Un "train de la relance" sillonne la France pour faire la promotion du plan de relance

Depuis le 6 septembre et jusqu'au 2 octobre, un "train de la relance", sorte de caravane promotionnelle de l'action du gouvernement, sillonne la France pour promouvoir le détail du plan de 100 milliards d'euros d'aide publique lancé il y a un an afin d'éviter l'étouffement de l'économie après la crise sanitaire. Un futur plan d'investissement est en préparation et devrait être annoncé "courant octobre".

6 mn

Le dispositif restera 48h en gare à chaque étape.
Le dispositif restera 48h en gare à chaque étape. (Crédits : DR)

Commencé ce lundi , un "train de la relance" va sillonner la France jusqu'au 2 octobre, a annoncé Matignon dimanche soir. Cette caravane, qui débute son parcours à Paris (voir Annexes en pied d'article), vise plusieurs objectifs. Il s'agit d'une part de promouvoir le bilan global du gouvernement dans la mise en œuvre du plan de 100 milliards d'euros d'aide publique lancé il y a un an pour remettre en marche l'économie française paralysée par la pandémie. Mais ce train-expo, qui restera 48 heures en gare à chaque étape, doit aussi permettre, selon Matignon aux Françaises et Français de "mesurer les résultats tangibles", dans leur région, du déploiement de France Relance et "de se saisir encore plus fortement de toutes les opportunités offertes par France Relance près de chez eux".

Bilan du plan de relance lancé il y a un an

Alors qu'un futur plan d'investissement est en préparation et devrait être annoncé "courant octobre", Matignon a diffusé un bilan de la relance depuis un an qui fait l'éloge de la "politique économique volontariste de renforcement de la compétitivité de notre économie menée depuis plus de 4 ans par le gouvernement (sur le marché du travail, en termes de fiscalité du capital, ou de soutien à l'innovation et à l'entrepreneuriat)".

Fin août, quelque 47 milliards d'euros avaient été "engagés" sur des projets concrets dans le cadre du plan "France relance". L'objectif du gouvernement est d'affecter "70 milliards d'euros" d'ici "la fin de l'année", a indiqué le cabinet du Premier ministre Jean Castex. L'Union européenne finance 40% du plan de relance français.

L'industrie bénéficie directement à elle seule de 35 milliards d'euros. A fin août, 2,9 milliards d'euros ont permis "par effet de levier, des investissements productifs à hauteur de 11,7 milliards" dans l'industrie, a précisé un conseiller de Bercy. L'ambition est de notamment "consolider l'émergence de nouvelles filières industrielles à haute valeur ajoutée, la diversification des chaines de valeur technologiques et le développement des compétences nécessaires à leur expansion".

Ce lundi, lors d'un discours au salon Global Industrie, à Lyon, le Premier ministre Jean Castex a annoncé que le gouvernement va injecter 150 millions d'euros de plus dans le programme "Territoires d'industrie" qui permet notamment de relancer de nouvelles activités dans des bassins frappés par des restructurations. Vantant "un excellent exemple de partenariat entre l'État et les régions", il a souligné, que depuis le lancement du dispositif "1.080 projets ont déjà été financés, autant d'usines ou d'ateliers qui sortent de terre partout sur le territoire".

Côté collectivités, 11.600 projets ont reçu des financements, dont 2.000 rénovations d'écoles, 1.300 kilomètres de pistes cyclables, 70 centres médicaux de proximité, ou des rénovations de bâtiments publics. Le plan a permis d'éponger des pertes de recettes de systèmes de transports en commun, comme à Limoges ou Châteauroux.

Très demandé, le dispositif de lutte contre les friches urbaines a retenu 500 projets, soit 1.365 hectares de friches qui seront réhabilitées et dépolluées, l'équivalent de 2.500 terrains de football. Une rallonge a été annoncée.

Les dispositifs destinés aux particuliers ont drainé 475.000 demandes pour MaPrimeRenov (rénovation thermique des bâtiments) depuis le début de l'année contre 192.000 sur l'année 2020, et 420.000 pour le bonus écologique ou la prime à la conversion automobile.

Côté cohésion sociale, 2,6 millions de jeunes ont bénéficié d'aides pour l'emploi, l'insertion ou la formation.

Dialogue, déconcentration et nouveau plan pour "la France de 2030"

Critiqué sur ce sujet, Matignon met l'accent sur la "déconcentration" des aides, sur le fait que les sélections de projets retenus se sont faites via des comités locaux de pilotage, présidés par les préfets. Dans son communiqué, il détaille la manière dont le gouvernement a conduit son action, sa gouvernance, en explicitant ses quatre principes clés : accessibilité, concertation, transparence et déconcentration. Il insiste sur le dialogue et la concertation avec les acteurs de la relance, rappelant, entre autres exemples, que c'est grâce à cette méthode qu'un accord de méthode entre l'Etat et les Régions a été conclu à l'été 2020 s'agissant des modalités de compensation de la baisse des impôts de production.

Ce bilan s'inscrit dans le calendrier du président de la République, à un an de la prochaine présidentielle: Matignon rappelle ainsi que le nouveau plan d'investissement "pour préparer la France de 2030", annoncé par le président le 12 juillet, sera présenté dans les prochaines semaines.

___

ANNEXES

Calendrier

Train de la relance

Le "train de la relance" sera à Paris les 6 et 7 septembre, puis son périple le mènera dans les Hauts de France. Le tableau ci-dessus donne le détail des étapes de ce train-expo. Des dispositifs particuliers avec des plateaux TV seront adaptés pour la Corse et les Outremer.

Train de la Relance : un évènement en 3 parties

Le dispositif restera 48h en gare à chaque étape. Ces deux journées permettront aux Françaises et Français de découvrir, à bord du train et sur le parvis de la gare, le déploiement de France Relance près de chez eux et d'en mesurer les résultats tangibles, notamment à travers le témoignage de ses nombreux bénéficiaires.

Un train-expo composé de 3 voitures :

  • 1 voiture-expo dédiée à France Relance, qui présente le plan au niveau national et son impact dans les régions, elle accueillera également le partenaire SNCF. L'exposition est construite autour des 3 piliers de France Relance et invite les visiteurs à se projeter dans la France de 2030 : plus écologique, plus compétitive et plus solidaire. L'exposition est également interactive avec la mise à l'honneur des bénéficiaires de France Relance via la diffusion de Portraits de la Relance et un dispositif permettant à chacun d'imprimer sa photo avec un texte à compléter « Ma France de 2030 sera... ».

  • 1 voiture-studio radio animée l'ONG Reporters d'Espoirs. Au programme : trois fois 1 heure de plateau radio live par ville étape avec notamment des interviews de personnalités inspirantes, des témoignages de bénéficiaires de la Relance et d'acteurs de solutions.

  • 1 voiture sur la mobilisation des énergies positives, animé par l'association le Printemps de l'Optimisme, et avec la présence de la radio Skyrock qui proposera de coacher des jeunes pour la réalisation de CV vidéos.

Sur le parvis de la gare, un village de l'emploi :

Un Village de l'emploi, animé par des conseillers Pôle Emploi, qui mobilise également des entreprises, notamment les partenaires EDF et SNCF. Un espace « job dating » permettra en outre aux visiteurs de venir rencontrer les entreprises qui recrutent dans la région.

Les Rencontres #1jeune1solution, organisées dans une université partenaire par région, pour informer au mieux les jeunes de chaque région traversée par le Train de la Relance sur les dispositifs de France Relance qui les concernent et promouvoir l'ensemble des dispositifs à destination de la jeunesse (insertion, emploi, permis de conduire gratuit, etc.) dans une logique de service.

6 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 16/09/2021 à 15:05
Signaler
Je ne fesait pas confiance aux petits prêts entre particulier. Mais a force de voir plusieurs avis sur nicole fontanille j'ai essayer pour voir s'il était possible d'avoir un prêt d'argent de 8.000e en toute sincérité avec elle. C'est ainsi que j'ai ...

à écrit le 08/09/2021 à 11:08
Signaler
L'idiocratie, au moins on se marre ! :-) Qu'est-ce que l'humanité se porterait mieux sans le langage la plupart des problèmes se résoudraient d'eux-mêmes à long voir moyen terme.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.