Prêt de 10.000 euros aux jeunes de 18-25 ans : l'idée de Guérini intéresse Le Maire

 |  | 248 mots
Lecture 1 min.
Mardi, Stanislas Guérini avait proposé la création d'un capital jeune pour aider les 18-25 ans à se lancer dans la vie, via la création de ce prêt de 10.000 euros à taux zéro.
Mardi, Stanislas Guérini avait proposé la création d'un "capital jeune" pour aider les 18-25 ans à "se lancer dans la vie", via la création de ce prêt de 10.000 euros à taux zéro. (Crédits : POOL New)
Le problème n'est pas d'emprunter mais surtout de rembourser pour les étudiants, souvent quasi insolvables à la sortie de leurs études, d'où l'intérêt de la promesse de Bruno Le Maire qui propose que ces prêts ne soient remboursés "que si on a la faculté de les rembourser, parce qu'on a trouvé un métier, un emploi, qui vous permet de les rembourser". A cette condition en effet, on verrait apparaître un véritable outil d'émancipation pour aider les jeunes générations à prendre leur envol dans la vie.

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a jugé "intéressante" la proposition du délégué général de LREM Stanislas Guerini de créer un prêt à taux zéro de 10.000 euros pour les jeunes de 18 à 25 ans.

"Je trouve que c'est une idée intéressante et que toutes les idées qui permettront de dire aux jeunes étudiants, qui aujourd'hui sont dans une situation extrêmement difficile, que nous leur apportons des solutions, que nous leur apportons des propositions, mérite d'être étudiée", a déclaré le ministre sur France Culture.

De meilleures conditions de remboursement

Ces prêts ne seraient remboursés "que si on a la faculté de les rembourser, parce qu'on a trouvé un métier, un emploi, qui vous permet de les rembourser", a encore justifié M. Le Maire.

Mardi, Stanislas Guérini avait proposé la création d'un "capital jeune" pour aider les 18-25 ans à "se lancer dans la vie", via la création de ce prêt de 10.000 euros à taux zéro.

La mesure ne serait "pas qu'un bouclier anticrise, mais un véritable outil d'émancipation", qui aurait vocation à être pérennisé, a-t-il expliqué dans un entretien au Monde.

Cette somme de 10.000 euros serait accessible sans condition d'usage, serait "remboursable sur une période très longue, 30 ans", et le serait "uniquement si l'on atteint un certain niveau de revenu, que je propose de fixer à 1.800 euros brut par mois", a détaillé M. Guérini.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/02/2021 à 18:05 :
J'espère qu'il le feront car sa aidera certain jeune à s'acheter leur première voiture et où a passer au le permis et leur permettre daller travailler dans de meilleur condition et aussi ne pas être bloquer dans certaine régions ou il y a pas beaucoup de travailler
a écrit le 16/02/2021 à 18:06 :
Très bonne initiative sa va permettre au jeune d'être plus rapidement dans le marché de l'emploi et ainsi généré de l'argent pour la France .
a écrit le 08/02/2021 à 15:08 :
Bonjour,je voudrais savoir quand est ce qu on pourra bénéficier de ce prêt à taux zéro sur 30ans.merci.
Réponse de le 10/02/2021 à 12:05 :
Apparemment cette idée a été annoncée au président fin janvier, et celle ci pourrai peut-être, je dis bien peut-être, être mise en place courant mi-février.
a écrit le 08/02/2021 à 15:00 :
Merci Mr pour avoir eu cette idée,
Je fais des études de médecine j ai pas de bourses et ça coûte très cher à ma mère.
Je prendrai bien ce prêt en attendant .
Pour soulager ma mère et aussi avoir l esprit tranquille.encore Merci Mr.
a écrit le 04/02/2021 à 20:01 :
en faite celui qui est au smic une fois de plus il passe a cote puisque l on parle de 1800 euros brut
a écrit le 03/02/2021 à 17:34 :
Bonjour j'ai 25 ans née le06/021996 je suis sans-emploi est j'aimerai aider ma mère à payer les facture est le loyer
a écrit le 03/02/2021 à 13:38 :
Bonjour,
Quand cette proposition sera-t-elle votée au parlement?
a écrit le 02/02/2021 à 16:35 :
Bonjour

Moi je trouve que c'est une très bonne chose , car je suis un jeune et avec le covid 19 j'aide perdue mon emploi , et ils y a de nombreux jeunes aussi qui ce sont retrouvés sen travail
a écrit le 02/02/2021 à 7:23 :
L'idée me paraît très très bonne il faut juste qu'elle soit vite mis en place pour qu'il y ait moins de pauvreté voilà
a écrit le 01/02/2021 à 10:20 :
Bonjour je trouve que cela pourrais aider pas mal de Jeunes, je parle en connaissance de cause mais pas seulement car étant une jeune mère de famille de deux enfants je trouve que la vie devient de plus en plus compliqué et incertaine pour l’avenir donc il faudrait savoir dire lorsque de bonnes décisions sont prises aussi.
a écrit le 28/01/2021 à 17:21 :
Personnellement, étant jeune et très touché par la crise, la mise en place de cette idée m'aiderait beaucoup. Et je remarque que les personnes qui se plaignent ne sont même pas concernées par cette mesure, mêlez-vous donc de vos affaires et arrêtez de prétendre savoir ce qui est bien pour nous.
Réponse de le 29/01/2021 à 8:36 :
Bon allez Robert, arrête de faire l'andouille maintenant hein et viens boire un coup ! :-)

Accepte ton aĝe ! ^^
Réponse de le 29/01/2021 à 17:41 :
Je suis étudiante en deuxième année de médecine. J ai perdu mon travail je donnais des cours je n ai pas le droit aux bourses et ma mère me donne ce qu elle peut, donc pour moi cette aide me serait la bien venue. Pour mon appartement et ma voiture qui a 25 ans et je vais beaucoup 350 kms une fois tous les 15 jours.
Et je n ai que 180 euros pour mes courses alimentaires.
a écrit le 27/01/2021 à 19:11 :
De l'argent gratuit pour apprendre aux jeunes à ne pas travailler... belle éducation de bourgeois!
Réponse de le 28/01/2021 à 18:12 :
Franchement élevé dans une famille modeste et n’ayant pas eu de moyen énorme. Toujours me débrouiller seule , franchement ce prêt n’aurait pas été de trop a une époque. Certes dieu merci on m’a appris à me débrouiller mais on connaît tous une période difficile. Et non pas tous les jeune ne foutent rien. Il y a des étudiants des travailleurs des alternants même des surdiplome. Je fais partie d’une de ces catégories. Merci
Réponse de le 28/01/2021 à 21:56 :
Oui c'est bien connu, les jeunes sont feignant, ne font rien etc.. Beaucoup ne peuvent pas se payer le permis (moi), ne peuvent pas aller dans les écoles qu'ils veulent, se voient de justement rester chez leur parents, alors à un moment, quand on arrive pas à se mettre à la place des autres on se tait.
a écrit le 27/01/2021 à 18:08 :
Un peu de symbolisme ne fait pas de mal. Le bateau France prend l'eau, une nouvelle brèche dans la coque apparait chaque jour, alors on se dépêche de colmater, alors que l'eau a déjà mis le navire en délicatesse. Force est de constater que le navire est dirigé à vue. On se rend vite compte d'un nouveau problème que des dirigeants intelligents auraient déjà dû envisager. À force de colmater par ci, de colmater par là, il va arriver fatalement que le navire va couler. Et le successeur à l'Élisée et les nouveaux à l'assemblée nationale, devront reconstruire un autre navire et pour cela, ils devront oublier les méthodes d'amateur de nos gouvernants actuels, pour les remplacer par des économistes valables.
a écrit le 27/01/2021 à 17:59 :
"Ces prêts ne seraient remboursés "que si on a la faculté de les rembourser, parce qu'on a trouvé un métier, un emploi, qui vous permet de les rembourser", a encore justifié M. Le Maire." et en plus il est persuadé de ce qu'il raconte. Le problème c'est que cela ne marche pas comme ça. Ou alors cela ne s'appelle plus un prêt mais un don !
a écrit le 27/01/2021 à 17:55 :
Encore une fausse bonne idée, puisqu'il leur faudra trouver un boulot pour rembourser, et là, c'est pas garanti par les temps qui courent.
a écrit le 27/01/2021 à 17:26 :
Le contrôle des populations passe aussi par la dépendance et la survie financière. Trop occupés à survivre tous les jours, les étudiants et les salariés ne pensent pas à manifester et sont de fait plus faciles à gérer.
a écrit le 27/01/2021 à 17:16 :
Et ceux qui trouvent pas de boulot, ou en trouvent un précaire, comment font-ils ? Ils restent sur la touche ?
a écrit le 27/01/2021 à 17:00 :
Les élections approchent ,normal
a écrit le 27/01/2021 à 13:47 :
J'ai bien peur que le diable soit, comme d'habitude, dans les détails. Or, qui va fixer les "détails", les banques? 1 800 euros par mois BRUT? tout dépend de combien va être le montant du remboursement demandé, de la durée d'amortissement..., qui va assurer l'emprunteur et le prêt en dernier ressort? Tout ça m'évoque la "fausse bonne idée". Mais bien sûr pour ce gouvernement ça permet de refuser le RSA en créant des "emprunteurs responsables"....
Réponse de le 27/01/2021 à 17:19 :
vous savez lire ???.......
a écrit le 27/01/2021 à 13:45 :
Excellente idée !!!
a écrit le 27/01/2021 à 13:34 :
A première vue j'aurais un a priori négatif.
Après on pourrais voir cela doit s'inscrire dans une vision plus large.
Tout seul ce serrait une mesurette, dans une ensemble cohérent cela pourrait faire politique.
a écrit le 27/01/2021 à 12:35 :
Encore un gâchis d'argent public! Pour rappel, tout jeune avec un projet qui tient la route peut aller voir sa banque!
a écrit le 27/01/2021 à 12:30 :
Bravo!!! Vous les mettez sous dépendance financière dés leur premier pas dans la vie! Alors que l'avenir n'est pas écrit!
a écrit le 27/01/2021 à 12:03 :
N'importe quoi !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :