En route pour le G20, Merkel atterrit en urgence à cause d'un banal composant défectueux

Le commandant de bord, très expérimenté, a évoqué "un arrêt sans précédent des systèmes de communication". Les enquêteurs examinent une éventuelle piste criminelle qui pourrait avoir entraîné l'atterrissage d'urgence de l'Airbus de la chancelière, alors qu'elle volait vers Buenos Aires pour se rendre à un sommet du G20 sous très haute tension. Vers midi, l'armée de l'air rendait les conclusions de son enquête : la cause de la panne n'est pas criminelle.
A cause de cette panne qui lui vaudra d'arriver avec 12 heures de retard à Buenos Aires, c'est tout l'agenda de la chancelière qui est bousculé, avec pour conséquences directes l'annulation de ses rencontres bilatérales avec Trump et Xi Jinping. L'un des dossiers sur lesquels elle est très attendue, c'est celui du conflit Russie-Ukraine sur l'annexion de la Crimée, dans lequel elle fait figure de médiatrice. (Photo : Merkel au German-Ukrainian Business Forum, hier 29 novembre, à Berlin)
A cause de cette panne qui lui vaudra d'arriver avec 12 heures de retard à Buenos Aires, c'est tout l'agenda de la chancelière qui est bousculé, avec pour conséquences directes l'annulation de ses rencontres bilatérales avec Trump et Xi Jinping. L'un des dossiers sur lesquels elle est très attendue, c'est celui du conflit Russie-Ukraine sur l'annexion de la Crimée, dans lequel elle fait figure de médiatrice. (Photo : Merkel au German-Ukrainian Business Forum, hier 29 novembre, à Berlin) (Crédits : Reuters)

[Article publié le 30.11.2018 à 9:46, mis à jour à 12:41 avec cause de la panne]

L'avion qui emmenait la chancelière allemande Angela Merkel en route pour le G20 a subi une "panne "sérieuse", selon des proches du gouvernement, qui a obligé le pilote à rebrousser chemin alors qu'il survolait les Pays-Bas et à procéder à un atterrissage d'urgence jeudi à Cologne.

"Un arrêt sans précédent des systèmes de communication"

Selon le quotidien régional Rheinische Post, qui cite des sources au sein des services de sécurité allemands, les enquêteurs examinent une éventuelle piste criminelle qui pourrait être la cause de cette surprenante panne qui a provoqué l'atterrissage d'urgence de l'Airbus de la chancelière. La chancellerie n'a pas commenté ces informations.

Selon le journal régional, le capitaine de l'avion -"le plus expérimenté de l'équipage" gouvernemental, selon les dires mêmes d'Angela Merkel -, a évoqué "un arrêt sans précédent des systèmes de communication". Le Spiegel précise quant à lui que, selon les experts qu'il a consultés, cette panne de tout le système de communication embarqué est un incident qu'ils qualifient d'extraordinaire.

Merkel, G20, Airbus A340, Cologne-Bonn, panne, atterrissage urgence

12 heures de retard, ses rencontres avec Trump et Xi Jinping annulées...

Pour des raisons de place, la dirigeante conservatrice doit finalement voyager avec une délégation très réduite à bord d'un avion de ligne commerciale Iberia de Madrid à Buenos Aires et atterrir dans la capitale argentine avec plus de 12 heures de retard par rapport à son emploi du temps initial, selon ces sources interrogées par l'AFP dans la nuit de jeudi à vendredi.

Angela Merkel, qui a passé la nuit dans un hôtel de Bonn, a qualifié les problèmes rencontrés par l'avion de "panne sérieuse", selon l'agence allemande DPA.

Ses rencontres bilatérales prévues vendredi avec le président américain Donald Trump et le président chinois Xi Jinping ont été annulées, et, selon la même source, pourraient éventuellement avoir lieu à un autre moment pendant le sommet qui dure jusqu'à dimanche. Angela Merkel ne devrait pas non plus être présente pour la traditionnelle "photo de famille" qui réunit les chefs d'Etat ou de gouvernement des 20 pays composant le G20.

Merkel en pointe dans la médiation pour le conflit Russie-Ukraine

Néanmoins, l'un des dossiers sur lesquels la chancelière sera très attendue, est celui du conflit entre l'Ukraine et la Russie. Le président des Etats-Unis, Donald Trump, l'a présentée comme médiatrice dans cette affaire. Quant au président ukrainien, Petro Porochenko, il met beaucoup d'espoir dans son intervention.

Après l'incident entre les marines russe et ukrainienne dans le détroit de Kertch, dimanche 25 novembre, plusieurs dirigeants politiques européens ont évoqué mardi 27 la possibilité de nouvelles sanctions économiques contre Moscou qui accentue sa pression sur l'Ukraine dans la mer d'Azov.

Vladimir Poutine avait téléphoné lundi 26 novembre à Angela Merkel pour l'informer que Moscou était prêt à fournir des informations supplémentaires sur cet incident démontrant l'exactitude de la version des faits présentée par les autorités russes.

Berlin, qui donne le ton de la politique européenne dans ce dossier, a appelé à un apaisement tout en faisant preuve de fermeté à l'égard de la Russie. Le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, l'a exhortée mardi à respecter le droit international et la souveraineté territoriale des pays voisins.

"L'objectif, c'est que la Russie respecte de nouveau le droit international et qu'elle ne viole pas la souveraineté territoriale de ses voisins", a dit Heiko Maas dans un discours à Berlin. Pour que cela advienne, l'Allemagne et ses alliés européens ont besoin de suivre des principes clairs et d'avoir un "vrai dialogue" sur la sécurité commune en Europe, a ajouté le ministre.

Un banal composant responsable de la panne

Vers 12 heures ce vendredi, le Süddeutsche Zeitung publiait sur son site les explications de l'armée de l'air allemande, mise à contribution pour enquêter sur les causes de cette panne inexpliquée. Selon elle, c'est la défaillance d'un seul composant qui est clairement responsable de l'incident subi par l'avion gouvernemental. Il s'agissait d'un boîtier de distribution électronique, a déclaré le colonel de l'armée de l'Air allemande Guido Henrich, à Cologne.

"C'était la panne classique d'un composant, comme cela peut arriver à tout moment aujourd'hui."

Il indique le problème est résolu, "le composant est changé, la machine est fonctionnelle". Cette issue lève donc définitivement la suspicion de manipulation criminelle qui avait été suspectée immédiatement après l'incident.

A "aucun moment", la chancelière n'a été en danger, a précisé le colonel Henrich.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 30/11/2018 à 22:16
Signaler
Imaginons simplement un champ magnétique puissant omnidirectionnel, ou de faible puissance mais envoyé dans une direction précise, aussi l'effet de neutraliser tout le système de navigation de l'avion aurait été le même... (on appelle cela "orage ma...

à écrit le 30/11/2018 à 18:51
Signaler
On met le champagne au frais pour le retour au cas où ? Hum passera jamais celle-là...

à écrit le 30/11/2018 à 16:40
Signaler
Selon Le Monde, les allemands auraient chercher un autre avion auprès d'autres gouvernements européens. La France a laissé pas un sacré coup de com !!!!

le 30/11/2018 à 18:12
Signaler
"La France a laissé pas un sacré coup de com !!!!" En effet cela aurait été cocasse et un symbole intéressant mais même dans la com ils sont nuls. S'ils n'ont pas de fiches, d'oreillettes ou de conseillés pas loin ils sont perdus.

à écrit le 30/11/2018 à 15:21
Signaler
La Luftwaffe n'entretient pas mieux l'avion du gouvernement que ses avions de combat !

le 30/11/2018 à 18:25
Signaler
Encore un coup des russes, c'est clair !

à écrit le 30/11/2018 à 14:51
Signaler
Voilà , Dame Merkel , n'a pas communiquée avec les autres pays de l'UE , pour inviter 1 million de migrants ...et les migrants se vengent ...

à écrit le 30/11/2018 à 14:35
Signaler
Ah bon , parce que les sécurités ne sont pas doublées voir triplées..L ' explication est d' une banalité qu' elle en est incroyable ! A qui profite le crime ? A Poutine ou au grand blond , à ce G20 l' Europe est persona non gratta on dérange Chine ,R...

le 30/11/2018 à 16:12
Signaler
Vous avez raison les systèmes de COM sont doublés au minimum donc l'explication n'est pas du tout satisfaisante.

le 30/11/2018 à 21:39
Signaler
Dans un système sécurisé par redondance, il y a un maillon faible, c'est le système de commutation entre le système normal et le système de secours.

à écrit le 30/11/2018 à 14:34
Signaler
Incident ? Top secret. L'affaire est certainement beaucoup plus complexe. Ce qui semble un élément anodin vient s'ajouter à tellement d'autres plus ou moins anodins qu'il faut bien constater que le monde plonge à une vitesse vertigineuse vers le chao...

à écrit le 30/11/2018 à 14:13
Signaler
Bon, on aura compris que Macon-minus continue à faire de la figuration, il ne compte pas, et donc, nous Français, non plus. On notera également que Frau Merkel se déplace seule, et que mini-macron emmène maman avec lui. Tout un monde.

à écrit le 30/11/2018 à 12:40
Signaler
Faudrait connaitre le modèle d'airbus pour qu'on évite de le prendre tant que le bug n'est pas élucidé.

à écrit le 30/11/2018 à 10:48
Signaler
C'est le déclin européen, on voit mal qui voudrait éliminer Merkel alors qu'en bout de course, en quête d'une crédibilité définitivement ternie. Ce serait vraiment stupide de chercher à s'en débarrasser alors qu'elle n'est plus rien. Mais bon des...

le 30/11/2018 à 13:15
Signaler
"12 heures de retard, ses rencontres avec Trump et Xi Jinping annulées..." Quoi que peut-être un de ces deux protagonistes... Vu que c'est eux qui y gagnent du coup ! Ils vont pouvoir discuter entres gens responsables et ne pas perdre de temps av...

le 30/11/2018 à 14:54
Signaler
@ Citoyen blasé, Votre lucidité , vous honore …!

le 30/11/2018 à 17:53
Signaler
"@ Citoyen blasé, Votre lucidité , vous honore …! " Oh c'était facile hein... Franchement vous auriez envie vous de discuter avec Merkel ? :-)

le 01/12/2018 à 5:10
Signaler
Citoyen blase, parlez-vous l'Allemand ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.