris un malin plaisir à faire traîner en longueur, a fini par reconnaître qu'il n'y avait pas lieu...

à écrit le 04/03/2017 à 9:29
Signaler
Le 17 février j'écrivais ces lignes au sujet d'un article intitulé : affaire Fillon, le PNF va poursuivre son enquête. Il y a deux lectures possibles à ce fatras d'événements et d'informations réels ou fictifs, à la conclusion que l'affaire ne peu...

le 04/03/2017 à 11:41
Signaler
Je rejoins parfaitement vos commentaires. Que les medias ne soient pas d'une impartialité à toute épreuve, soit, mais je pense qu'il existe des médias "de droite" et qui le défendent âprement. Et à force de clamer haut et fort à tous les vents qu'il...

le 04/03/2017 à 13:26
Signaler
Voici au :moins un français qui est lucide, et qui, prenant du recul, dresse une analyse critique de la classe politique dans son ensemble. Il n'affiche pas de position en faveur d'un camp contre l'autre, mais dénonce le funambulisme d'un candidat qu...

le 04/03/2017 à 13:35
Signaler
Voici au moins un français qui est lucide, et qui, prenant du recul, dresse une analyse critique de la classe politique dans son ensemble. Il n'affiche pas de position en faveur d'un camp contre l'autre, mais dénonce le funambulisme d'un candidat qui...

le 04/03/2017 à 13:36
Signaler
Voici au moins un français qui est lucide, et qui, prenant du recul, dresse une analyse critique de la classe politique dans son ensemble. Il n'affiche pas de position en faveur d'un camp contre l'autre, mais dénonce le funambulisme d'un candidat qui...

à écrit le 04/03/2017 à 9:23
Signaler
Pour le moment il est condamné par les médias. la justice travail en silence à charge et à décharge. À supposer qu'il y ai un non lieux dans 6 mois celui-ci ne seras plus audible. F F restera toujours suspect " il n'y a pas de fumée sans feu " le dro...

à écrit le 04/03/2017 à 9:22
Signaler
Pour le moment il est condamné par les médias. la justice travail en silence à charge et à décharge. À supposer qu'il y ai un non lieux dans 6 mois celui-ci ne seras plus audible. F F restera toujours suspect " il n'y a pas de fumée sans feu " le dro...

à écrit le 04/03/2017 à 8:57
Signaler
A l'équipe de modération et à la direction de « La Tribune » : Un membre de votre quotidien n'a vraisemblablement pas apprécié un ou plusieurs pamphlets que j'ai adressé. Cela me vaut des messages quotidiens à mon adresses courriel qui a aussi été...

à écrit le 04/03/2017 à 8:25
Signaler
Cet articulet est confondant de bêtise. A l'erreur d'analyse il ajoute les mensonges. Il passe en effet sur tous les mensonges que Fillon a accumulé au fil des semaines. N'est ce pas ce clown triste qui avait annoncé qu'il se retirerait s'il était mi...

à écrit le 04/03/2017 à 8:01
Signaler
Entièrement d'accord avec l'article. Moi qui pourtant suis plutôt de gauche et qui n'aime pas particulièrement fillon, c'est terrible ce complot d'une partie des juges et des médias contre lui. J'ai un peu honte de cette justice. Ce pays va vraiment ...

à écrit le 04/03/2017 à 7:28
Signaler
ouhlala , le manque de rigueur de cette analyse est impressionnant . Commençons par dire que FF est dans la primaire comme le cycliste qui est dans le peloton , bien à l'abri , qui ne prend jamais un relais et qui bat tout le monde au sprint parce ...

à écrit le 04/03/2017 à 7:12
Signaler
La TRIBUNE est un journal de gauche ! rien de nouveau dans ces articles à charge un peu minables

à écrit le 03/03/2017 à 23:22
Signaler
Un tissu d'inexactitudes, pour rester courtois. Tout d'abord les juges n'avaient pas la moindre raison de se "venger" de François Fillon. Jusqu'en janvier dernier, Fillon était un ardent défenseur de la morale et du droit. Il n'hésitait pas à se m...

le 04/03/2017 à 7:40
Signaler
Entièrement d'accord.Fillon:"je ne possède qu'un compte en banque",une semaine plus tard il en énumère 14.Fillon:"si je suis mis en examen je démissione",15 jours plus tard:"Je ne me retirerai pas". Alors pourquoi Fillon se maintient-il avec autant ...

à écrit le 03/03/2017 à 22:48
Signaler
Les français se font manipuler, c'est bien visible! Mais par qui, si ce n'est ceux qui veulent leur perte!

à écrit le 03/03/2017 à 22:43
Signaler
Francois Fillon doit impérativement résister à ce complot, les ficelles sont trop grosses et les français le savent, ils sauront pour qui voter.

le 05/03/2017 à 11:32
Signaler
Au début on bombe le torse en se revendiquant de la droite catholique donc sans tâche. Oui mais on c'est enrichie avec l'argent du contribuable ( et même si c'est autorisé ce n'est pas catholique ). Devant le petit peuple on cri au complot comme seu...

à écrit le 03/03/2017 à 21:31
Signaler
Ce Fillon est lâche par les stars de son clan politique, car son succès était imprévisible, mais il a reçu la confiance de la base. Cela explique pourquoi il patauge un peu jusqu'à ce qu'il trouve de vrais appuis pour gagner. C'est en cours. Il est ...

à écrit le 03/03/2017 à 20:37
Signaler
oui effectivement, va y avoir des degats collateraux...... au passage certains devront aller relire leur petit palo alto illustre, quand ca saignera copieux ceux qui applaudiront la chute seront aussi ceux qui viendront gemir derriere, aucun doute l...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.