Crise mer d'Oman : l'Iran accuse les Etats-Unis

 |   |  488  mots
(Crédits : KYODO Kyodo)
Ali Larijani, président du parlement iranien, a directement mis en cause Washington dans les attaques des deux tankers en mer d'Oman. Il estime qu'il s'agit d'un coup monté par les Etats-Unis en réaction à l'inefficacité du retour des sanctions économiques.

Le président du Parlement iranien a insinué dimanche que les Etats-Unis étaient derrière les attaques "suspectes" ayant visé jeudi deux navires en mer d'Oman, dans la région du Golfe, selon l'agence de presse officielle iranienne Irna.

"Il semble que les actions suspectes sur des tankers en mer d'Oman complètent les sanctions économiques [américaines contre l'Iran] car [les Etats-Unis] n'ont atteint aucun résultat avec ces sanctions", a déclaré Ali Larijani dans un discours au Madjles (Parlement) tel que rapporté par Irna et l'agence de presse semi-officielle Isna.

Comparaison avec Pearl Harbor

Selon ces deux médias, M. Larijani a soutenu cette insinuation en affirmant que durant "la Seconde Guerre mondiale", les Etats-Unis "visaient leurs propres bateaux près du territoire japonais afin de pouvoir justifier leur hostilité" envers Tokyo, qui était un allié du régime nazi d'Hitler.

Pays non-belligérant au début du deuxième conflit mondial, les Etats-Unis sont entrés en guerre après le raid surprise de l'aviation japonaise du 8 décembre 1941 contre la base américaine de Pearl Harbor à Hawaii, dans l'océan Pacifique.

Un méthanier japonais, le Kokuka Courageous, et un tanker propriété de la compagnie Frontline cotée à la Bourse d'Oslo, le Front Altair, transportant du naphta, ont été stoppés jeudi en mer d'Oman par des explosions d'origine inconnue alors qu'ils faisaient route vers l'Extrême-Orient.

Ryad fait bloc derrières Washington

Dès jeudi, Washington a accusé Téhéran d'être responsable de ces attaques, qui ont eu lieu alors que le Premier ministre japonais Shinzo Abe se trouvait à Téhéran pour des discussions destinées selon lui à faire baisser les tensions entre les ennemis jurés que sont la République islamique d'Iran et les Etats-Unis.

En échos, l'Arabie Saoudite a également menacé l'Iran. "Le régime iranien n'a pas respecté la présence du Premier ministre japonais à Téhéran et a répondu à ses efforts en attaquant deux pétroliers, dont l'un était japonais", a déclaré le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, dans une interview au quotidien Asharq al-Awsat publiée dimanche.

"Nous ne voulons pas une guerre dans la région (...) Mais nous n'hésiterons pas à réagir à toute menace contre notre peuple, notre souveraineté, notre intégrité territoriale et nos intérêts vitaux", a-t-il averti.

Téhéran évoque "une coïncidence suspecte"

Téhéran dément toute implication dans ces attaques. Jeudi, le ministre des Affaires étrangères iranien, Mohammad Javad Zarif, avait jugé hautement suspecte la coïncidence entre l'attaque des tankers et la visite de M. Abe à Téhéran, la première d'un chef de gouvernement japonais en Iran depuis 1978.

Le lendemain, M. Zarif avait déclaré que la rapidité avec laquelle Washington avait accusé l'Iran d'être derrière les attaques en mer d'Oman dénotait une volonté manifeste de "sabotage diplomatique".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/06/2019 à 18:02 :
Celui qui domine le marché des médias a forcement raison et peut se permettre de nous raconter ce qu'il désire!!
a écrit le 17/06/2019 à 11:30 :
Cela paraît absurde le raisonnement consistant à dire que les USA ont intérêt à faire monter le prix du brut même si pour eux le pétrole de schiste devient plus rentable.
Cette affaire est entourée de fake news, de combat idéologique mortifère , alors qu'une enquête sérieuse internationale peut facilement établir des vérités. Les équipages des bateaux ne sont pas loquaces, voire même d'un silence étonnant. Sont-ils libres de parler. Messieurs les journalistes, il y a du travail pour vous, du vrai journalisme.
On vous attend, le temps commence à être long!
a écrit le 17/06/2019 à 9:15 :
Moi je propose d'offrir l'Iran aux kurdes, les citoyens iraniens et kurdes seraient bien mieux gérés, heureux peut-être même tandis que les obscurantistes religieux seraient obligés de faire plusieurs pas en arrière, il serait temps.
a écrit le 16/06/2019 à 21:52 :
Ryan va récolter la tempête , croyant que les musulmans sont solidaires avec eux , alors que le contraire
a écrit le 16/06/2019 à 20:17 :
Il faut se demander à qui profite le crime.
Et là, on peut penser que c'est le lobby pétrolier US qui a le plus intérêt à ce que le prix du pétrole monte.
Sans parler du complexe militaro-industriel US, qui aimer bien quand ça tire.
Bref, un peu comme l'Irak en 2003.
C'est tellement énorme qu'on a du mal à y croire.
Et si c'est vrai, c'est très moche que les Américains soient devenus aussi moches.
a écrit le 16/06/2019 à 19:16 :
Ça rappel furieusement le torpillage du Sheonan par la marine des USA (destroyer Sud Coréen) lors des pourparlers de paix avec la Corée du Nord. L’histoire officielle US était un torpillage par des sous marins nord coréens. 2 jours après, le ministre Sud Coréen de la défense était viré et son successeur a signé le contrat pour des achats d’armes americaines qui recréaient le niveau de tension voulue. (Merci Hillary Clinton). Dans toutes ces affaires, la question est: qui a le plus intérêt à la guerre. Et la réponse est souvent la même: celui qui a le plus de canons, à utiliser ou à vendre. Le Casus Belli est bien vite trouvé: « nous devons protéger la liberté de circulation dans le golf et la sécurité d’approvisionnement de nos alliés». Que dire, à part: c’est écœurant et lamentable. Là où les choses deviennent extrêmement simples à lire c’est quand on analyse les premiers relais pour le guerre: Le Figaro, journal de Dassault, famille de France qui a des liens forts avec Israël.
a écrit le 16/06/2019 à 14:11 :
Ça pourrait être l'Iran, mais depuis les mensonges éhontés des Américains pour déclencher la guerre en Irak, le coup du Golfe du Tonkin, et tant d'autres vilenies notamment en Amérique du Sud, la parole américaine peut raisonnablement être mise doute.
Quant à comparer le régime Iranien et celui d'Arabie Saoudite, difficile à
départager...leur point commun, l'islam... malheureusement pour le pire !
Réponse de le 16/06/2019 à 16:51 :
Avis conforme avec une pensée pour ce peuple Perse qui mériterait autre chose..
a écrit le 16/06/2019 à 13:32 :
La parole des usa ne vaut plus rien, notamment depuis les preuves bidons pour justifier l’invasion de l’Irak.
Ils sont à l’origine de la destabilisation de la région et de la création de l’état islamique, comme ils sont à l’origine des talibans qu’ils ont financé pour déstabiliser l’URSS en Afghanistan.
A croire que ce pays a besoin d’être en guerre continue pour pouvoir vivre...
a écrit le 16/06/2019 à 13:06 :
Qui est menteur ? À qui profite le crime ?
Il y a une réponse... parce les enjeux économiques sont très importants.
L'Iran est asphyxié financièrement et économiquement et continue à étendre le terrorisme. Si cela perdure, cela va très mal se terminer.
Réponse de le 16/06/2019 à 16:19 :
L'Iran continue étendre le terrorisme dites vous ! Mais quand on examine les actes terroristes islamistes, ils viennent tous de sunnites de Alquaida ou l'EI. On ne doit pas vivre dans le même monde. Les Iraniens ne sont guère des anges sans doute, mais il faut rendre à Caesar ce qui est à Caesar et pas le mettre sur le dos des chiites Iraniens. Citez nous les actes terroristes en Europe ou même ailleurs de ces dernières années qui soient l'oeuvre de l'Iran. Il faut peut être arrêter de boire comme du petit lait toutes les "trumperies" que répète à satiété Trump. N'oublions pas que les américains avaient il n'y a pas si longtemps trompé le monde entier sur les soi disant armes de destruction massive de L'Iraq.On sait aujourd'hui ce qu'il en fut réellement.
Réponse de le 16/06/2019 à 17:05 :
@chap
Je complète le commentaire de tototiti...
Daech est né sur les ruines de l'Irak suite à l'intervention américaine, l'idéologie salafiste djihadiste a été financée par l'Arabie-Saoudite, Oussama Ben-Laden est un ressortissant de l'Arabie Saoudite, les talibans ont été financés par les USA pendant la guerre froide en Afghanistan. Et là on entend que les usa se mettent d'accord avec l'Arabie Saoudite pour qualifier l'Iran de pays terroriste? Mais de qui se moque-t-on?
Réponse de le 16/06/2019 à 19:04 :
La république islamique d'Iran est bien un régime totalitaire et terroriste avec ses massacres et violé le droit international.
Téhéran à fait assassiner ses opposant politiques en Europe...
Téhéran soutient le hezbollah au Liban qui est passé rapidement aux actes...
Le passé et le présent criminels du régime sont passé sous silence...
Bien sûr l'Arabie saoudite ce n'est pas mieux de même que les usa...
a écrit le 16/06/2019 à 12:23 :
La comparaison avec Pearl Harbor est ridicule ... mais effectivement ça ressemble à un coup monté, on pourra dire que je suis complotiste mais on se souvient des fausses preuves sur les armes de destruction massive en Irak. Même la presse occidentale est franchement sceptique...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :