Essai nord-coréen : les condamnations de la communauté internationale

 |   |  529  mots
Dans les conditions actuelles, il est absolument essentiel de garder son calme, de s'abstenir d'initiatives qui pourraient conduire à une escalade des tensions, a dit le ministère russe des Affaires étrangères sur son site, ajoutant que la Corée du Nord risquait de graves conséquences.
"Dans les conditions actuelles, il est absolument essentiel de garder son calme, de s'abstenir d'initiatives qui pourraient conduire à une escalade des tensions", a dit le ministère russe des Affaires étrangères sur son site, ajoutant que la Corée du Nord risquait de "graves conséquences". (Crédits : Reuters/KCNA KCNA)
L'essai nucléaire auquel a procédé dimanche la Corée du Nord, le plus puissant de son histoire, a provoqué des condamnations unanimes dans la communauté internationale inquiète d'un accroissement des tensions dans la péninsule coréenne.

Les réactions ne se sont pas faites attendre. L'essai nucléaire auquel a procédé dimanche la Corée du Nord, le plus puissant de son histoire, a provoqué des condamnations unanimes dans la communauté internationale inquiète d'un accroissement des tensions dans la péninsule coréenne. L'explosion a poussé des habitants du nord-est de la Chine, dans la zone frontalière de la Corée du Nord, à quitter leurs maisons, poussés par la peur d'un tremblement de terre. Le Japon et la Corée du Sud estiment que cet essai est d'une puissance dix fois supérieure à ceux conduits précédemment par le régime communiste.

"Le président de la République, Emmanuel Macron, condamne avec la plus grande vigueur le nouvel essai nucléaire effectué cette nuit par la Corée du Nord, qui fait suite à une série d'essais de missiles balistiques confirmant la volonté répétée de Pyongyang de porter atteinte à la paix et la sécurité internationales", indique un communiqué de l'Elysée. Il "appelle les membres du Conseil de sécurité des Nations unies à réagir rapidement à cette nouvelle violation par la Corée du Nord du droit international, du régime de non-prolifération nucléaire et des résolutions du Conseil, dont la résolution 2371 adoptée le 5 août 2017 à l'unanimité. Il souhaite également une réaction unie et claire de l'Union européenne."

"Un acte extrêmement regrettable"

La Chine, un des rares alliés du régime ermite de Pyongyang, a appelé sa voisine à mettre fin à de "mauvaises" initiatives qui contribuent à aggraver une situation déjà tendue. Le gouvernement chinois a précisé qu'il appliquerait pleinement les sanctions prévues par les résolutions du Conseil de sécurité de l'Onu. Les Etats-Unis n'ont pas réagi officiellement pour l'instant bien que le conseiller national à la sécurité, le général H.R. McMaster, a assuré son homologue japonais que Tokyo pouvait compter sur la protection nucléaire des Etats-Unis. La Russie, autre membre permanent du Conseil de sécurité, a plaidé en faveur de l'apaisement

"Dans les conditions actuelles, il est absolument essentiel de garder son calme, de s'abstenir d'initiatives qui pourraient conduire à une escalade des tensions", a dit le ministère russe des Affaires étrangères sur son site, ajoutant que la Corée du Nord risquait de "graves conséquences". Le président russe Vladimir Poutine doit rencontrer dans la journée son homologue chinois Xi Jinping dans le cadre du sommet des pays BRICS en Chine. L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), qui n'est plus autorisée à se rendre en Corée du Nord, a qualifié ce sixième essai mené depuis 2006 "d'acte extrêmement regrettable" qui traduit "un mépris complet des demandes répétées de la communauté internationale".

"Prise de conscience"

"J'espère que cela contribuera enfin à une prise de conscience de la communauté internationale pour interdire les essais nucléaires en mettant en oeuvre le TICEN", le traité d'interdiction complète des essais nucléaires, a déclaré la directrice de l'organisation chargée de son application, Lassina Zerbo.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/09/2017 à 16:22 :
Les USA agitent la Corée du Nord, en réaction, la Corée du Nord teste des bombes et du coup le Japon et la Corée du sud se réfugient sous la jupe de l'oncle sam. N'empêche que les américains sont jusqu'ici le seul peuple à avoir balancé une bombe A sur une ville habitée . Et même sur deux.
a écrit le 03/09/2017 à 19:54 :
Les menaces, les pressions, le p'tit gars a l'air de s'en soucier comme d'une guigne...voilà un champion du bras d'honneur.
a écrit le 03/09/2017 à 17:21 :
condamnation de rien du tout.......... l'ultra gauche, qui n'a rien de liberal, c'est le moins qu'on puisse dire, sait soutenir ses amis ideologiques
http://www.lefigaro.fr/international/2017/08/14/01003-20170814ARTFIG00230-jack-lang-veut-securiser-et-soutenir-economiquement-la-coree-du-nord.php
comme du bon vieux temps ou elle traitait soljenytsine de menteur, vu que tout le monde sait a gauche que les camps n'ont jamais existe
a écrit le 03/09/2017 à 16:22 :
Allez !! " condamnez avec la plus grande !!!!??? fermeté !!!!? " toutes les nations. Vous lui faites si peur
a écrit le 03/09/2017 à 15:18 :
Malheureusement, il va falloir traiter ce problème. Il est insupportable de constater qu'un trublion peut menacer la paix du Monde, mais aussi insupportable de laisser à la portée d'un fou la possibilité de faire de terribles dégâts. Pour commencer, il faut organiser le blocus total du Pays. L'option militaire doit rester ouverte.
Réponse de le 03/09/2017 à 17:54 :
L'option militaire doit rester ouverte !Comment par exemple ? Quand l'autre a des bombes H et des missiles pour les porter ,il n'y a aucune option militaire possible .................
Réponse de le 03/09/2017 à 18:57 :
vous avez oublié le "L" a votre pseudo....
a écrit le 03/09/2017 à 14:58 :
Toutes les pseudo " sanctions " sont contournées, ils sont aprrovisionnés EN PETROLE RAFFINE, et en tout,
a écrit le 03/09/2017 à 14:56 :
Fait un intéressant de l'histoire, une situation hérité depuis la seconde guerre mondiale, comme partout de le monde et aussi en France ou l'on refuse de partager les frais militaires avec nos anciens ennemis.On tergiverse en permanence mais les fondamentaux de la force brut restent ancrés encore aujourd'hui ou les problèmes économiques sont toujours mêlés à des considérations géopolitiques...peu abordés par les médias.
a écrit le 03/09/2017 à 14:39 :
Le grand cirque médiatique continu. Les esprits sont prêts à accepter une intervention militaire contre la Coré du Nord*. Le grand cirque médiatique insiste sur des aspects secondaires ou faux."Trump est fou", "Kim Jong-un est débile", "La Coré du Nord" menace le monde"... Pas un mot sur les véritables enjeux géostratégiques et financiers.

Tout les spécialistes des relations internationales savent que ce pays est un confetti militaire et politique. Mais il est situé à un endroit hautement stratégique. Les conséquences d'une guerre contre ce confetti sont connues d'avance: la Coré du Nord sera écrabouillée en peu de temps. Cela entrainera une réunification des deux Coré, avec un résultat catastrophique pour le Sud: la Coré du Sud mettra des années à se remettre de l’absorption d'un Nord qui connait une différence considérable. Le principal bénéficiaire économique sera le Japon qui souffre d'une bonne performance des industries sud coréennes. Le principal bénéficiaire politique serait (nous disons bien serait) les USA. Comment les chinois accepteront-ils la présence de troupes américaines à leur frontière sud? C'est une question importante. Que voulons nous? Qui seront les bénéficiaires de cette véritable opération de déstabilisation de la région? Quel intérêt a le gouvernement français à jouer la menace, en faisant sienne la version officielle? Autant de pistes non exploitées par la presse. Quand le journalisme fout le camp, il reste les versions officielles.

*Il n'y a qu'à lire une partie des post pour comprendre qu'ils reprennent la thèse d'une double folie (Trump et Kim). Presque personne pour dire que tout est calculé.
Réponse de le 04/09/2017 à 4:16 :
Jamais les deuc Corees ne seront reunies.La Chine n'acceptera jamais l'oncle Sam a sa frobtiere.
a écrit le 03/09/2017 à 14:30 :
Le Gros Bébé Obèse Dictateur RIE ET SE MOQUE DES " condamnations " de routine, qui ne l'arreteront pas.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :