Etats-Unis : Trump relancé par l'affaire des mails de Clinton ?

 |   |  522  mots
En moyenne, Hillary Clinton compte 47,6% des intentions de vote, contre 43,3% pour Donald Trump.
En moyenne, Hillary Clinton compte 47,6% des intentions de vote, contre 43,3% pour Donald Trump. (Crédits : Statista*)
Le candidat républicain effectue un rapprochement dans les sondages, au moment où le FBI relance l'enquête sur mails envoyés ou reçus par la candidate démocrate depuis un serveur privé.

Elle pensait en être débarrassée, jusqu'à ce que l'affaire revienne comme un boomerang. Le FBI, grâce à un mandat obtenu dimanche, va à nouveau examiner des courriels reliés au serveur privé de l'ancienne secrétaire d'Etat Hillary Clinton. De 2009 à 2013, la candidate démocrate avait utilisé ce moyen de communication alors qu'elle était Secrétaire d'Etat. Donald Trump qui est en retard dans les sondages y voit la démonstration qu'Hillary Clinton est, comme il l'affirme, corrompue et indigne de confiance.

En juillet, le FBI avait parlé de « négligence extrême », mais n'avait pas requis de poursuites contre l'ancienne secrétaire d'Etat. Le Département de la Justice avait suivi ces recommandations. L'agence a décidé de rouvrir ses investigations après avoir découvert des courriels dans le cadre d'une enquête distincte visant Anthony Weiner, mari séparé de la conseillère Huma Abedin travaillant pour Hillary Clinton. Les agents fédéraux auraient découvert dans l'ordinateur portable de d'Anthony Weiner des éléments qui les ont conduits à penser qu'une enquête complémentaire était nécessaire dans l'affaire des courriels d'Hillary Clinton.

Dans les sondages, cette réouverture de l'affaire conduit à un tassement de l'avance de Clinton : en moyenne, elle compte 47,6% des intentions de vote, contre 43,3% pour Donald Trump. Un sondage réalisé le 28 octobre pour le Washington Post et ABC News mettait même les deux candidats au coude-à-coude, avec 46% pour Clinton et 45% pour Trump.

Le camp démocrate contre-attaque

Dimanche, le chef de file des démocrates au Sénat, Harry Reid a adressé un courrier à James Comey, laissant entendre qu'il avait violé le "Hatch Act" qui interdit d'utiliser une fonction publique gouvernementale pour influencer une élection. "Avec vos mesures partisanes, vous avez violé la loi", a écrit le sénateur du Nevada.

Dans ce communiqué, Harry Reid accuse le patron du bureau fédéral d'investigation de faire "deux poids deux mesures" et d'avoir une approche partiale dans la divulgation de certaines informations. Le sénateur va plus loin et soutient qu'"il est devenu clair" que le FBI possède "des informations explosives" sur les étroites relations que Donald Trump et ses principaux entretiennent avec le gouvernement russe.

Clinton en tête du vote anticipé

La candidate démocrate compte sur le vote anticipé pour relancer sa dynamique avant l'élection le 8 novembre. Selon les résultats de l'étude States of the Nation réalisée par Reuters et Ipsos avant que l'affaire des mails ne soit réouverte, Hillary Clinton compte 15 points d'avance sur Trump parmi les électeurs ayant opté pour ce mode de scrutin.

Si les données ne sont pas disponibles pour l'ensemble des Etats où le vote anticipé est proposé, la candidate démocrate est notamment en tête dans des Etats cruciaux comme l'Ohio ou l'Arizona de même que dans des fiefs traditionnels du Parti républicain comme la Georgie et le Texas. D'après l'US Election Project de l'université de Floride, quelque 19 millions d'Américains ont déjà accompli leur devoir électoral, soit quelque 20% des inscrits.

(Avec Reuters)

*Graphique réalisé par Statista

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/11/2016 à 10:58 :
Quand on pense que les américains font tout un plat pour ces e-mails, alors que nous, on a un candidat qui a été reconnu par le conseil constitutionnel, avoir dépassé le seuil de campagne donc d'avoir fraudé les élections, et en plus d'avoir utilisé l'argent de l'Etat pour financer ce dépassement (il ne s'agit pas de l'affaire BYGMALION, mais de celle qui a valu une amende à Paul BISMUTH), peut se représenter sous l'applaudissement des médias.
Et on ne parle même pas de son dépassement de 23 millions d'un seuil à 21 millions, qui prouve qu'il est soit totalement malhonnête, soit totalement incompétent, et sans aucune autorité.
Et on ne parle même pas des enregistrements qui prouvent qu'il a au moins penser à acheter un procureur.
a écrit le 31/10/2016 à 14:02 :
Les américains veulent voter TRUMP, ok
Tout a été bon pour mettre H Clinton à terre. C'est dommage parce que TRUMP n'a pas le niveau et son mandat sera quelque chose de spécial.

Le FBI et son directeur républicain notoire aurait mieux fait de laisser passer le vote puis de chercher une procédure d'impeachment....

Imaginez TRUMP POUTINE SARKOZY et BORIS JOHNSON... + ERDOGAN et XI JIPING on va droit vers un conflit sans retour.
a écrit le 31/10/2016 à 11:52 :
Ben quand même il faut bien que les gens votent en masse pour Clinton et qu'ils ne se sentent pas de voter pour des candidats alternatifs...
a écrit le 31/10/2016 à 11:50 :
WikiLeaks doit bien avoir en sa possession des mails et des documents entre Hillary Clinton et les banques. Certains pourraient sortir des documents sur le scandale Whitewater et les nombreux morts mystérieuses autour du couple Clinton. Et hop elle gagne avec moins de facilités.

Mais l'élection la plus importante n'est'elle pas celle du Sénat Fédérale voir celle de la Chambre des Représentants Fédérale? Quelle majorité pour quel président ou présidente?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :