Covid : la vaccination obligatoire dans les entreprises relancée aux Etats-Unis, Biden craint un "hiver de mort" pour les non vaccinés

Une cour fédérale américaine a réinstauré vendredi l'obligation vaccinale pour les employés des grandes entreprises, souhaitée par l'administration Biden pour endiguer la pandémie de Covid-19, et qui avait été suspendue début novembre par une autre instance.

2 mn

(Crédits : KEVIN LAMARQUE)

Le débat sur l'obligation vaccinale dans les entreprises est relancé aux Etats-Unis. Adoptée début novembre par la Maison Blanche avant d'être suspendue par une cour d'appel du Texas saisie par l'Etat du Texas, mais aussi par celle de la Nouvelle-Orléans, la mesure souhaitée par l'administration Biden pour lutter contre la pandémie de Covid-19 a été restaurée ce vendredi par la cour d'appel de l'Ohio. La mesure controversée consiste à obliger des dizaines de millions de salariés dans les entreprises de plus de 100 employés à être vaccinés d'ici le 4 janvier, sous peine de devoir se soumettre à des tests très réguliers.

"Il est établi que le Covid-19 a continué à se répandre, à muter, à tuer et à empêcher la retour en toute sécurité des salariés américains à leur travail", a expliqué vendredi dans sa décision la cour d'appel de l'Ohio, saisie à son tour par le ministère de la Justice pour juger de l'ensemble des recours.

Cette décision peut encore être contestée jusque devant la Cour suprême américaine.

"Pour protéger les travailleurs, l'Osha (Agence fédérale sur la sécurité et la santé au travail) peut et doit être capable de répondre aux dangers en évolution", ajoute la juge Jane Stranch.

Elle note que l'Osha a déjà bénéficié dans l'histoire de larges pouvoirs pour s'assurer de la sécurité des travailleurs et "a démontré le danger généralisé que le Covid-19 pose sur les travailleurs - les non-vaccinés en particulier - sur leur lieu de travail".

"Trop de personnes restent non vaccinées pour que nous puissions en sortir définitivement », avait-il estimé

Explosion d'Omicron

Jeudi, Joe Biden a mis en garde contre "un hiver de maladie grave et de mort" pour les personnes non vaccinées, avec l'explosion du variant Omicron du Covid-19, et appelé les Américains à se faire vacciner, alors que partout dans le monde les restrictions se multiplient.

"La seule vraie protection est de recevoir votre injection", a dit le président américain, insistant sur le fait que le variant Omicron est "là" et va "se mettre à circuler beaucoup plus rapidement aux Etats-Unis".

Il est "de la plus haute importance" de recevoir une dose de rappel pour les personnes vaccinées, et de "recevoir la première dose" pour les autres, a encore déclaré le président du pays le plus endeuillé au monde, avec plus de 800.000 morts sur un bilan mondial qui désormais dépasse les cinq millions.

L'administration américaine affirme se concentrer plutôt sur la vaccination que sur de nouvelles mesures restrictives pour l'heure.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 19/12/2021 à 9:44
Signaler
On peut etre critique a l'egard des USA en bien des domaines. Il reste que leur Constitution a presque tout prevuven cas de derapage. C'est precisement le cas. Bedon ira se consoler comme il le pourra. Democrate, comme moi, je suis archeveque.

à écrit le 18/12/2021 à 18:34
Signaler
Tiens hier j'ai appris encore un décès d'une connaissance, 50 ans, cancer du colon. Toujours aucun décès lié au covid à ma connaissance depuis deux ans et demi mais le cancer j'ai l'impression qu'il s'est encore amplifié ça doit être le quatrième, lu...

le 19/12/2021 à 9:40
Signaler
Deceder d'un cancer du colon est triste, certes. Un controle regulier en HP evite ces mauvaises surprises tres facilement evitables et aujourd'hui maitrises.

le 19/12/2021 à 11:09
Signaler
Et comment veux tu faire confiance à la médecine actuelle ? Avec la dictature qu'ils nous imposent. Par ailleurs le mieux serait de.ne pas attraper de cancer en combattant enfin l'agro-industrie on donne sans arrêt le.baton pour nous faire battre et ...

à écrit le 18/12/2021 à 17:58
Signaler
"avec plus de 800.000 morts" Oui, mais en deux ans maintenant .On peut rappeler le nombre d’obèse aux US près de 93 millions (42% en 2020,ce taux national d’obésité chez les adultes a augmenté de 26 % depuis 2008),On estime que 100 000 à 400 000 ...

à écrit le 18/12/2021 à 12:57
Signaler
Une façon d 'oblitérer que les états sont indépendants et que les états conservateurs us sont majoritairement contre la vaccination. Ils sont d' ailleurs rejoint hier par 4 états démocrates ! En Floride, le gouverneur Ron DeSantis...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.