La Fed porte son taux directeur de 0,50% à 0,75%

Comme elle l'avait annoncé, la Réserve Fédérale américaine a relevé son principal taux directeur d'un quart de point, signe que l'institution avait confiance dans l'économie américaine.

1 mn

Janet Yellen.
Janet Yellen. (Crédits : Reuters)

Le relèvement des taux directeurs américains représente un "vote de confiance" dans la solidité de l'économie des Etats-Unis, a assuré mercredi la présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen, lors d'une conférence de presse, après la décision de la Fed de relever d'un quart de point son principal taux directeur, de 0,50 à 0,75%. Janet Yellen a assuré que ce relèvement du coût du crédit aurait un impact "très modeste" sur l'accès des ménages au crédit.

Interrogée sur les mesures de relance budgétaire promises par Donald Trump, Janet Yellen a reconnu qu'elles pouvaient changer les perspectives économiques mais qu'il était trop tôt pour les évaluer. Elle a souligné que peu de membres de la Fed avaient intégré ses promesses de relance dans leurs prévisions de hausses des taux pour 2017 et 2018 qui ont néanmoins été augmentées "très légèrement".

Une bulle sur les marchés actions?

A propos de la montée du prix des actions qui ont atteint des records à Wall Street et qui pourraient découler "des anticipations par les acteurs financiers de politiques budgétaires expansionnistes", Janet Yellen a assuré qu'eux aussi "étaient incertains": "Je m'attends à ce que les changements dans notre compréhension de ce qui va se passer va aussi affecter le prix des actions à l'avenir".

Elle s'est refusée à qualifier ce haut niveau du prix des actions de bulle financière alors que l'indice Dow Jones a presque gagné 2.000 points depuis l'élection de candidat populiste et s'approche des 20.000 points. "Je crois qu'il est juste de dire qu'ils restent dans une fourchette normale".

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 16/12/2016 à 15:42
Signaler
Ce que le monde entier redoutait est arrivé ! À cause de la FED, les taux d'intérêt vont augmenter sur toute la planète, et donc les dettes privées et publiques vont augmenter. Et bientôt les pays vont faire faillite , un par un , comme l'Espagne, l'...

à écrit le 15/12/2016 à 13:00
Signaler
Cette hausse peut signifier une hausse des taux d'emprunts par les États. Pour les plus endettés, la faillite se rapproche à grand pas (Espagne puis Portugal, Italie et enfin la France). Quelque soit le candidat en 2017, des coupes budgétaires drasti...

à écrit le 15/12/2016 à 10:20
Signaler
Si trump arrive à ramener une partie de la production perdue aux états unis le pari sera gagné mais s'il continue de suivre la politique stupide et destructrice des financiers la bulle explosera.

à écrit le 15/12/2016 à 9:27
Signaler
Et oui, Bruxelles va devoir s'aligner, dans un premier temps cela va etre relativement indolore, mais les preteurs vont se faire tres exigeants, la solvabilite n'est pour l'instant pas remise en question, mais 1/2 point de plus et ca chauffera. Pou...

à écrit le 15/12/2016 à 7:28
Signaler
La France se rapproche " d'une spirale à la grecque ", forcément la BCE devra ajuster ses taux au marché ,alors, vu que nous allons vers globalement à court terme , les 2 800 Milliards d' € ,de dette d'état ... le service de la dette et/ou de l'a...

le 15/12/2016 à 12:08
Signaler
@Pipolino La "Dette" de la France ce n'est que 10% des 30 000 Milliards de dollars (connus) planqués dans les Paradis fiscaux. La "Dette" de la France ce n'est que la somme des intérêts payés aux prêteurs depuis 1973, date à laquelle il fut inte...

à écrit le 15/12/2016 à 2:24
Signaler
Comme l'économie va mieux, ils augmentent les taux d’intérêts. Les intérêts sur les crédits vont augmenter. C'est une situation difficile car les dettes publiques des états vont augmenter aussi. En gros, la Fed fait la plus et le beau temps sur la pl...

à écrit le 14/12/2016 à 23:42
Signaler
Et donc 1) les qe vont encore augmenter 2) vous vous rappelez les conséquences sur les autres pays..?? Plombés. Car ils ont le dollar obligatoire. Chiche que ça dure pas, leur fable.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.