Le commerce extérieur chinois poursuit son plongeon en juillet

 |  | 551 mots
La déprime de la demande extérieur ne présage aucun rebond du commerce extérieur chinois d'ici la fin de l'année d'après les économistes.
La déprime de la demande extérieur ne présage aucun rebond du commerce extérieur chinois d'ici la fin de l'année d'après les économistes. (Crédits : © China Daily China Daily Infor)
L'excédent commercial de la Chine a baissé de 10% au mois de juillet après avoir baissé de 7% au premier semestre. Les économistes ne s'attendent à aucune amélioration d'ici la fin de l'année.

Le commerce extérieur chinois a continué de se dégrader en juillet, ont annoncé samedi les douanes, faisant état d'une nette baisse à la fois des exportations et des importations sur un an de la deuxième économie mondiale.

Les exportations chinoises ont reculé de 8,3% par rapport à juillet 2014 à 195,10 milliards de dollars, tandis que les importations ont chuté de 8,1% à 152,07 milliards de dollars, ont annoncé les douanes sur leur site internet.

Un redressement "improbable"

La Chine a donc engrangé un excédent commercial de 43,03 milliards de dollars, ont poursuivi les douanes sans donner de chiffre comparatif. Mais l'administration des Douanes a précisé qu'exprimé en yuans, l'excédent commercial mensuel avait diminué de 10%.

"Le commerce extérieur chinois s'est encore détérioré en juillet", a déclaré le ANZ Banking Group dans une note. Alors que la demande mondiale ralentit et que les cours des matières premières restent déprimés, il est "improbable" que le commerce extérieur de la Chine se redresse de manière significative d'ici la fin de l'année, estiment les économistes d'ANZ.

"Les exportations chinoises vont continuer à faire face à de forts vents contraires", a souligné la banque.

Les chiffres du commerce extérieur se sont détériorés en juin, où les exportations ont certes grimpé de 2,8% sur un an à 192 milliards de dollars mais où les importations ont chuté pour le huitième mois d'affilée, reculant de 6,1% sur un an à 145,48 milliards de dollars.

Un yuan plus cher

Le commerce extérieur a ainsi chuté de 7% sur l'ensemble du premier semestre sous l'effet notamment d'une demande extérieure sans élan et d'un yuan plus cher.

La forte appréciation du yuan, qui rend les marchandises chinoises plus chères à l'étranger, a nui aux exportations, estiment des analystes.

"Le yuan a été plus fort que l'euro, et cela a entravé les exportations chinoises en Europe", a indiqué Li Miaoxian, économiste chez Bocom Internationl Holdings à Pékin, à Bloomberg News.

Une croissance ralentie

L'an dernier, la croissance chinoise a ralenti à 7,4%, sa plus faible performance depuis 1990. Et cette année, la croissance s'est établie à 7% tant au premier qu'au deuxième trimestre. Et pour l'année 2015, Pékin s'est fixé un objectif de croissance annuelle d'environ 7%.

Fin juin, confrontée au vif ralentissement de l'activité dans la deuxième économie mondiale, la banque centrale de Chine (PBOC) a annoncé la réduction de ses taux d'intérêt et l'abaissement des ratios de réserves obligatoires de certaines banques, dans l'espoir de conforter le crédit et l'activité.

Elle avait déjà par trois fois depuis novembre 2014 réduit ses taux d'intérêt et abaissé les ratios de réserves obligatoires, tout en intensifiant ses injections de liquidités.

Vers une intervention gouvernementale plus importante?

Certains analystes prédisent que le commerce extérieur va demeurer faible au troisième trimestre de cette année, insistant sur la nécessité pour le gouvernement de prendre davantage de mesures pour stimuler l'économie en entrouvrant la porte à un assouplissement monétaire et fiscal.

"Je crois fermement que les chiffres du commerce extérieurs au troisième trimestre seront du même ordre que ceux de la croissance, qui seront selon nos estimation de l'ordre de 6,9% (pour le trimestre)", a indiqué à l'AFP Wendy Chen, économiste de Nomura International.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/08/2015 à 11:02 :
Amusant, cette présentation de la Chine. On raisonne en dérivée seconde : quand la croissance baisse, on parle de crise, avec encore 5 fois notre taux de croissance français.
Quand l’excédent commercial baisse, on parle de plongeon. Et notre déficit, comment le nommer ?
J’aimerais bien que la France soit dans la situation économique de la Chine.
Réponse de le 09/08/2015 à 20:24 :
les français aiment le rit blanc
a écrit le 09/08/2015 à 10:08 :
Comme dit le fmi : "Va falloir un sévère coup d'austérité pour régler tout ça. Mais on touche pas aux riches, ça les gênerait..."
a écrit le 08/08/2015 à 15:44 :
tout le monde sait que les soviétiques et autres n'ont jamais redistribué, ils ont mis en commun et ont gardé pour eux
Réponse de le 08/08/2015 à 19:30 :
@@Laurent: parle uniquement de ce que tu connais et ne dit pas "tout le monde sait" alors que peu de gens, dont toi, ont une vague idée du système soviétique. Chaque régime a ses avantages et ses inconvénients, et seuls ceux qui avaient des ambitions politiques ont réellement soufferts :-) C'est toujours la cas d'ailleurs, aussi bien en France qu'en Russie. Voir ou revoir la candidature de Coluche aux présidentielles pour savoir qu'en France, c'est pas plus brilliant qu'ailleurs :-)
Réponse de le 09/08/2015 à 10:02 :
Assez spectaculaire, voire délirant, de lire que certains pensent que le communisme existe encore... Voyez comme les "communistes" russes et chinois adorent l'argent : c'est autant que les Occidentaux, voire plus...
a écrit le 08/08/2015 à 15:34 :
La CHINE plonge mais pas la FRANCE tout simplement qu'elle touche le fond pas de l'eau mais de la vase, et ce grâce à notre Président Normal enfin une victoire socialiste !
Réponse de le 08/08/2015 à 17:22 :
@booboo
Merci d'avoir des idées originales pour faire avancer le débat. C'est sûrement au bistrot du coin que les solutions existent.
a écrit le 08/08/2015 à 15:01 :
SI IL EST VRAIS QUE LE YUAN A DEPASE LA VALEUR DE L EUROS? ON A ATEINT UN SOMMET OU LA DECROISANCE MONDIALE ET INEVITABLE AFIN DE PRODUIRE DES PRODUITS PLUS SOLIDE ET DURABLE AFIN DECONOMISEZ LES MATIERE PREMIERES MONDIAL ET DEVITE LES GUERRES QUI NE SERVENT QU A S APROPRIER LES MATIERES PRMIERE DES PAYS VOISIN EN CELA IL ET VRAIS QU UNE GOUVERNENCE MONDIALE DE BONNE VOLONTE SERAIS.. NESSAICERE AUX HOMMES DE TOUS LES PAYS???
a écrit le 08/08/2015 à 13:22 :
Avec des exportations en légère hausse sur un an et des importations en fortes baisses, j'aurais plutôt dit que du point de vue mercantiliste (ou allemand, c'est un synonyme), ça allait de mieux en mieux... Par contre, cette baisse des importations traduit elle une substitution de la production intérieure aux exportations ou traduit elle la fausseté des chiffres de la croissance qui dans ce cas, aurait tendance à être du style européen... ?
Réponse de le 08/08/2015 à 14:10 :
Etes vous vraiment sérieux ?

Ce n'est pas parce que la science économique utilise les mathématiques qu'elle serait réductible a de la simple arithmétique !
Vous n'aviez pourtant pas à chercher bien loin - et même pas à décoller votre fondement du fauteuil - pour trouver une réponse à votre question ...
http://www.lesechos.fr/monde/chine/021242619367-chine-la-production-manufacturiere-au-plus-bas-depuis-deux-ans-1141860.php

Quant à savoir quid de la fiabilité des statistiques chinoises et européennes, je vous laisse à vos considérations fort spécieuses ...
a écrit le 08/08/2015 à 13:02 :
Et oui ! c'était prévisible depuis longtemps car personne n'apprend jamais des erreurs des autres ni du passé.
C'est toute la planète qui va tendre vers une croissance minimale, nécessairement sur un mode durable, de qualité et de proximité. La spirale s'est inversée pour de nombreuses années et il vaudrait mieux redistribuer équitablement pour éviter guerres civiles et chaos sociaux. Les pauvres ont appris à survivre, pas les riches et ça peut décoiffer.
Réponse de le 08/08/2015 à 14:53 :
les sovietiques , mao, les khmer rouge...(la liste est longue) on testés le partage des richesses (autre mot pour vole organisé) avec le succès que l'on connais. Merci de garder ce genre de bonne idée hors de portée de nos dirigeant qui on suffisant de solutions foireuses dans leurs musettes déjà bien remplies.
Réponse de le 08/08/2015 à 15:16 :
Donc on continue dans cette voie avec les inegalites croissantes que l on connait? L ere du liberalisme touche a sa fin
Réponse de le 08/08/2015 à 17:34 :
Parce que vous pensez que les Bush (père, fils et peut-être malheureusement bientôt un autre Bush), les Reagan, les Thatcher et autres néo-libéraux ont fait mieux pour le Monde? Pour "leur Monde", celui des nantis, des banquiers, des spéculateurs, des financiers, ils ont fait beaucoup, ils sont de plus en plus riches pour de plus en plus de pauvres.
Rangez votre couplet sur le partage des richesses qui serait du vol organisé.
Vous avez de quoi vivre, êtes en bonne santé, alors payez vos impôts, vous avez même la possibilité de devenir un exilé fiscal, légalement. Où est l'enfer communiste en France? Dans la tête de ceux qui ont déjà beaucoup et qui en veulent encore plus. Priez pour que la fête continue... mais c'est mal parti.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :