Plus de recrutements de cadres prévus grâce à "un regain d'optimisme"

 |   |  280  mots
95% des entreprises du secteur envisagent de recruter au deuxième trimestre.
95% des entreprises du secteur envisagent de recruter au deuxième trimestre. (Crédits : REUTERS)
Plus d'une entreprise de plus de 100 salariés sur deux prévoit de recruter au moins un cadre au deuxième trimestre, selon l'Apec.

Le marché de l'emploi des cadres semble reprendre progressivement des couleurs.

"55% des entreprises interrogées en mars 2016 envisagent de recruter au moins un cadre au deuxième trimestre 2016, en hausse de 5 points par rapport à il y a un an à la même période. Et leur degré de certitude reste élevé, 68% d'entre elles étant certaines de recruter contre 70% un an auparavant", explique l'Association pour l'emploi des cadres (Apec), dans son rapport trimestriel, publié jeudi.

Ce constat est particulièrement significatif pour les entreprises du secteur informatique dont "95% envisagent de recruter au prochain trimestre (deuxième trimestre, Ndlr)", précise-t-elle.

Pour Jean-Marie Marx, directeur général de l'Apec, "ce regain d'optimisme" est lié à "l'amélioration annoncée de la conjoncture économique et à un niveau de confiance des entreprises qui se consolide au fil des mois".

Faible hausse du nombre d'entreprises recruteuses au premier trimestre

Parallèlement, la proportion d'entreprises ayant recruté au moins un cadre au premier trimestre 2016 est en très légère hausse par rapport à la même période il y a un an (55% contre 54%). Au total, l'Apec recense 3,6 millions de cadres en France, soit 20% des travailleurs en activité.

L'informatique arrive en tête : plus de six entreprises interrogées sur dix déclarent que leurs embauches de cadres sont actuellement plus nombreuses que l'an passé à la même période, soit 7 points de plus qu'au premier trimestre 2015.

A l'inverse les secteurs les plus pessimistes sont la construction (31% jugent leur situation économique plus dégradée qu'il y a un an, soit cependant une baisse de 16 points) et le médico-social (24% estiment évoluer dans un environnement économique dégradé, soit une hausse de 13 points).

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/04/2016 à 11:37 :
Finalement la machine semble redémarrer !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :