Pouvoir d'achat : les Français déçus par le budget 2020

 |   |  957  mots
(Crédits : Eric Gaillard)
Seul un Français sur cinq pense que le budget 2020 présenté par le gouvernement aura des conséquences positives sur son propre pouvoir d'achat, selon le dernier baromètre BVA réalisé pour La Tribune.

Les débats sur les arbitrages budgétaires s'annoncent âpres pour le gouvernement. Selon le dernier baromètre BVA* réalisé pour La Tribune, 55% des Français interrogés par l'organisme de sondages estiment que les mesures contenues dans le projet de loi de finances 2020 (PLF 2020) ne vont pas améliorer la situation économique de la France. À l'inverse, 45% des personnes affirment que les orientations budgétaires devraient permettre à l'activité tricolore de rebondir.

Il y a une semaine, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin ont annoncé une diminution de la pression fiscale pour les ménages et les entreprises tout en promettant un ralentissement de la dépense publique. Dans le même temps, les foyers de contestation se multiplient depuis le début du mois de septembre. Les policiers ont défilé en milieu de semaine pour dénoncer leurs conditions de travail et exprimer leur désarroi. Plus tôt, les professions libérales et les fonctionnaires ont également battu le pavé face à la réforme controversée des retraites. Sur ce sujet, Emmanuel Macron a participé, ce jeudi 3 octobre à Rodez, à un débat sur les retraites. Le chef de l'Etat prévoit entre autres de mettre en place un système universel qui devrait remplacer les 42 régimes existants.

> Lire aussi : Budget 2020 : le gouvernement face au casse-tête fiscal et social

Pouvoir d'achat : les Français sceptiques sur le budget 2020

Les Français ayant répondu à l'organisme de sondages sur la question du pouvoir d'achat portent un regard sévère sur la politique budgétaire menée à Bercy. Sur l'ensemble des personnes interrogées, 41% pensent que le nouveau budget aura un impact négatif, 40% indiquent qu'il n'aura aucun impact et seulement 18% déclarent qu'il aura des répercussions positives. Dans le détail, les partisans du parti présidentiel sont les seuls à penser en majorité (52%) que ce budget aura des conséquences positives sur leur porte-monnaie. Ils sont seulement 24% à la France insoumise, 16% au Parti socialiste, 15% chez les Républicains, 14% à Europe Ecologie-les-Verts et 7% au Rassemblement national.

La politique économique de l'exécutif jugée sévèrement

Les réformes économiques portées par le gouvernement depuis le début du quinquennat sont jugées sévèrement par les Français. Ainsi, 68% des Français estiment que la politique économique de l'exécutif est mauvaise. À l'opposé, 32% pensent que les mesures décidées par le gouvernement d'Edouard Philippe sont favorables. "Ce jugement est plus négatif qu'en septembre, où 55% des Français jugeaient mauvaise la politique économique du gouvernement : une hausse qui s'explique avant tout par un taux moins élevé de personnes ne se prononçant pas (-12 points), la proportion de personnes émettant un jugement positif étant quasiment la même (-1 point)", précise l'institut spécialisé dans les enquêtes d'opinion.

Là encore, il y a un très net clivage entre les partisans de la République en Marche (89%) et les autres forces politiques. Seuls 35% des proches des Républicains approuvent les choix de politique économique de l'exécutif. Viennent ensuite les partisans d'Europe-Ecologie-les-Verts (34%), ceux de la France insoumise (27%), du PS (23%) et du Rassemblement national (3%).

Un fort soutien de La République en marche

Sur la question de l'amélioration de la situation économique, les partisans de la République en marche (LREM) sont en grande majorité (86%) en faveur des mesures budgétaires du gouvernement. Viennent ensuite les sympathisants Les Républicains (LR) avec 54% d'opinions favorables et ceux de la France insoumise (52%). En revanche, le budget de l'exécutif suscite beaucoup moins de soutiens chez les proches du Rassemblement national (34%), du Parti socialiste (41%) ou d'Europe Ecologie-les Verts (44%).

Sur la question de l'amélioration des conditions de vie des Français, les répondants sont également sceptiques avec 51% de réponses négatives. Par proximité partisane, les résultats sont relativement similaires à ceux relatifs à la situation économique de la France.

8 Français sur 10 favorables à la création d'un dispositif pour lutter contre les pensions alimentaires impayées

Parmi les mesures présentées dans le budget 2020, la création d'un dispositif pour lutter contre les pensions alimentaires impayées est celle qui est la plus soutenue avec 80% d'opinions favorables. Viennent (76%) ensuite la réindexation sur l'inflation des retraites inférieures à 2.000 euros et la reconduction du dispositif permettant aux entreprises qui le souhaitent de verser des primes exceptionnelles aux salariés (au maximum 1.000 euros). La décision de créer un fonds pour indemniser les victimes de pesticides a été également soutenue par les deux tiers des personnes interrogées.

Concernant les coupes budgétaires dans l'audiovisuel public, 57% des Français estiment que cette mesure va dans le bon sens. Ils sont 57% à approuver la baisse de l'impôt sur les sociétés (IS). En revanche, ils se montrent plus partagés sur la hausse du budget des armées. 51% approuvent cette décision et 49% pensent qu cette orientation va dans le mauvais sens. "Les sympathisants LFI sont les plus critiques - seuls 32% jugent que la mesure va plutôt dans le bon sens, tandis que les sympathisants LR sont 71% à estimer qu'elle va plutôt dans le bon sens, devant les sympathisants LREM (67%)" expliquent les auteurs du baromètre.

> Lire aussi : Armées : un budget 2020 au carré

(*) Méthode : enquête réalisée auprès d'un échantillon de Français interrogés par Internet du 1er au 2 octobre 2019. L'échantillon de 1.000 personnes est représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Dans le cas d'un échantillon de 1.000 personnes, pour un pourcentage obtenu par enquête de 20%, la marge d'erreur est égale à 2,5. Le pourcentage a donc 95% de chance d'être compris entre 17,5% et 22,5%.

___

Lisez notre SONDAGE EXCLUSIF BVA-La Tribune (rapport intégral en .pdf)

Couv Sondage BVA/LT Budget 2020

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/10/2019 à 7:52 :
le budget 2020 je l'estime à travers mon propre pouvoir d'achat , depuis macron : hausse de la CSG , retraite +0.3% en 2019 et en 2020 et bien sûr rien concernant la baisse de la taxe d'habitation autrement dit mon pouvoir d'achat baisse entre 4 et 5% et son mandat n'est pas terminé ; vivement qu'il parte lui et sa clique d'amateurs !
a écrit le 06/10/2019 à 12:38 :
Les français déçu en 2020 et Macron déçu en 2022 ;) ouf plus que 2 ans et demi...
a écrit le 06/10/2019 à 9:22 :
Quelqu un pourrait il nous donner le montant global du budget et celui des interets de la dette , pour qu on puisse discuter du bienfait d une inflation de 3% l an .
a écrit le 06/10/2019 à 8:52 :
La collection dés budgets de l’économie avec Macron moi tu en as plus ils t en prends les petits les pauvres les malades ils faits les poches des handicapés des retraitées du Macron hérédités des sous monseigneur Macron le Molière des pauvre 🦷🦷🦷🦷🦷 👎
a écrit le 06/10/2019 à 4:28 :
Le budget des finances de la sécu à long terme sur 5 ans la dictature financière de Macron ils peut partirez en vacances avec mamie
a écrit le 05/10/2019 à 17:56 :
Le budget 2020 c est le budget 2019 ils est permanent les mêmes perdants les gagnants les actifs Macron super arnaquées des plus fragiles de là parts d un président les handicapés les victimes d accident du travail les petites retraites mais un jours les actifs sont dé futures retraitées et Macron vas les entourloupe je suis contente les actifs ont marrés des retraites chez les jaunes ils travaillent pour les retraites mais les retraitées avant les retraité ils sont actifs la bonne guerre le pouvoir d achat c est pour tout mondes votés Macron c est voté la misère
a écrit le 05/10/2019 à 15:35 :
Les reponses aux questions prises une a une sont beaucoup plus equilibrees que les reponses a la question generale qui sont a l origine du titre de cet article. Le titre de cet article est donc un un peu reducteur, me semble t il. Au final interroger les gens sur un texte qu ils connaissent peu ou pas n est pas tres pertinent. Comme st thomas les Francais attendent surtout de constater les economies dans le porte monnaie plutot que sur le papier des lois.
a écrit le 05/10/2019 à 13:01 :
Moi aussi je suis déçu par ce budget, j'aurais aimé un chèque de 30000 euros de la part de Macron. Je visais un SUV Porsche et je vais devoir me contenter d'un BMW. Je suis très en colère.
Réponse de le 05/10/2019 à 15:18 :
Ouf !De toute manière, dans tous les cas, vous avez le bon sens de fuir le "made in france". ce qui prouve que vous recherchez la qualité et avez du goût !
a écrit le 05/10/2019 à 10:41 :
Ce troisième budget de la mandature Macron est dans la continuité de ce qui s’est fait depuis le début : pas de stratégie, essentiellement du bricolage, et la continuité dans le matraquage des classes moyennes !!! Penser que cette nouvelle mouture permettra un rebond du Pays est de la pure utopie quand le reste de la Planète est en fort ralentissement ....
a écrit le 05/10/2019 à 9:04 :
Budget du Pays. Ma conduite est toujours la même. Macron m'a plumé et me plume encore à l'heure actuelle où j'écris ces lignes. Retraité, j'ai réduit ma consommation; je donne beaucoup moins à mes enfants et petits enfants (étrennes). J'ai décidé de ne pas changer de voiture tant que Macron sera au gouvernement. Elle est âgée de 10 ans, mais cela ne fait rien. Je l'entretien et je ne paierai pas une TVA sur une neuve pour Macron. J'encourage à tous les retraités d'en faire autant, même ceux qui ont pu bénéficier d'une correction positive de Macron sur leur retraite ou autres. Car : Chat échaudé craint l'eau froide.
a écrit le 05/10/2019 à 9:00 :
De toute façons, l'action du gouvernement est systématiquement contrecarrée par celles des collectivités locales , communautés des communes, communes elles même, départements, régions, qui explosent l'augmentation des taxes locales pour annuler l'effet de l'exonération progressive de la taxe d'habitation, mesure qui aurait pu, sans leur scandaleuse réaction, amener une réelle hausse du pouvoir d'achat. Mais les hausses des taxes locales sont terribles !! : triplement des taxes sur ordures ménagères, quasi doublement de la valeur locative d'un simple pavillon rural n'ayant subit aucune extension, hausse des taxes diverses perçues par les communautés des communes, départements, régions, communes
( taxes hors celles déjà citées plus haut). Le gouvernement laisse faire, alors que cette attitude discrédite son action.....
a écrit le 04/10/2019 à 21:06 :
La meilleure (la seule ?) façon pour qu'un budget puisse efficacement soutenir le pouvoir d'achat est de réduire les impôts et les taxes. Et pour que ça ne soit pas une simple traite sur l'avenir, il faut réduire drastiquement la dépense publique de fonctionnement et la dépense sociale.
a écrit le 04/10/2019 à 18:38 :
Ce sondage n'a aucun intérêt, la très grande majorité des français ne connaissent rien ou pas grand chose aux questions financières et économiques, alors le budget du pays...Qui dans vos sondés a épluché le budget avant de répondre ? surement pas grand monde. Les gens répondent en fonction de leur sensibilité politique.
Réponse de le 05/10/2019 à 15:20 :
encore plus que les p'tits français moyens, c'est surtout l'ancien grouillot de base du secteur bancaire qui n'y connaît et comprend rien en économie. La preuve : il s'est recasé vite fait dans un secteur qui ne demande ni compétences, ni déontologie, ni vision : la politique
a écrit le 04/10/2019 à 18:10 :
Les français se plaignent,et pourtant:

Tout le monde roule en SUV neufs.
Les lieux touristiques et restaurants sont bondés

Les prix de l'immobilier s'envolent,meme les jeunes se payent des maisons a 350000 euros
Les livrets A débordent
Surement la politique De Macron qui ruine les français!
Réponse de le 04/10/2019 à 19:29 :
Vous vivez dans quel pays? Si en France les grands patrons et haut politiciens vivent très très bien et ont des salaires haut avec véhicules très haut de gamme (en général pas des SUV), on a en parallèle énormément de pauvres travailleurs obligé eux de payer pour leur voiture et leur entretien carburant compris qui pour la plupart vivraient probablement mieux sans emploi des aides et eux oui on souvent un SUV de marque Dacia...
Réponse de le 05/10/2019 à 9:07 :
Les jeunes se payent des maisons a 350 000:euros, peut être, mais à coups de PTZ et d'emprunts complémentaires sur 35 ans !!! La bulle immobilière ainsi créée va faire mal !!!
a écrit le 04/10/2019 à 14:33 :
Le gouvernement et le président Macron vous " enfument" au quotidien.
1 seul exemple :
La masse salariale des 5,5 millions de fonctionnaires va augmenter de 2 milliards en 2020, malgré le gel du point d'indice de la fonction publique depuis 2 ans.
Explications simplifiées :
Augmentations des mesures catégorielles, du G.V.T., rémunérations annexes de chaque ministère.
Les effectifs de la fonction publique vont baisser de 47 personnes en 2020, soit 0,00002 % du total...
Je ne parle même pas des avantages annexes du personnel des industries électriques et gazières....(EDF, ENGIE..)

Bonne lecture
Comme le déficit budgétaire et la dette ne régressent pas, vos enfants et petits enfants n'ont pas fini de payer. C'est la même gestion que Hollande, la France risque de finir comme la Grèce.
.
Réponse de le 04/10/2019 à 15:06 :
Les enfants et les petits enfants devraient se sortir les doigts du c u l, et lutter un peu plus que de regarder en permanence leur téléphone portable.

Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent ( victor HUGO 1848 ).
Réponse de le 04/10/2019 à 15:51 :
Vous avez mille fois raison.
Malheureusement, Macron n'a que faire de l'économie, c'est un socialiste un peu plus rose pâle que Hollande simplement. Il vient de lâcher 10 milliard aux buveurs de de petits jaunes au rond point...
Il ont de la chance d'avoir l'Euro ces Présidents qui se succèdent, il y a bien longtemps que le Franc serait devenu une monnaie de singe avec de telles politiques économiques.
Réponse de le 04/10/2019 à 16:43 :
Oui, ceux qui luttent ... contre le pouvoir mafieux en place, peut-être...
Réponse de le 04/10/2019 à 17:24 :
@gilles

"Macron n'a que faire de l'économie, c'est un socialiste un peu plus rose pâle que Hollande"

Ça doit être pour cela qu'il a les 3/4 de l"électorat LR derrière lui.
Réponse de le 04/10/2019 à 21:45 :
Pas la même gestion que Hollande, mais presque aussi mauvais.
a écrit le 04/10/2019 à 14:28 :
Il ne faut pas demander à l'Etat d'être notre père, notre dieu où je ne sais quoi.
Il faut être responsable et adulte et oublier autant que ce peut l'Etat qui lui ne nous oublie pas
Si nos aînés revenaient et qu'ils constatent la demande d'Etat pour tout et son contraire dans tous les aspects de la vie, ils seraient sidérés.
La société tout comme l'Etat lui-même ont ainsi rétréci le champ de la liberté individuelle, en rendant tous les citoyens assistés et en nous mettant sous tutelle.
Pas très glorieux cela.
Réponse de le 04/10/2019 à 15:17 :
A partir du moment où l'état vous ponctionne à tout-va, qu'il vous escroque au quotidien, il est légitime d'en recevoir la contrepartie et même d'exiger des comptes aux soi-disant "responsables". Si l'état enfume le citoyen et arnaque chaque jour davantage le con-tribuable (oui, en deux mots !), il a des comptes à rendre(en démocratie, en tout cas, mais bon... c'est la france et on est donc loin de la vraie démocratie) et doit redistribuer le pactole qu'il a puisé dans vos poches. Problème : comme le gang macronien préfère privilégier les petits copains industriels (dont, par exemple, lactalis qui ne paye absolument aucun impôt depuis des années et est couvert par le pouvoir en place), comme le pactole perçu auprès des cons-tribuables incite à tous les gaspillages et toutes les malversations, le citoyen ne voit pas la couleur de ce que, contraint et forcé, il verse généreusement à l'état. Oh, celui-ci augmente le budget de ses milices et de l'armée, il favorise l'industrie de l'armement et se prête à tous les gaspillages les plus éhontés. mais le système de santé est digne d'un pays sous-développé; l'enseignement est conçu pour et par des ignares totalement incultes, la sécurité au quotidien est bafouée au profit d'"opérations" militaires à l'extérieur qui coûtent des fortunes et sont toujours de cuisants échecs (comme tout ce qui se fait en france, certes°, etc etc. Quand on confie le budget de l'état à des magouilleurs , des ratés congénitaux et des incompétents notoires, y compris au "plus haut sommet" de l'état (ce qui ne mène pas très haut, il faut dire...), le déficit ne cesse de se creuser et la dette est insoutenable. L'échec, principale caractéristique de la france, est évidemment au rendez-vous.
Réponse de le 04/10/2019 à 18:08 :
"Réponse de..." A vous lire, c'est à désespérer d'être citoyen français. Autant se tirer une balle ds la tête pour abréger nos souffrances.
Quand je pense que 99% des humains sur cette planète nous envient...
Réponse de le 04/10/2019 à 19:30 :
A Teddy
Voyagez un peu cher Monsieur, ça se voit que vous ne voyez pas ce qui se passe ailleurs. Cela vous empêchera de dénigrer ce qui n'a pas vraiment mieux d'être, vos commentaires sont dans l'exagération la plus totale, il ne suffit pas d'invectiver pour argumenter.
Réponse de le 05/10/2019 à 9:15 :
@ " réponse de" : mille fois BRAVO pour votre commentaire !!!! C'est en effet dans la pire des " république " bananiere dans laquelle nous vivons....rappelez moi notre classement à l' indice des pays les plus corrompus du monde ????
Réponse de le 05/10/2019 à 13:03 :
Vous avez raison : c'est désespérant d'être contraint de vivre en france. Personne n'a envie de barboter dans un cloaque économique, social, industriel ou culturel. C4est désespérant de devoir survivre dans un pays hyper-pollué, qui a des politiques écologiques, énergétiques et économiques moyenâgeuses. C'est petit. Et vivre petit, c'est tout simplement misérable. Encore plus lorsque le terme "petit" se rapporte à la mentalité de la populace. Quant à prétendre que "99 % des humains" vous envient, c'est à mourir de rire. Ce serait bon pour les neurones d'essayer de découvrir autre chose que cet insignifiant hexagone qui cultive l'assistanat autant que l'échec. Qui envie un pays un voie de sous-développement ? Faudrait voir à sortir un peu de votre sombre, très sombre tanière franchouillarde, histoire de vous ouvrir les yeux... et l'esprit si tant est que cela soit possible.
Réponse de le 05/10/2019 à 16:43 :
Au moins, vous faites bien rigoler. Car on peut douter que 99 % de la population mondiale ait envie de terminer ses jours dans un bourbier socio-économique, écologique et énergétique moyenâgeux. La france est en marche, oui, en marche arrière. Et si vous aviez le courage d'enlever vos petits oeillères franchouillardes, vous pourriez vous en rendre compte. Mais l'ouverture d'esprit, c'est comme la compétence : ce n'est pas dans les gènes des français.
Réponse de le 07/10/2019 à 12:39 :
Ah bon !! Vous pensez ??? Naaannnnn Car oser proférer que 99 % de la population mondiale envie le cloaque français et la petitesse d'esprit des p'tits français moyens : faut vraiment pas penser beaucoup pour balancer ça. Ou alors, au comptoir du café du commerce. Mais ce n'est pas grave : vous amusez bien la galerie et contribuez à faire de la france ce qu'elle est : un pays moyenâgeux dont 99 % de la population mondiale rigole franchement.
a écrit le 04/10/2019 à 13:55 :
l'emploi ! donc la baisse des charges sur les petites entreprises doit rester la priorité de ce gouvernement, nous voulons tous un chômage a moins de 5 % et donc la baisse des cotisations employeurs et sur la feuilles de salaires !
Réponse de le 04/10/2019 à 15:07 :
Et donc plus de retraite, plus de Sécurité Sociale, bref plus rien, avec ces arguments débiles et ridicules.
Réponse de le 05/10/2019 à 14:10 :
On se demande qui a les arguments les plus débiles, cher ami. les français se plaignent (mais c'est dans leur nature profonde) de payer des impôts divers et variés, des cotisations et des taxes multiples très lourds. Mais... il faut bien payer pour les retraites, les soins de santé, les allocations diverses et multiples... Cela ne se finance pas tout seul et c'est bien là la perversité du système français : vous voulez vivre grassement d'aides, d'alloc et de plantureuses retraites, mais vous ne voulez pas payer un euro pour ça. Le problème réside certainement dans le système de sécu français. Et une question légitime se pose : doit-elle continuer à exister ?? ne serait-il pas préférable de la supprimer (et de diminuer les charges en tous genres d'autant) pour que chaque personne cotise de manière personnelle et indépendante pour ses soins de santé, retraites etc ? ce serait en tout cas arriver à - enfin! - responsabiliser chaque petit français moyen et arrêter le système d'assistanat systématique. Autre piste : supprimer totalement toutes les allocations familiales et de rentrée : il est anormal que chacun paye pour faire et entretenir des gosses qui, de toute manière, coûtent toujours très cher à la communauté. Si, en plus, il faut grassement rémunérer ceux qui font des tonnes de gosses, cela ne sait pas fonctionner sur le moyen ou le long terme. Mais bon : on le voit : le système français est à bout de souffle et doit être repensé en profondeur. Ce n'est plus qu'une question de courage et d'audace. Autant dire que rien ne va changer en france. Sauf le déficit qui va encore s'accroître et la dette insoutenable qui va continuer à exploser. C'est triste de vivre dans un pays fini et sans avenir (à moins d'accueillir et d'ouvrir le marché du travail aux migrants qui n'ont pas, eux, la culture de la flemmardise à côté de la machine à café), je en vous envie pas.
a écrit le 04/10/2019 à 13:22 :
Le pouvoir d'achat français - comme celui de beaucoup d'autres - met en danger les générations futures. Le diminuer c'est augmenter les chances de survie de nos petits enfants.
a écrit le 04/10/2019 à 12:47 :
les français incorporent ils dans le pouvoir d'achat tout ce qu'ils demandent à l'état providence de leur payer.................sans augmenter les impôts bien sur ! Cela fait des décennies qu'ils sont, ont été, persuadés que les caisses de l'état regorgent d'argent mal redistribué, on peut compter sur nos politiques pour continuer à le leur faire croire.
a écrit le 04/10/2019 à 12:09 :
La majorité de mes compatriotes - les Français - est-elle capable de comprendre une ligne du budget de la France ?
J'en doute...
Cordialement
Réponse de le 04/10/2019 à 13:21 :
C'est pourtant simple ! Le "budget" français est à l'image du reste en france : du grand n'importe quoi conçu par des incompétents notoires et approuvé par des politiciens qui visent avant tout à enrichir leurs petits copains de l'industrie et de la finance. Après tout, comme ces mêmes politiciens devront bien se recaser le jour où ils seront déboulonnés, autant protéger ses arrières et faire copain-copain avec les (vrais) décideurs. Pour le reste, ce n'est pas un budget, c'est un enterrement de première classe. Avec un déficit colossal et une dette aussi abyssale qu'insoutenable, la france continue chaque jour à s'enfoncer davantage et confirme ce que le monde entier sait depuis longtemps : la france est en voie de sous-développement avec tout son avenir derrière elle. Elle est peut-être "en marche", mais elle est surtout en marche arrière.
Réponse de le 04/10/2019 à 15:31 :
@à bernardino le 04/10/2019 à 13:21
Vous n'avez pas compris mon message (4/10 12:09) ......
Cordialement
Réponse de le 05/10/2019 à 9:17 :
Votre fatuité est consternante....
a écrit le 04/10/2019 à 10:42 :
Désormais, Macron est mis à l'index par l'opinion publique. Son ppal handicap est d'avoir conduit à une crise majeure qui a réuni d'une manière durable ttes les oppositions contre lui.
La pente de la popularité sera difficile voire impossible à remonter durablement.
Ce fut le cas de Hollande en 2012 avec sa décision inconsidérée d'augmenter les impôts, de Sarkozy qui s'était affiché un peu trop avec les riches de son pays en début de quinquennat.
On note dc ds ce sondage que sur des questions générales sur la politique économique sur le PA, ou les orientations budgétaires l'opinion est plutôt défavorable. Par contre, sur le détail des mesures budgétaires, il semble que c'est le contraire... Allez comprendre.
Et 52% des sympathisants LFI favorable au budget ???
Réponse de le 04/10/2019 à 11:54 :
Vous êtes en train de nous dire que le président soit de gauche, de droite ou du centre les français ne sont jamais satisfaits. Peut être une bonne dictature leur ferait du bien.
Réponse de le 04/10/2019 à 13:23 :
Mais ils sont en plein dedans, dans la dictature. Il suffit de voir les agissements des milices dites "de maintien de l'ordre" et qui ne visent qu'à protéger manu militari le pouvoir établi et les atteintes quotidiennes aux libertés les plus élémentaires.
Réponse de le 04/10/2019 à 19:40 :
Et certaines personnes continuent à croire qu'on est en dictature... Pourtant, il n'y a pas d'élections libres en dictature, il n'y a pas nous plus de contre-pouvoirs, il n'y a pas de liberté d'expression (allez critiquer le pouvoir en place dans une dictature, mais en France tout le monde s'e donne à coeur joie). En France le redistribution d'argent est pléthore, pas forcément le cas en dictature ou l'argent est détourné vers une oligarchie.
Par contre une démocratie ce n'est pas la mise en place du désordre par des gens minoritaires qui ne respectent pas la loi.
Bref je vous invite à aller dans des vrais dictatures et essayer de critiquer le pouvoir en place, vous verrez la différence avec nos soi-disant milices de maintien de l'ordre qui sont bien gentilles...
a écrit le 04/10/2019 à 10:29 :
les rencontres gilets jaunes qui n'ont servi à rien(ex toujours pas de reponse sur les 90 kmh, privileges sur heures sup et primes pour seulement 30% des salaries), ont coute 20 millions d'euros et maintenant on recommence Mr ET EN CAMPAGNE le contribuable meme les enfants des contribuables vont payer puisque c'est a credit
a écrit le 04/10/2019 à 9:34 :
Ces enquêtes n'ont presque aucune valeur: les gens sont de mauvaise foi et répondent à côté de la question par esprit partisan. Et pourtant baisses des cotisations, suppression progressive de la TH, augmentation des bas salaires/minimaux, etc..
Réponse de le 04/10/2019 à 12:17 :
Je partage votre point de vue. A votre liste, j'ajouterai pour 2020 la baisse de l'impot sur le revenu 2019.
Mais ces cadeaux ont un impact sur l'équilibre financier des comptes de l'état. Il faudra bien compenser la diminution de ces recettes. Comment? Par des aides moins importantes ou l'augmentation d'autres taxes. On a déjà eu l'augmentation de la CSG, la baisse des allocations chomage, la réindexation des pensions de retraites inférieurs à l'augmentation du cout de la vie et bien d'autre mesures comme les changements sur les aides pour l'isolation des logements (présentées comme des aides plus équitables mais en réalité moins généreuses et plus contraignantes).
a écrit le 04/10/2019 à 9:21 :
Soyons un peu sérieux ; dans un pays qui, malgré quelques périodes de très forte croissance, n'a pas exécuté UN SEUL exercice budgétaire équilibré en 40 ans ne peut évidemment se permettre la moindre largesse budgétaire. Les français devraient, dans ce contexte, se satisfaire d'un budget encore pas trop amer. Les révisions déchirantes en matière de dépenses publique et sociale sont encore à venir.
Réponse de le 04/10/2019 à 12:21 :
C'est clair et il n'y aura que des perdants, la résolution de notre dette devrait être la priorité du gouvernement plus généralement de l'ensemble de nos Elus. S'ils n'ont pas d'idées qu'ils piochent dans celles du "Collectif pour un Audit Citoyen de la dette publique".
Réponse de le 04/10/2019 à 13:01 :
des largesses budgétaires, il y en a eu et des coûteuses.

Suppression de l'ISF, exonération des cotisations sur les heures sup, décotisation des primes exceptionnelles, plafonnement des impôts sur les dividendes, plafonnement des primes de licenciement (même en cas de faute patronale), rupture conventionnelle de masse, CICE...

La plupart sont à l"avantage des entreprises et de ceux qui les possèdent.
Et ceux qui épongent les trous causés dans le budget, ce sont les autres. Les salariés, retraités, chômeurs et pas actionnaires...

Aux yeux des français, le budget 2020 ne fait que renforcer les précédents. d'où son rejet par anticipation.
Réponse de le 04/10/2019 à 20:25 :
Supprimer un impôt imbécile et antiéconomique qui n'existe nulle part ailleurs ce n'est pas une largesse budgétaire. Idem pour le CICE qui n'est qu'une manière bien modeste de rendre aux entreprises une partie de ce qu'on leur prend en trop. Idem aussi pour la décotisation d'une partie des heures sup. Par contre la réouverture sans nécessité et par pur clientélisme électoral par Hollande de 60000 postes à l'éducation nationale (2,5 milliards par an). Idem pour le Grand Emprunt ou encore le SNU, stupidité sans nom qu'il est heureusement encore temps d'arrêter.
a écrit le 04/10/2019 à 9:20 :
Un petit caddie des choses essentielles pour une dizaine de jours c'est 40 euros, ma vielle maman, après s'être cassée le dos comme employée de confection durant 42 ans vivait assez bien avec ses 950 euros de retraite parce qu'elle n'avait pas de loyer à payer sinon c'est une plongée dans la pauvreté.
Réponse de le 04/10/2019 à 12:50 :
Petit retraite propriétaire 875 euros mois impots foncier propriété non bâties plus 312% sans changement situation le pas de calais une pépinière pour le populisme en 2022
a écrit le 04/10/2019 à 9:04 :
la défiance est totale chez 80% des français envers les dignitaires et leur com
a écrit le 04/10/2019 à 9:03 :
la défiance est totale chez 80% des français envers les dignitaires et leur com
a écrit le 04/10/2019 à 8:45 :
"Un fort soutien de La République en marche"

C'est comme si vous soulignez le fait que dans un match de foot les joueurs n'ont pas marqué contre leur camp...

"LEs faits sont têtus, il est plus faile de s'arranger avec les statistiques" Marc Twain
a écrit le 04/10/2019 à 7:45 :
Et tous ces retraités spoliés qui n'aurons qu'un avantage accordé en 2023 la suppression totale de la taxe d'habitation. Mais comme le service auprès du gouvernement "". France stragie "" n'a pas pu créer un loyer pour les propriétaires (trop risqué) a choisi je le soupçonne, de faire diversion, en se servant maintenant de la taxe foncière qui va chaque année augmentée pour financer la Région, le Département et la Commune.
Réponse de le 04/10/2019 à 9:25 :
La taxe d'habitation est un impôt levé au profit des collectivités locales en contrepartie légitime des services qu'elles rendent aux habitants. La taxe foncière n'est levée que sur les propriétaires, mais en contrepartie de quel service spécifique qui serait réservé seulement à ceux-ci ? Contrairement à la TH, la TF est illégitime et c'est elle, et non la TH qui aurait dû être supprimée.
Réponse de le 04/10/2019 à 9:26 :
Il serait temps que tous les organismes financeurs s'interrogent sur la nécessité de leurs dépenses. Exemple : la marine vend un cercle naval racheté par une métropole pour un siège et une salle de réunion et des exemples de ce type il y en a des tas..
Réponse de le 04/10/2019 à 11:42 :
La TH était un impôt injuste calculé sur des bases locatives cadastrales fixées par le fisc et non sur le revenu, ce qui handicapait des familles modestes qui ne pouvaient se loger à coût raisonnable par manque de logts sociaux ds les communes. Elles subissaient dc la double peine: loyer + TH importante, au gd bénéfice des bailleurs privés.
Mis à part la cantine scolaire payante, les ctres aérés payants, ou l'accès payant à diverses assoc, sans parler de la déficience des transports publics ds des communes périphériques, voilà en gros le service bien cher payé que doivent régler ces familles qui n'ont pas d'autres choix.
Réponse de le 05/10/2019 à 13:25 :
@Leon : apparemment vous ignorez toute l'étendue des services rendus par les collectivités territoriales aux habitants. Ca va des écoles (sauf les salaires des enseignants, tout le reste est à la charge des collectivités territoriales), des routes et de la voirie, des équipements culturels comme les médiathèques souvent gratuites, de l'organisation des transports en commun (que la vente des titres de transport ne finance que très marginalement) à l'action sanitaire (ex : PMI) et sociale. Les services rendus aux habitants par les collectivités territoriales sont considérables et pas réservés aux seuls propriétaires. La TH est un impôt légitime (mais il eût effectivement fallu revoir les valeurs locatives... mais si elles sont injustes pour la TH elles le sont AUSSI pour la TF dont elles servent AUSSI de base) contrairement à la TF qui n'est contrepartie d'aucun service spécifique réservé aux propriétaires.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :