A Davos, le protectionnisme de Trump dans le viseur de Xi Jinping

 |   |  258  mots
Le président chinois Xi Jinping lors de l'ouverture du Forum économique mondial à Davos, le 17 janvier 2017.
Le président chinois Xi Jinping lors de l'ouverture du Forum économique mondial à Davos, le 17 janvier 2017. (Crédits : REUTERS/Ruben Sprich)
Le président chinois a mis en garde son futur homologue américain : toute tentative de stopper les échanges de capitaux est à rebours de l'Histoire.

Une première. Jamais un président chinois ne s'était déplacé à Davos pour le Forum économique mondial (World Economic Forum, en anglais). La présence de Xi Jinping, mardi, en ouverture de l'événement, était attendue, et son discours scruté avec attention.

Dans son allocution, le chef d'Etat a notamment insisté sur le caractère irréversible des échanges de capitaux et de produits. Il faut "rééquilibrer" la mondialisation, et la rendre "plus forte, plus inclusive, plus durable", a déclaré le président chinois Xi Jinping, à l'heure où Pékin veut s'imposer en défenseur du libre-échange face à un Donald Trump isolationniste. "Toute tentative de stopper les échanges de capitaux, technologies et produits entre pays (...) est impossible et à rebours de l'Histoire."

Une guerre commerciale, la mauvaise solution

"Cela ne sert à rien de blâmer la mondialisation" pour les problèmes de la planète, a-t-il estimé citant le chômage, les migrations et la crise financière de 2008. Une position logique pour Xi Jinping, dont le pays a souffert l'an dernier d'une chute significative de l'excédent commercial due à la baisse des exportations et des importations.

"Personne n'émergera en vainqueur d'une guerre commerciale", a lancé mardi le président chinois Xi Jinping sur la scène de Davos, dans un avertissement à peine voilé à Donald Trump, qui a promis d'ériger des barrières douanières visant les exportations chinoises. "Nous devons rester attachés au développement du libre-échange et des investissements (transnationaux), et dire non au protectionnisme."

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/01/2017 à 17:20 :
Xi Jinping... qu'il commence par botter les fesses à la Corée du Nord .... on y verra plus clair ensuite !
a écrit le 17/01/2017 à 17:14 :
Le minus timoniers des Chinechines a une tête de constipé. A cause du trop de riz avec du nuocmam?
a écrit le 17/01/2017 à 16:25 :
Vise toujours tu leur intéresses énormément lAannée du Coq de feu(le poulet rôti est cuit!)
a écrit le 17/01/2017 à 15:13 :
Xi Jinping ne va faire qu'une bouchée de cet incompétent de Trump. Et c'est tant mieux si vous voulez mon avis. La démocratie télé réalité, qui se déroule sur un compte twiter, ou comment donner raison aux tyrans de la planète sur l’inefficacité du pouvoir aux peuples !
Réponse de le 17/01/2017 à 17:16 :
N'importe quoi! Allez prendre une camomille et restez au chaud.
a écrit le 17/01/2017 à 14:27 :
@bruno_bd
Il y a du vrai dans ce que vous dites, mais si les occidentaux rapatriaient une partie de leurs usines, le banquier chinois serait en faillite.
On joue, à je te tiens tu me tiens par la barbichette. Mais les intérêts des uns et des autres se travaillent dans les chancelleries, il ne faut jamais croire les déclarations des politiques.
Une preuve, la Russie subit des sanctions économiques de la part des pays occidentaux, mais elle continue de vendre du gaz à l'Europe, et au-dessus de nos têtes des spationautes russes, américains, et français travaillent ensembles. il n'a pas été mis fin à la coopération spatiale.
Réponse de le 17/01/2017 à 19:35 :
Les occidentaux n'ont pas beaucoup d'usines en Chine, les chinois possèdent leurs entreprises.Quand ils ont des usines là bas c'est en général pour fabriquer des produits vendus en Chine.
Prenons l'exemple d'Apple: Apple ne fait pas vraiment de Hardware, c'est une entreprise Sino-Taïwanaise (Foxconn) qui assemble les I phones. Les puces, mémoires, baterries, écrans etc... sont produits par des entreprises asiatiques ( Coréennes, Japonaises, Taïwanaises et Chinoises ...). Apple se contente de faire du logiciel, du design et de la conception de leur produit ( en touchant un max d'argent vu les bénéfices qu'ils font sur chaque produit vendu). Si Apple voulait rapatrier la fabrication de ses I phones aux USA, leurs prix augmenteraient fortement, et Apple devrait importer les composants des téléphones qui resteraient fabriqué en Asie.
La dernière puce A 10 de l'i phone 7 est fabriquée par TSMC (Taïwan) la RAM DDR4 Samsung , Apple n'a pas les moyens et technologies pour fabriquer tout ça!
a écrit le 17/01/2017 à 14:24 :
Attention ! le troll de la TB est revenu !. Avant c'était cors..
Coridalement
a écrit le 17/01/2017 à 13:44 :
Ça doit le faire trembler d'effroi d'être "à rebours de l'histoire " trump c'est sûr... Avec des menaces pareilles pas la peine de faire des compliments.

Le problème c'est que les chinois ayant battit leur fortune grâce à la délocalisation des multinationales et autres des outils de productions des milliardaires du monde sont actuellement bloqués et ne peuvent pas faire grand chose contre un retour du protectionnisme nationale, si ce n'est corrompre nos politiciens mais qui le sont déjà tellement.

Bref ils prêchent seulement pour leur paroisse là.
a écrit le 17/01/2017 à 13:43 :
Trump apprendra bien assez tôt ce qu'il en coûte d'insulter son banquier. Le début d'application de son programme suppose que la Chine lui ouvre des lignes de crédit...
Réponse de le 17/01/2017 à 15:38 :
@Bruno_bd: la Chine est certes le premier créancier des US, mais il faudrait tout de même que les US mettent fin à cette inondation de produits chinois sur tous les marchés mondiaux, car après avoir été les vassaux des Américains, il se pourrait bien que l'on devienne les vassaux des Chinois :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :