Bernie Sanders se retire de la course à l'investiture démocrate

 |   |  227  mots
(Crédits : Caleb Kenna)
Le candidat démocrate, défenseur d'une plus grande redistribution des richesses aux Etats-Unis, laisse Joe Biden face à Donald Trump pour les prochaines élections présidentielles de novembre 2020.

Bernie Sanders, candidat à l'investiture démocrate, a annoncé mercredi à son équipe la suspension de sa campagne dans les primaires en vue de l'élection présidentielle du 3 novembre aux Etats-Unis.

Il laisse ainsi la voie libre à Joe Biden, l'autre candidat démocrate dans la course à la Maison Blanche pour affronter Donald Trump.

Le sénateur indépendant du Vermont était le dernier rival de Joe Biden dans la course à l'investiture démocrate. Il prévoit de s'adresser à ses partisans en direct par vidéo à 15h45 GMT, indique son équipe de campagne dans un communiqué.

Ce retrait intervient alors que les Etats-Unis sont touchés de plein fouet par la crise du coronavirus.

Sur le front économique, pour faire face à l'explosion du chômage et aux risques de faillites, Donald Trump souhaite débloquer cette semaine 250 milliards de dollars supplémentaires pour les PME américaines. Depuis quinze jours, l'ennemi juré de Bernie Sanders qui défend l'Etat providence, multiplie les dispositifs d'aides pour les entreprises, de même que la banque fédérale.

Les Etats-Unis ont dépassé mercredi la barre des 400.000 cas de covid-19 recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. La pandémie a fait plus de 13.800 morts dans le pays.

Lire aussi : Chute des cours, conflit entre Riyad et Moscou, intervention de Trump... La crise pétrolière en neuf questions

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/04/2020 à 10:39 :
De nombreux Américains des Etats-Unis établis à Paris et que j’ai côtoyés, bien que démocrates, disent qu’Obamacare reste au travers de la gorge de leurs compatriotes. Les couts d’assurance santé ont explosé...
a écrit le 09/04/2020 à 9:39 :
Bien est aussi vieux mais beaucoup moins porté sur la redistribution de richesses, c'est le moins que l'on puisse dire. En clair, Trump est quasiment sûr d'être réélu si Biden est son adversaire.
Une démocratie permet à tous les candidats de se présenter aux élections directement mais les milieux financiers ont pris le pouvoir aux USA depuis longtemps. Ils ont empêché, par la puissance financière et la violence, la constitution de partis politiques Ils ont imposé la puissance financière comme moyen de soutenir les candidats, et ce système de grands électeurs (pas de vote direct des citoyens).
Comme pour le Sénat en France, élus par les notables et non les citoyens, structure coûteuse et inutile dont je souhaite la disparition prochaine.
a écrit le 09/04/2020 à 9:30 :
C'est le plus plus sûr pour le pays, il aurait pu être élu tandis que Biden n'a aucune chance et il vaut mieux que ce soit Trump qui continue de diriger les USA en cette période de plus en plus sombre, le programme de Sanders, le plus progressiste jamais vu aux états unis, ne serait pas tombé au bon moment.
a écrit le 09/04/2020 à 6:36 :
Allez papy, rentre a la maison.
Réponse de le 09/04/2020 à 10:04 :
pour laisser la place au papy "corrupt Joe Biden" et sa clique de fistons tout autant corrompus.
Réponse de le 09/04/2020 à 10:13 :
C'est vrai que Trump est très jeune, il 'a que 73 ans et Joe Biden 77 !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :