Aux États-Unis, énorme bond des créations d'emplois en septembre (grâce aux très grandes entreprises)

En pleine campagne présidentielle, les analystes se voient complètement pris de court par les chiffres des créations d'emplois en septembre: ils tablaient sur 600.000 créations d'emplois nettes; or, les entreprises du secteur privé en ont créé 749.000 - quasi le double du mois d'août (428.000). On dit souvent qu'en France ce sont les petites entreprises qui créent de l'emploi: aux Etats-Unis, en août comme en septembre tout du moins, ce sont les plus grandes entreprises, celles qui comptent plus de 500 employés, qui ont créé le plus d'emplois (près de 300.000).

1 mn

Donald Trump lors de son premier débat télévisé avec son concurrent Joe Biden, hier soir mardi 29 septembre.
Donald Trump lors de son premier débat télévisé avec son concurrent Joe Biden, hier soir mardi 29 septembre. (Crédits : Reuters)

Les créations d'emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis ont bondi en septembre, par rapport à août, et sont bien supérieures aux attentes des analystes, selon l'enquête de la firme de services aux entreprises ADP publiée mercredi.

Les entreprises du secteur privé ont créé 749.000 emplois en septembre, après 428.000 en août, surpassant les attentes des analystes qui tablaient sur 600.000.

"Le marché du travail continue à se redresser doucement", souligne Ahu Yildirmaz, co-directeur de l'ADP Research Institute, cité dans un communiqué.

 Commerce, transports et services publics, locomotives de l'embauche

"En septembre, les entreprises de toutes tailles et de la majorité des secteurs ont créé des emplois, notamment dans le commerce, les transports et les services publics. Le croissance est toutefois plus lente pour les entreprises plus petites", a-t-il ajouté.

Les plus grandes entreprises ont créé le plus d'emplois

Comme en août, ce sont les plus grandes entreprises, celles qui comptent plus de 500 employés, qui ont créé le plus d'emplois en septembre, 297.000.

Les entreprises de taille intermédiaire tirent toutefois leur épingle du jeu, avec 259.000 emplois créés.

Les entreprises de moins de 50 salariés en ont créé 192.000, soit près de quatre fois plus que le mois dernier.

Le rythme des créations d'emplois avait fortement ralenti cet été, par rapport aux 3,3 millions d'emplois créés en mai et 4,4 millions en juin.

Le taux de chômage du mois de septembre aux Etats-Unis, ainsi que l'ensemble des créations d'emplois du mois de septembre, secteurs privé et public confondus, seront publiés vendredi. En août, le taux de chômage avait encore reculé, à 8,4%.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 01/10/2020 à 9:13
Signaler
Saluons le courage de La Tribune osant publier, dans un silence assourdissant des Supers médias, une manchette de ce type S’agissant des « mains invisibles » républicaines, évoquées dans les commentaires visionnaires anti-Trump, elles seraient -si ...

à écrit le 01/10/2020 à 9:10
Signaler
Et le peuple américain il s'en tape du covid, ce qu'il voit c'est d'abord et avant tout la prospérité de son économie, il est éduqué à ça. Mais chut voyons Trump est méchant il n'a toujours pas dénoncé les suprémacistes blancs ! Oh là là là l...

à écrit le 30/09/2020 à 17:14
Signaler
tout bon pour TRUMP , le futur président .

à écrit le 30/09/2020 à 16:31
Signaler
aussitôt embauché, aussitôt viré (fired). La marché de l' emploi ne peut pas s' analyser sur un mois aux USA, les entreprises adaptent leur effectif à une vitesse terrifiante. Que les grandes entreprises embauchent en septembre en pleine récession...

le 30/09/2020 à 19:20
Signaler
@aussitot embauché La main invisible des Républicains finance par l'intermédiaire des entreprises, pendant un ou 2 mois des emplois qui seront supprimés dès leur candidat élu. Finalement, ça ne leur coûte pas si cher que ça aux entreprises, et T...

à écrit le 30/09/2020 à 16:20
Signaler
encore une mauvaise nouvelle pour certains médias français adeptes du Trump-bashing .

à écrit le 30/09/2020 à 16:20
Signaler
Les américains ont plus foi en l'avenir de leur pays que les français,cela se traduit par une envie de consommer alors que chez nous on thésaurise par précaution. Il est donc logique de voir un redémarrage plus rapide et l'économie aux USA alors q...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.