La Corée du Nord tire un missile au-dessus du Japon

 |   |  706  mots
Le comportement inconséquent de la Corée du Nord est sans précédent, sérieux et constitue une grave menace pour notre nation, a déclaré à la presse le Premier ministre japonais, Shinzo Abe.
"Le comportement inconséquent de la Corée du Nord est sans précédent, sérieux et constitue une grave menace pour notre nation", a déclaré à la presse le Premier ministre japonais, Shinzo Abe. (Crédits : Reuters/KCNA KCNA)
L'armée japonaise n'a pas tenté d'abattre le projectile tiré par Pyongyang, qui est passé au-dessus du territoire japonais vers 6h06 (locales). L'armée sud-coréenne affirme que l'engin a parcouru 2.700 km et atteint une altitude d'environ 550 km. Etats-Unis, Japon et Corée du Sud se sont entretenus au téléphone et se sont mis d'accord sur une réaction ferme.

La Corée du Nord a tiré mardi à partir d'un site proche de Pyongyang un missile balistique qui a survolé le nord du Japon, annoncent les gouvernements japonais et sud-coréen. Selon la chaîne publique NHK, le projectile s'est brisé en trois morceaux et s'est abîmé au large de l'île d'Hokkaido.

L'armée sud-coréenne affirme que l'engin a parcouru 2.700 km et atteint une altitude d'environ 550 km. Le système d'alerte des autorités nippones a conseillé aux habitants de la région de prendre leurs précautions, mais d'après la NHK, aucun dégât n'a été constaté. L'armée japonaise n'a pas tenté d'abattre le projectile, qui est passé au-dessus du territoire japonais vers 6h06 locales (21h06 GMT lundi). Selon l'armée sud-coréenne, le missile a été tiré de la région de Sunan, proche de Pyongyang, juste avant 06h00 (21h00 GMT).

Séoul et Washington préparent une réponse ferme

Les Etats-Unis et ses alliés, en particulier le Japon et la Corée du Nord, sont particulièrement en alerte depuis que le régime de Kim Jong-Un a procédé en juillet à deux tirs réussis de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM). De fait, cet essai intervient alors que les forces américaines et sud-coréennes mènent des exercices militaires conjoints en dépit des objections formulées par le régime de Pyongyang. Les chefs d'état-major des armées américaines et sud-coréennes se sont entretenus au téléphone et se sont mis d'accord sur une réaction ferme au nouveau tir de missile nord-coréen, rapporte mardi Yonhap.

Parmi les actions envisagées, figure celle de mesures militaires dont les modalités n'ont pas été précisées par l'agence de presse sud-coréenne, mais la présidence sud-coréenne a annoncé, quelques instants plus tard, que des avions de chasse sud-coréens avaient décollé de leur base pour réaliser des exercices.

Depuis l'arrivée au pouvoir de Kim Jong-un, la Corée du Nord a tiré des dizaines de missiles, dimanche pour le dernier d'entre eux, mais il est extrêmement rare que les projectiles survolent ainsi l'archipel japonais.

"Le comportement inconséquent de la Corée du Nord est sans précédent, sérieux et constitue une grave menace pour notre nation", a déclaré à la presse le Premier ministre japonais, Shinzo Abe.

Ce dernier a dit s'être entretenu avec Donald Trump et que les deux hommes étaient d'accord pour intensifier la pression exercée contre la Corée du Nord. Washington soutient Séoul "à 100%", a-t-il ajouté. En fin de semaine dernière, le Japon a renforcé ses sanctions contre la Corée du Nord via le gel des avoirs d'entreprises chinoises et namibiennes soupçonnées de commercer avec Pyongyang. Quelques jours plus tôt, les Etats-Unis ont pris des mesures à l'encontre de dix organisations et six individus, Chinois et Russes, accusés d'apporter leur aide financière à Pyongyang en important notamment du charbon

| Lire aussi : Trump promet "feu et colère", Pyongyang menace l'île de Guam

Les marchés attendus en Baisse

Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse mardi à l'ouverture dans le sillage des marchés asiatiques après cette annonce d'un nouveau tir de missile, alors que l'euro évolue non loin du seuil de 1,20 dollar.

 "Cette fois, le missile a survolé le Japon, ce qui fait que les implications pourraient être un peu différentes comparées aux fois précédentes", fait valoir Hirozaku Kabeya, responsable de la stratégie globale pour Daiwa Securities.

"La situation nord-coréenne est devenue plus sérieuse, et les opérateurs de marché adoptent une stratégie d'aversion au risque", relève dans une note David Madden, un analyste de CMC Markets.

En Europe, les contrats à terme sur les indices suggèrent une ouverture en baisse de 0,59% pour le CAC 40 parisien, de 0,67% pour le Dax à Francfort et de 0,7% pour le FTSE à Londres. La Bourse de Tokyo a fini en baisse de 0,45%, pénalisée par un renforcement du yen face au dollar, et l'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) recule de 0,47%.

(avec Reuters et AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/08/2017 à 16:06 :
Ici, nous n'avons qu'un seul et unique point de vue. Quid de l'autre son de cloche ?
Quand aux commentaire bellicistes un peu plus bas, allez-y donc vous même au casse pipes, non ? Non ? Alors essayez d'utiliser un tout petit peu plus votre cerveau, la Corée du Nord possède l'arme atomique et serait capable de l'utiliser (jusqu'à maintenant, les seuls à l'avoir jamais fait son les américains). Donc conflit nucléaire. Et vous, vous êtes pour ? Incroyable de bêtise. D'autant plus que la Corée du Nord n'as envahi personne et n'a attaqué personne, contrairement aux "gentils" de cette histoire...

Pour Pearl Harbor, c'était soit disant les japonais qui avaient déclencher les hostilités. Puis on a su après que c'était les américains eux-même pour pouvoir entrer en guerre en tant que "gentilles victimes" et non "méchant agresseurs" ... À méditer.
a écrit le 29/08/2017 à 18:32 :
BOMBARDER, jour et nuit 365jours//365 et la dictature s'effondrera, chine et russie menaceront c'est tout
Réponse de le 29/08/2017 à 18:53 :
C'est Bien LA SEULE ET UNIQUE SOLUTION : il faut en Finir.
Réponse de le 29/08/2017 à 20:24 :
Je trouve très bizarre que des personnes écrivant la langue de Voltaire ne trouvent comme solution a un problème que la volonté de détruire un pays et ses habitants ...

Forcer de reconnaître que l'éducation nationale est pour certains un échec total pour le pays des lumières ...

Né en 17 a Leidenstadt ... Vous n'avez du jamais comprendre le texte !!!
a écrit le 29/08/2017 à 15:22 :
Complètement irresponsable de laisser les gosses jouer avec le feu, surtout si ils sont pas bien équilibré et ont une tendance pyromane.
Le petit Kim continue à jouer allègrement avec ses fusées et ses voisins le laissent faire jusqu'à ce qu'il fasse une ânerie et qu'un obus leur tombe dessus. Et après?
Trump peut tweeter tant qu'il veut, le gamin n'est pas impressionné.
Si personne ne lui botte les fesses, le drame va arriver.
Réponse de le 29/08/2017 à 17:27 :
Si personne ne lui botte les fesses, le drame va arriver.

Le problème c'est si quelqu'un lui botte les fesses , il va recevoir une grosse claque !!!

Des sanctions ou des gesticulations le monde occidental c'est faire ...
Pour la répression , on va attendre qu'un de ses pétards lui pète dans les mains ...
a écrit le 29/08/2017 à 14:34 :
Peut-être que Jean-Luc Mélenchon (les insoumis) arriverait à raisonner Pyongyang.
a écrit le 29/08/2017 à 10:26 :
Doit on souhaiter que le pion yang fasse péter - par erreur - un de ses missiles sur le japon ou sur un navire de l'alliance en exercice militaire dans le secteur pour que la Chine ait du mal à dénoncer une réaction americano-japonaise ?!
a écrit le 29/08/2017 à 10:25 :
Peut-être que Jean-Luc Mélenchon (les insoumis) arriverait à raisonner Pyongyang.
a écrit le 29/08/2017 à 9:28 :
Si c'est mauvais pour "lémarché" c'est bon pour l'humanité.

La corée du nord réveille les zombies.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :