Retraites : le PCF prône un système "révolutionnaire"

 |   |  458  mots
Fabien Roussel à l'Assemblée nationale.
Fabien Roussel à l'Assemblée nationale. (Crédits : Pascal Rossignol)
Face au projet de réforme des retraites du gouvernement, "certainement la pire de la dizaine de réformes conduites en trente ans", "nous voulons, nous, un régime unifié par le haut. La France produit suffisamment de richesses pour cela", estime Fabien Roussel.

Le PCF prône un système de retraites "unifié par le haut", financé par "une modulation des cotisations" des entreprises en fonction d'objectifs écologiques et sociaux qui permettrait de lever 50 à 70 milliards d'euros en cinq ans, explique lundi son secrétaire national Fabien Roussel.

À l'approche de la journée de grève interprofessionnelle du 5 décembre, il plaide, dans un entretien à L'Humanité, en faveur de la convocation par le gouvernement d'une "conférence sociale salariale pour qu'à la date du 1er janvier le Smic augmente de 20%", contribution supplémentaire au financement du système de retraites.

Face au projet de réforme des retraites du gouvernement, "certainement la pire de la dizaine de réformes conduites en trente ans", "nous voulons, nous, un régime unifié par le haut. La France produit suffisamment de richesses pour cela", estime Fabien Roussel.

Un "système révolutionnaire" validé par le PCF

"Par son financement", le système validé ce week-end par le Conseil national du PCF est "révolutionnaire", fait-il valoir, car il propose notamment "un nouveau modèle économique respectueux des salariés et de la planète grâce à une modulation des cotisations".

Pour "pérenniser le système solidaire par répartition", M. Roussel souligne qu'il faut "augmenter la part de richesses que nous y consacrons", et "la porter à 17%" du PIB, contre un plafonnement à 14% voulu par le gouvernement.

Supprimer les exonérations de cotisations (CICE...)

Pour ce faire, "les aides publiques sans contrepartie, comme le CICE et toutes les exonérations de cotisations qui nous coûtent 66 milliards d'euros par an, seraient supprimées pour que les cotisations financent bel et bien le système de retraites", souhaite M. Roussel.

Ces cotisations seraient "alourdies pour les entreprises qui délocalisent, embauchent des intérimaires au lieu de CDI, ne forment pas leurs salariés ou ne respectent pas les objectifs environnementaux" fixés.

A l'inverse, les entreprises respectant ces objectifs environnementaux et sociaux "cotiseraient normalement" et "seraient accompagnées dans leurs investissements par des prêts à taux zéro".

Un apport de 50 à 70 milliards au système de retraite en cinq ans

Au total, "nous estimons qu'en cinq ans 50 à 70 milliards d'euros peuvent ainsi être apportés au financement de notre système de retraites", calcule-t-il.

Il précise que "les revenus financiers - 289,8 milliards d'euros en 2018 - doivent contribuer au même taux que les cotisations employeurs, soit 10,45%", et évalue à six milliards d'euros le montant issu de "l'égalité salariale femmes-hommes" versé à la caisse des retraites.

Après la mobilisation contre le projet de réforme du gouvernement, le PCF a appelé jeudi partis de gauche et écologistes à participer à un meeting commun à Saint-Denis le 11 décembre pour avancer "des contre-propositions" sur le financement du système de retraites.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/12/2019 à 17:34 :
Aucune hésitation. Macron nous prend pour des ... Faisons lui savoir : Blocage , Grève générale ... Mille fois , aux cotés de eux qui luttent et se battent ....
a écrit le 29/11/2019 à 19:56 :
J'attends mes 100 balles bande de voleurs, si vous êtes pas capable de générer des bons commentaires vous-mêmes à instrumentaliser je n'y peux rien vous n'instrumentalisez pas les miens. J'ai signalé dix fois mon propre commentaire... c'est bien je vois que vous avez du temps à perdre... OK !
a écrit le 29/11/2019 à 19:49 :
J'attends mes 100 balles bande de voleurs, si vous êtes pas capable de générer des bons commentaires vous-mêmes à instrumentaliser je n'y peux rien vous n'instrumentalisez pas les miens. J'ai signalé dix fois mon propre commentaire... c'est bien je vois que vous avez du temps à perdre... OK !
a écrit le 29/11/2019 à 19:43 :
J'attends mes 100 balles bande de voleurs, si vous êtes pas capable de générer des bons commentaires vous-mêmes à instrumentaliser je n'y peux rien vous n'instrumentalisez pas les miens.

J'ai signalé dix fois mon propre commentaire... c'est bien je vois que vous avez du temps à perdre... OK !
a écrit le 29/11/2019 à 19:29 :
J'attends mes 100 balles bande de voleurs.
a écrit le 29/11/2019 à 19:29 :
J'attends mes 100 balles bande de voleurs.
a écrit le 29/11/2019 à 19:28 :
J'attends mes 100 balles bande de voleurs.
a écrit le 29/11/2019 à 19:27 :
J'attends mes 100 balles bande de voleurs.
a écrit le 29/11/2019 à 19:27 :
J'attends mes 100 balles bande de voleurs.
a écrit le 29/11/2019 à 19:26 :
J'attends mes 100 balles bande de voleurs.
a écrit le 29/11/2019 à 19:25 :
J'attends mes 100 balles bande de voleurs.
a écrit le 29/11/2019 à 19:23 :
J'attends mes 100 balles bande de voleurs.
a écrit le 29/11/2019 à 19:23 :
J'attends mes 100 balles bande de voleurs.
a écrit le 29/11/2019 à 14:38 :
Si je ne peux pas écrire de commentaire sans qu'il soit instrumentalisé vous le virez.

Dernier avertissement...
a écrit le 26/11/2019 à 17:23 :
Ho! les communistes. Vous êtes des aveugles et des sourds. C'est pas croyable. Avec votre proposition elle manque de respect à M Macron notre banquier. Je vous prie de rentrez dans le rang.
a écrit le 26/11/2019 à 15:30 :
on oublie que c'est le client qui décide, qui vote pour les conséquences de ses choix. S’il n’achète pas cher, produit en chine, c'est lui qui impose aux entreprises de produire moins cher, de délocaliser, de précariser les employés.
Donc taxer les entreprises qui délocalisent c'est les mettre entre le marteau du client et l'enclume de la fiscalité, soit elles s'installent carrément à l'étranger, soit elles disparaissent au profit d'entreprises chinoises.
Au lieu de balancer des slogans il faut toujours analyser les conséquences réelles des choix, mais ça c'est pour les gens honnêtes, pas pour les politiciens..
Entendre ces recettes d’apothicaires suicidaires est insupportable.
Et dire qu’on est obligé de la payer très cher pour qu’ils nous proposent ces mesures destroy…pas étonnant que la démocratie dite représentative soit en crise.
a écrit le 26/11/2019 à 15:14 :
et pulvériser d'abord et avant tout le syndicat CGT maléfique !
Réponse de le 27/11/2019 à 9:33 :
Commençons par pulvériser en premier le zelectron débile
a écrit le 26/11/2019 à 14:08 :
Des bonnes propositions logiques et d’avenir. Les inégalités de revenu ne peuvent perdurer. Une nouvelle REPARATION de richesses et une nouvelle façon de produire, de consommer, de travailler doit faire jour au rythme des avancées techniques, scientifiques et environnementales.
a écrit le 26/11/2019 à 13:53 :
il faut arréter de taper sur les entreprises, c'est la source de création de richesse et d'emplois. Elles sont les plus ponctionnées de la planète et les plus entravées par des règles administratives absurdes, et le cice a permis d'avoir moins de disparitions d'entreprises en les maintenant la tête hors de l'eau. Donc supprimer le cice dans ces conditions c'est aggraver encore plus le chômage, et donc déséquilibrer encore plus les comptes des retraites.
La première urgence est d'envoyer ces fonctionnaires de la politique dans les entreprises pour qu'ils apprennent ce que c'est que la vraie vie et non avoir un salaire déconnecté de toute logique de résultats, objectifs, efficacité....
a écrit le 26/11/2019 à 13:42 :
le principe de la retraite c'est d'équilibrer les comptes entre actifs et retraités, et non de taper sur quantité d'autres sources externes citées d'ailleurs par les mêmes pour financer quantité d'autres déficits.
Quand à la richesse de la france, il faut rappeler à ces manipulateurs que c'est avant tout 2400 milliards de dette, 100 milliards de déficit budgétaire, environ 70 de déficit du commerce extérieur, et donc notre record d’impôts et charges qui asphyxie les ménages et les entreprises et rend toute reprise économique absolument impossible tant qu'on en sera là.
Donc l'urgence n'est pas de détruire encore plus les entreprises en les chargeant de ponctions supplémentaires (60 000 pme disparaissent par an) mais de leur donner les conditions maximales de compétitivité par rapport aux autres d'autres pays afin de se développer, et avec, les impôts prélevés sur cette nouvelle richesse et plus d'emplois qui permettront d'améliorer l'équilibre des retraites et donc éviter une baisse incontournable.
C'est étrange que la gauche commence toujours par détruire la création de richesse pour promettre ensuite de distribuer, et donc distribuer l'argent qu'on n'a pas, donc rester dans le triptyque toujours plus de déficits, de dette, de chômage, l'antisocial par construction.
a écrit le 26/11/2019 à 13:41 :
le principe de la retraite c'est d'équilibrer les comptes entre actifs et retraités, et non de taper sur quantité d'autres sources externes citées d'ailleurs par les mêmes pour financer quantité d'autres déficits.
Quand à la richesse de la france, il faut rappeler à ces manipulateurs que c'est avant tout 2400 milliards de dette, 100 milliards de déficit budgétaire, environ 70 de déficit du commerce extérieur, et donc notre record d’impôts et charges qui asphyxie les ménages et les entreprises et rend toute reprise économique absolument impossible tant qu'on en sera là.
Donc l'urgence n'est pas de détruire encore plus les entreprises en les chargeant de ponctions supplémentaires (60 000 pme disparaissent par an) mais de leur donner les conditions maximales de compétitivité par rapport aux autres d'autres pays afin de se développer, et avec, les impots prélevés sur cette nouvelle richesse et plus d'emplois qui permettront d'améliorer l'équilibre des retraites et donc éviter une baisse incontournable.
C'est étrange que la gauche commence toujours par détruire la création de richesse pour promettre de distribuer, et donc distribuer l'argent qu'on n'a pas, donc rester dans le triptyque toujours plus de déficits, de dette, de chomage.
Réponse de le 27/11/2019 à 0:48 :
Même en travaillant jusqu'à 70 ans il y aura toujours au moins 40% de la population qui sera dans le domaine des inactifs. Quand la retraite a été inventée, l'espérance de vie était de 10 ans inférieure à celle d'aujourd'hui et la semaine de travail était de 48h.
Et même ainsi les retraité(e)s sont restes très pauvres jusqu'aux années Giscard.

Il est impossible de financer un régime de retraite digne de ce nom en se basant sur les seules cotisations salariales.... ou alors il faudra doubler les salaires.Mais il paraît que ca ruinerait les détenteurs du capital.
a écrit le 26/11/2019 à 11:13 :
Très juste (Saint, oublions pas non plus gracchus, et Jaures, ni mes arrières grands parents).
Cordialement
a écrit le 26/11/2019 à 10:46 :
L’erreur de raisonnement vient du fait que ces nouveaux coûts seraient répercutés dans les prix…sauf pour les entreprises en concurrence à l’international qui seraient alors très affaiblies. On peut unifier le système de retraites en nivelant par le haut à condition d’utiliser plutôt la TVA. Hors produits de première nécessité on peut augmenter la TVA de 5 points et transférer les cotisations salariales vers l’IR. La TVA financerait alors tout ce qui dans la retraite est supérieur au revenu universel (qui lui serait financé par l’IR). Cela donnerait une meilleure sécurité du financement en choisissant une recette plus proche du PIB et ça permettrait de niveler par le haut. Il faudrait par contre une régulation sur l’âge pour éviter d’augmenter indéfiniment le pourcentage de retraités dans la population.
a écrit le 26/11/2019 à 10:42 :
Je partage ces propositions qui doivent être complétées par une démocratisation de la gestion des 3 caisses de la sécurité sociale pour répondre à l'aspiration de maîtriser les choix qui engage la vie de chacun tel qu'exprimé par les gilets jaunes entre autre: droit de controle et de véto sur les circuits financiers et utilisation des fonds publics dans les entreprises et élections des membres des conseils d'administration des 3 caisses de la sécu par les usagers avec une représentation tripartite salariés usagers patrons.
a écrit le 26/11/2019 à 9:49 :
Le grand soir....
Cordialement
a écrit le 26/11/2019 à 9:39 :
Le projet des anti tout, continuer d extorquer aux jeunes et un peu moins jeunes, en les faisant cotiser toujours plus pour rien du tout au bout.
a écrit le 26/11/2019 à 9:14 :
Hallucinant pour un politique qui est au parlement
Réponse de le 26/11/2019 à 11:01 :
communiste un jour, communiste toujours
Réponse de le 26/11/2019 à 11:35 :
Au moins ils connaissent le sujet puisqu'ils ont créé la Sécu, les grandes nationalisations industrielles et bancaires, les droits des salariés dans les entreprises. Tout ce qui a permis le développement économique de la France durant près de 40 ans, en mettant hors d'atteinte des financiers les richesses de la nation. C'est en casssnt ce système, en délocalisant un maximum d'entreprises et en détruisant l'industrie française que le chômage massif est apparu et continuera.
Hallucinant non, cette création de la sécu à la Libération ? Un système par répartition et solidarité envers les plus démunis. Il tient encore malgré tout ce qui a été fait contre lui. Il faut s'instruire sur tout ce qui a été fait à la Libération au lieu de se faire bourrer le crâne par des gens sans scrupules, qui font tout pour casser la France, seul moyen pour eux de récupérer le pouvoir sur la société via le pouvoir économique (sans être élus).
Réponse de le 26/11/2019 à 13:49 :
@labeste Ca fait longtemps que les vraies communistes qui ont créer la Sécu et compagnie sous De Gaule ou un peu après sont morts ou en retraite,les communistes que nous avons actuellement sont du même acabit que les socialistes ou parti politique actuel,soit des profiteurs,des idiots ou des "je fais passer tel loi ou tel aide pour avoir des votes" et qui copine avec un électorat très douteux sans parler de leurs écritures inclusives sur leur site.
Donc évitez de faire valoir tout ces apports par ces clowns du PCF qui eux n'ont rien apporté actuellement d'autres que des choses mauvaises au pays,leurs apports je m'en passerais bien perso.
a écrit le 26/11/2019 à 8:14 :
Comme beaucoup de problèmes sociaux en FRANCE cela est du en grande partie à des problèmes d'organisation au sein des services et principalement dans les services publiques qui pensent que d' augmenter le nombre de personnes permettra de mieux servir !! Ça c'est un raisonnement style ex RDA !!! mais du PC ceci n'est pas étonnant !!
La quantité ne fait pas la QUALITE !
a écrit le 26/11/2019 à 8:07 :
Encore une usine à gaz au-quelle on ajoute une bonne dose de démagogie.
Que chacun fasse ses efforts et après on verra.
a écrit le 26/11/2019 à 7:20 :
Prendre l'argent ou il est, nous en avons eu l'expérience avec Hollande et sa ponction sans précédent, nous en subissons tous encore aujourd'hui les conséquences. Le fisc récupère pratiquement 100% de ce que nous gagnons, vous ne vous en sortez pas si vous ne trouvez pas une astuce pour éviter le fisc ou les caisses sociales; C'est la réalité !!
a écrit le 26/11/2019 à 6:48 :
On pourrait aussi taxer les communistes et les écologistes qui nous pourrissent la vie en permanence avec toutes leurs idées de taxes en tout genre... C'est un gisement fiscal à ne plus négliger.
a écrit le 26/11/2019 à 6:46 :
Pour la mise en place du nouveau régime de retraite, il serait plus juste de tenir compte de l'impacte des 35 heures en bonifiant les trimestres cotisés avant l'application de la réforme des 35 heures.
a écrit le 26/11/2019 à 1:12 :
Donc si les entreprises atteignent les objectifs civiques (Environnement, emplois), elles ne payeront pas de malus. Dons le système ne sera plus financé dès lors que les entreprises joueront le jeu.

Pour fonctionner, il faudra que les objectifs soient systématiquement inaccessibles.

Un tel système sera sans fin, avec des objectifs qui ne voudront plus rien dire, et seront juste fixés en fonction de "combien on veut lever comme impôt" ?, et qui finira par tourner à la mascarade. Ca aboutira à des situations comme la mesure des niveaux de pollution des voitures, ou les méthodes étaient devenues tellement irréalistes qu'une année il a fallu remettre à plat avec des niveaux demandés moins sévère, et en échange des méthodes de mesure plus réaliste.

Un système de financement pérenne doit tenir compte de la richesse produite, pour savoir quelle part on peut / doit affecter aux retraites. Et pour augmenter les sommes consacrées aux différents sujets, il faut augmenter la richesse produite (en évitant qu'elle s'évapore dans la nature).
a écrit le 26/11/2019 à 0:15 :
Les cocos, ces bons à rien, financer par les autres, qui ne font rien et qui veulent que les travailleurs payent encore plus pour ces assistés et ces privilégiés! ASSEZ!!!
a écrit le 25/11/2019 à 23:28 :
Maintenant que tout a été saccagé , pillé , bizarrement la mode revient à partager la «  dette » , une idéologie vice / verso en somme..
Quand ça arrange c’est le capitalisme, et que les places sont prises , pour le reste , là ou à échoué la haine ( le populisme ) on nous remet une couche d’autres idéologies
...
Non mais vous nous prenez pour des c***?

Le plus simple est de reconnaître «  le vote blanc » non ?
Au moins ça prouvera qu’il y a encore une petite «  lueur » de démocratie...
a écrit le 25/11/2019 à 22:04 :
Enfin une contre proposition qui ose bousculer les politiques et les entreprises qui s'engraissent depuis des décennies sur le dos des salariés et de la planète. Changeons le mode de cotisation pour créer un modèle plus vertueux qui ne cherche pas l'accumulation de richesses mais un mieux être partagé par tous. Nous le devons à nos enfants.
a écrit le 25/11/2019 à 22:02 :
En 2004 il y avait l’espoir :
Jamais j’aurais pensé que la mondialisation aurait détruit autant l’économie en France et aurait balayé toutes les vieilles idéologies.

Le pire dans la mondialisation :c’est que ça profite qu’aux capitaux , dividendes, et ça appauvrit les autres mais l’autre problème c’est que les standards se sont «  auto portés «  sur d’autres sphères et le retour en arrière est «  risible « 
Nous le sentons tous au fond de nous

Tous est devenu «  argent « 
L’argent a tout effacé , les valeurs , les idéologies, la mondialisation est un bien pour les multinationales mais c’est «  mauvais » pour les valeurs des humains qui vivent dans leur nation.
a écrit le 25/11/2019 à 20:43 :
Et oui c'est bien connu tous les pays communistes ont réussit et continuent à prospérer...
Réponse de le 26/11/2019 à 10:36 :
plus facile de voir la paille dans l'oeil du voisin que la poutre dans le sien... Et les pays néolibéraux ils ont réussi quoi ? Destruction des classes moyennes, de la planète et d'un avenir pour nos enfants pour quelques dollars de plus...
a écrit le 25/11/2019 à 19:58 :
Avec plus de 700 milliards de charges sociales,et des impôts et de taxes culminant à 46% du pib, record mondial de pression fiscale, il nous reste de la marge !!! Sacré coco quand on voit le résultat de de 50 ans de communisme ds les pays de l'est alors qu'ils avaient toutes les manettes du pouvoir sans avoir aucune opposition, ils n'ont même pas la pudeur de la fermer.
a écrit le 25/11/2019 à 19:44 :
Tres interessant,si cest possible ds cette societe
a écrit le 25/11/2019 à 19:17 :
Si le PCF avait une idée révolutionnaire pour rembourser les 2300 milliards d'Euros de dettes, ça nous serait bien utile. Parce que depuis 40 ans, c'est à dire la retraite à 60 ans de Mitterrand, c'est largement la dette qui a permis de payer les retraites.
Réponse de le 25/11/2019 à 19:29 :
Désolée,mais cette dette n'est pas la notre,c'est celle des multinationales qui ont défiscalisé:en évitant les impots ils créaient la dette publique.
Réponse de le 25/11/2019 à 20:48 :
Bonjour,
Dsl de décevoir votre imaginaire et fantasme collectif mais la dette c’est l’histoire de je veux tjs plus de services public tous les jours à toutes les heures du jour sans jamais a rien payer même pour ceux qui en aurait largement les moyens.
Réponse de le 25/11/2019 à 23:06 :
La retraites sont des cotisations dont c est le retraités qui payés ça retraites ? Stop avec les retraites
a écrit le 25/11/2019 à 19:17 :
C' est vrai, que le communisme c'est un truc qui marche, il y avait de super idées pour partager la misère avant 1989 à l est. Il faut aussi demander au Vénézueliens , cubain, coreens du nord, habitants de la pologne, hongrie, tchécoslovaquie, slovenie, lettonie, etc etc.etc ..et même le pays fondateur : URSS...ce qu ils en pensent.
Il nous reste plus qu' a faire pareil. c' est la ruine assurée.
a écrit le 25/11/2019 à 18:56 :
Le PCF français toujours à l'heure du communisme à la soviétique, il suffit de prendre l'argent là où il y en aurait...qui ne sert à rien. Avec de tels raisonnements il n'y en aurait plus depuis longtemps. C'est tirer la société vers le bas, on a vu partout où cela amené, échec systématique avec dictature à la clef.
a écrit le 25/11/2019 à 18:06 :
Prendre plus d'argent encore aux entreprises pour qu'elles n'investissent plus rien en France. L'idée d'un monde ouvert et competitif n'est pas encore rentrée dans l'imaginaire du PCF...selon leurs conceptions économiques on peut plumer les entreprises parce que la France est le monde et elles n'ont pas d'alternative.
D'ailleurs ils n'ont pas compris non plus qu'une augmentation des retraites faite de telle sorte conduira oui à une augmentation temporaire de la consommation, mais seulement de produits importés et avec augmentation de la dette. Bref, toujours plus vite vers le tiers-monde.
a écrit le 25/11/2019 à 17:55 :
N'importe quoi, il y a dans les 17 millions de retraités de droits directs ou non pour 67 millions d'habitants, l'equité serait de consacrer 17/67 soit 25% du pib au retraites pour ne pas spolier nos ainés.
Quand a augmenter le smic de 20%, je trouve nos communistes assez mesquins, qu'est ce qu'on fait aujourd'hui avec 300 euros bruts de plus, pas grands choses, c'est quoi un week end en famille a condition de ne pas partir trop loin. Une nuit au formule un, deux soupers, deux petits dej et 2 repas de dimanche, la belle affaire.
Non vraiment, ces gens n'ont pas le sens des réalités.

Votez lapin
Réponse de le 25/11/2019 à 18:41 :
Dis donc, jeannot,... t'es retraité, je suppose !!!
Mais n'oublie pas que tu parle en PIB constant ... hors, le PIB va s'effondrer si tu rajoute 20% de coût salariaux aux entreprises françaises !!! On est pas prêt d'exporter !!!
a écrit le 25/11/2019 à 16:42 :
Comment s'expliquer que seul le PCF a su trouver cette excellente idée "révolutionnaire" ? A moins qu'il s'agisse d'un ultime retour vers les années 80, débout du déclin de ce parti.
a écrit le 25/11/2019 à 16:39 :
si je peux pas répondre au troll ou faire suprimer son trollage vous virez mon commentaire de base vous ne l'instrumentalisez pas.
a écrit le 25/11/2019 à 16:29 :
11 députés sur 577, donc cela fait 1,9%.. Donc, pschiittt...
a écrit le 25/11/2019 à 16:24 :
Une proposition séduisante.Augmenter les retraites,c'est augmenter la consommation donc le PIB(et les rentrées de TVA)Si on fait le contraire,alors c'est la récession rapide.Transmis a Macron.
Réponse de le 25/11/2019 à 18:09 :
Est-ce une fin en soi que faire rentrer plus de TVA ? Et pour ce faire, continuer à toujours favoriser la croissance donc produire toujours plus. Si c'est la croissance le but, on connait le meilleur moyen de la favoriser. Dans le style, le mieux est encore de déclencher une bonne vieille guerre mondiale. Après un bon nombre de bombardements..., rien de tel pour repartir d'un bon pied : le BTP aura plein de travail, les hôpitaux, les psy, les pompes funèbres aussi. La démographie sera contenue pour 30 ans, sans avoir recours à la pilule ou la persuasion et étant donné les circonstances, la pollution, la dégradation des sols, le déclin de la biodiversité... tout cela sera du luxe après quelques dizaines de millions de morts. En plus, les survivants non éclopés seront tellement soulagés qu'ils seront heureux juste d'avoir survécu, fini les râleurs pour un oui pour un non, que des gens blasés, traumatisés mais qui apprécient tous les petits instants de bonheur après les horreurs qu'ils auront vécu, pour eux, un cancer ou autre maladie provoquée par la dégradation de l'environnement sera toujours plus doux que les horreurs de la guerre.
Réponse de le 25/11/2019 à 19:09 :
Augmenter la consommation alors que tout vient de Chine creuse encore plus le déficit du commerce extérieur.
a écrit le 25/11/2019 à 15:58 :
Ponzi devient un point goldwin pour certains sauf qu'il ne suffit pas de dire Ponzi pour tout et n'importe quoi pour clore un débat..Quelle est la différence entre un système par répartition et un système par capitalisation ? Du point de vue macro économique aucun : le paiement des retraites en N s'effectue par prélèvement sur le pib en N. Ce prélèvement est dans un cas effectué par cotisations sur les salaires ce qui diminue le revenu disponible et dans l'autre cas par épargne forcée ce qui équivaut aussi à une diminution du revenu disponible . Tout dépend de la croissance économique dans un cas comme dans l'autre. Par contre d'un point de vue social, il y a une différence : un même prélèvement dans le système de répartition et dans le système par capitalisation n'entraîne pas la même répartition entre les retraités. Le système de répartition permet une meilleure retraite pour les plus faibles revenus et une moins bonne pour les forts revenus tandis que le système par capitalisation permet une retraite plus proportionnelle aux prélèvements effectués sur les revenus. Enfin, sauf en cas d'effondrement de la bourse...
Réponse de le 26/11/2019 à 9:57 :
il y a quand meme des subtilites. par ex la capitalisation permet d investir dans d autres pays. par ex les retraites americains beneficient des dividendes de L oreal.
En cas de Probleme, il est plus facile de baisser les retraites avec la capitalisation (le fond des employe d Enron est simplement parti en fumée). Avec la rpartition vu le poids electoral des retraites, on arrive a la situation francaise: les retraites vivent mieux que les actifs qui les financent, ils ralent pour que les jeunes paient encore plus d impots et comme ca suffit pas, ils leur laissent une dette enorme a payer. enfin c est pas tres grave car quand le Systeme s effondrera les retraités actuels seront mort, donc pas leur probleme
a écrit le 25/11/2019 à 15:54 :
Encore plus revolutionnaire, comme les cadres ont l'air favorable à Macron et cette réforme , les passer directement à 70 ans et les autres populations restent à 62 ans.Ou alors , les 30% favorable à cette réforme dans les sondages ( malheureusement ,une nouvelle fois en y incluant les retraités ,c'est quand qu'on va avoir un sondage ou seul les actifs se prononcent ,ce qui serait la moindre des choses) devraient aussitôt contacter la CNAV pour leur faire part du désir de reculer leur âge de départ en retraite, montrer l'exemple les gars au lieu de pleunicher derriere un écran sur les avantages supposés des autres.
a écrit le 25/11/2019 à 14:51 :
Augmenter le SMIC de 20% c'est detruire la competitivite des entreprises francaises. Cela augmenterait les charges patronales de 20% dans un pays ou les charges sur les salaires sont les plus importantes d'Europe.
a écrit le 25/11/2019 à 13:47 :
Gesticulations de politocard. Les retraites à la française est conçu comme un Ponzi faisant payer aux enfants la retraite de leurs parents/grands parents qui ont détruit la planète ... On devrait nous laisser le choix d'adhérer à cette arnaque ou non, malheureusement la démocratie n'existe pas en France.
a écrit le 25/11/2019 à 13:35 :
Propositions intéressantes. On constate que les premiers commentaires issus de cet article n'analysent que très partiellement les solutions proposées et se limitent à des remarques de comptoir d'une banalité franchouillarde bien consternante.
je suis même surpris que les congés payés, la sécurité sociale et les RTT soient encore plébiscités dans notre pays, car la logique et l'honnêteté intellectuelle voudraient qu'une fraction importante des français, lorsqu'on les lit, renoncent à ces acquis sociaux au profit d'assurances privés et de congés sans soldes. Il faut être cohérent avec soit même, et bien connaitre l'histoire sociale de la France depuis 1944 de façon à porter un jugement éclairé.
Réponse de le 25/11/2019 à 17:42 :
Les congés payés existent dans tous les pays occidentaux et n’ont rien de spécifique a la France (pas plus que la sécurité sociale). Nous ne devons donc rien de particulier aux générations précédentes qui se sont « battues » pour, surtout si on prend en considération la montagne de dettes qu’ils nous ont laissé. Merci les boomers !
a écrit le 25/11/2019 à 13:28 :
Ce serait surement révolutionnaire. Après les 35 heures qui ont accéléré les délocalisations et réduit le pouvoir d'achat des "masses laborieuses", le PCF prône le grand soir fiscal pour les entreprises. Surement un bon moyen d'augmenter le chômage et de susciter un vent de révolte chez nos chers "camarades".
a écrit le 25/11/2019 à 13:03 :
Le nivellement par le bas proposé par le gouvernement n'est que l'uniformisation imposé par l'UE de Bruxelles, tout nivellement par le haut nous handicaperait du fait de notre abandon de souveraineté monétaire et de la libre circulation des capitaux!
Réponse de le 25/11/2019 à 16:09 :
J'adore , "nivellement par le haut" , comment fait on pour avoir tous des retraites nivelées par le haut , nos enfants vont se saigner pour nous ? Les grosses entreprises ne vont pas rester en France , et nous pauvres retraités n'auront plus que nos yeux pour pleurer .
Réponse de le 25/11/2019 à 18:11 :
Le "nivellement par le haut" c'est ce qui se faisait quand la France était encore souveraine dans sa monnaie comme dans ses frontières, ce qui n'est plus le cas depuis notre appartenance a l'UE de Bruxelles.
a écrit le 25/11/2019 à 13:03 :
Ah ces communistes ils ont toujours des idées complétement hors du temps. Avec une augmentation du smic de 20 % combien de délocalisations et pour celles qui restent combien de faillites avec une augmentation du chômage très importante.
a écrit le 25/11/2019 à 12:47 :
moi j'ai encore plus de solidarite a proposer!
soit la france met en place un systeme qui reduit les inegalites comme au venezuela en mettant tout le monde a moins de 2 euros par jour, ce qui reduit les inegalites
soit la france est genereuse et finance les retraites avec les 30 milliards de la formation que les syndicats se fourrent dans les fouilles profondes sur mon ultra dos neo laborieux.........et on complete ca en confisquant l'argent des CE de total et d'edf, de la sncf, de la ratp, on vend les chateaux de la cgt de fo, cgt et consors
et si ca suffit pas, cerise de solidarite sur le gateau social, on colle un impot revolutionnaire sur les rentiers de la fonction publique qui gagnent 10% de plus que dans le prive, en volant et en exploitant les artisans et les ouvriers laborieux
et ca ne coutera donc rien a personne, sauf a des neo ultra bourgeois
cqfd
Réponse de le 25/11/2019 à 14:04 :
Exact
Réponse de le 25/11/2019 à 20:42 :
Oh bien vu ! Toute la France est résumée en quelques lignes !
a écrit le 25/11/2019 à 12:46 :
Tout le monde sait qu'une révolution n'est qu'un déplacement qui nous ramène au point de départ. D'autre part 14% du PIB pour les retraites c'est actuellement le plus élevé du monde.La passer à 16%, et dans la mesure où l'on reste dans un système par répartition, c'est encore mettre une charge supplémentaire sur le salaire de ceux qui travaillent car cela ira irrémédiablement vers une hausse des cotisations.
a écrit le 25/11/2019 à 12:43 :
Bonnes idées mais les entreprises ne vont elles pas déménager ailleurs ???? Va ton voir une remonter du chômage en re taxant de nouveau les entreprises ????? faut savoir ce que l'ont veut,une France avec 25 % de jeunes chômeurs ou des jeunes qui bossent ???
Réponse de le 25/11/2019 à 13:43 :
Monsieur Dilemblue, je pense que vous ne suivez pas la ligne de la CGT. Ce que veulent les français et simple : le système de retraite le plus généreux au monde, le système de chômage le plus généreux au monde, des ehpad à taux modique, des transports publics gratuits, le système de santé gratuit pour les français et les immigrés, des mutuelles qui couvrent tout à 100%, un salaire conséquent pour tous, les plus basses charges sociales pour les salariés, du travail 30h par semaine, 6 semaines de congés payés, un contrat de travail en béton qui interdit les licenciements, du travail manuel et pas de robotisation, l'impossibilité d'importer des produits finis d'ailleurs mais la possibilité d'inonder le monde avec les nôtres. Finalement, des entreprises très taxées, avec des normes de travail non flexibles, mais qui décident d'embaucher et de construire en France à tour de bras pour irriguer le monde avec nos productions que le monde entier nous supplie de leur vendre.
Réponse de le 26/11/2019 à 13:14 :
@Réponse de @dilemblue : tout simplement excellent ! Bienvenue en Absurdie…

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :