Le Congo annonce la découverte d'un premier gisement onshore de pétrole

 |   |  382  mots
C'est une nouvelle qui nous réjouit tous, car c'est le résultat d'un long processus qui a commencé dans les années 80, a indiqué le président de la république du Congo, Denis Sassou Nguesso.
"C'est une nouvelle qui nous réjouit tous, car c'est le résultat d'un long processus qui a commencé dans les années 80", a indiqué le président de la république du Congo, Denis Sassou Nguesso. (Crédits : Reuters)
Situé dans la région de la Cuvette au nord du pays, la production potentielle de ce gisement pétrolier est évaluée à quelque 983.000 barils par jour

Deux sociétés d'exploitation pétrolière ont présenté samedi à Oyo, ville natale du président Denis Sassou Nguesso, les caractéristiques du premier gisement onshore de pétrole découvert dans la région de la Cuvette au nord du Congo, pouvant quasiment quadrupler la production du pays.

Quatre puits

Le gisement du Delta de la Cuvette (son nom officiel) qui s'étend sur une superficie de 9.392 mètres carrés dispose de quatre puits dont le premier est en perforation depuis mars, selon la Société africaine de recherche pétrolière et distribution (SARPD-oil) et l'entreprise PEPA chargées de son exploitation.

D'après les études de prospection le gisement pourrait produire jusqu'à plus d'un milliard de mètres cubes d'hydrocarbures dont 359 millions de barils de pétrole, soit 983.000 barils par jour, a affirmé Mohamed Rahmani, directeur marketing de SARPD-OIL. "La part de l'État congolais (qui a attribué le permis en 2006, ndlr) sera de 35%", en rapport avec un accord de partage de production, a-t-il précisé.

"Nous ne sommes pas encore en phase de production, mais plutôt dans la dernière phase de perforation. Et, dans les déblais qui remontent en surface nous avons trouvé des huiles, c'est-à-dire du pétrole", a expliqué Albert Boukoulou Matondo, ingénieur forage sénior du gisement découvert. "Je peux confirmer qu'on a traversé des zones réservoir imprégnées avec des hydrocarbures. C'est un puits d'exploration pure", a-t-il ajouté. Officiellement le Congo produit actuellement 350.000 barils de pétrole par jour, troisième producteur d'Afrique subsaharienne, loin derrière le Nigeria et l'Angola.

Des proches du président Denis Sassou Nguesso

Ces deux firmes sont dirigées par Claude Wilfrid Etoka, homme d'affaires congolais, un proche du président Denis Sassou Nguesso, tous deux originaires de la Cuvette, région qui abrite le gisement. Dans une vidéo projetée à la cérémonie de présentation du Delta de la Cuvette, marquée par la présence de quelques membres du gouvernement, le président Denis Sassou Nguesso s'est félicité de l'opération de forage du gisement. "C'est une nouvelle qui nous réjouit tous, car c'est le résultat d'un long processus qui a commencé dans les années 80", a-t-il fait savoir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/08/2019 à 21:08 :
Quand, un matin, j'ai appris à la JT que mon pays venait d'enfanter une nouvelle richesse pouvant générer 983 000 barils/jour, j'ai tout de suite sauté de joie et crié "Wahou!!! Qu'est ce que la matrice de mon bien aimé pays le Congo est bénie! "
Mais quand, après moult réflexions, j'ai réalisé que cet enfant (delta de la cuvette) devra être élevé par des cupides et des rapaces, des gens qui,vraisemblablement, ne pensent qu'à leurs ventres, pourtant, déjà, gonflés, ma joie a soudainement fanée.
Je suis de ces milliers de congolais qui pensent que la crise du Congo est une crise gestionnaire, c'est-à-dire qu'elle est due à un problème de gestion. Ce n'est pas tant l'argent ou la matière première qui manque au Congo. C'est plutôt une conscience humaine, qui sache gérer la chose publique avec altruisme. Un auteur anonyme a écrit: "Avant de dire de mon pays qu'il est une république, faisant d'abord de lui une chose publique. " Autrement, pour revenir à ma thèse, tant qu'une partie, un groupe, une poignée de gens ou une ethnie quelconque, continuera à représenter le Congo comme un trésor les appartenants, et, lequel ils doivent léguer à leur descendant, on aura beau faire mille et une découverte de gisements pétroliers, de pierres précieuses ..., le Congo continuera toujours, hélas, à croupir dans la misère et à faire la courbette, pour solliciter de l'aide étrangère.

La crise, au Congo, n'est pas une cause. C'est une conséquence due à la mauvaise gestion, à la politique du remplissage de sacs d'argents qu'on appelle, ironiquement, le nguirisme. Palier à la cause, c'est-à-dire, éradiquer ce phénomène en changeant les gestionnaires, fera que, comme par coup de baguette magique, le problème soit miraculeusement résolu. Toutefois, il n'est nulle part dit dans ces présents écrits qu'il faut dégager les membres de l'actuel gouvernement et d'y former un autre, bien que l'idée, au fond ne soit pas mauvaise, mais plutôt de remercier ceux qui ne font absolument rien, si ce n'est ruiner le pays par le vol et d'autres actes immoraux.
Bien sûr, le Congo ira nettement mieux si de telles de personnes venaient à être écartées.
Nous aimons le Congo et nous croyons en lui. Nous aimons tellement le Congo que, des fois, nous jeûnons et prions pour lui. Mais la vérité est que, 《tant qu'il y aura des gens de mauvaises, toujours prêts à mal faire, pourvu que ça les avantages, nous continuerons à vivre le contraire de ce que nous rêvons toujours: UN CONGO DE PAIX, DE SÉCURITÉ (financière, alimentaire, sanitaire...) D'ÉGALITÉ DE CHANCES, D'UNITÉ NATIONALE.》
a écrit le 13/08/2019 à 9:32 :
Et pour ebola, on fait quoi ?
a écrit le 13/08/2019 à 6:01 :
Source d'informations fiable sur laquelle je compte beaucoup. J'y adhère pour avoir les nouvelles en temps réel.
a écrit le 12/08/2019 à 19:17 :
.....( )...... Loin d'être le premier gisement onshore du Congo, c'est plutôt le premier puits d'exploration onshore du bassin de la cuvette (qui contracte plusieurs permis de recherches.....) qui confirme la forte probabilité d'un gisement...... Le premier gisement onshore remonte à 1957 sur le champs Pointe-Indienne situé à Loango sur le bassin côtier..., découvert par la SPAEF ancêtre d'Elf... Nonobstant, il y a actuellement d’autres champs onshore en production à Pointe-Noire dans la région du Kouilou....... A ce stade de l'annonce, l'estimation de la production journalière parait quelque peu prématurée......... A suivre !
a écrit le 12/08/2019 à 16:59 :
J espère que cette fois-ci vous allez utiliser l argent à bon escient.
a écrit le 12/08/2019 à 15:55 :
Africains
Vous devez tout faire pour transforner ces produits chez vous même en produits finis
C'est l'unique condition du developpement réel car le monde entier se moque de vous mais vous exploite quand même !
Les élites doivent changer leur fusil d'epaule
a écrit le 11/08/2019 à 22:58 :
J espérè ne pas être taxé de raciste si je dis que cette soit disant découverte présentée par des sociétés locales pas vraiment de premier plan à la compétence douteuse, comme par hasard dans la province du chef et excusez du peu avec un potentiel de 1 million de baril me parait complètement fantaisiste
Réponse de le 12/08/2019 à 3:36 :
Seul le "J espérè ne pas être taxé de raciste" me laisse penser que vous avez peut être un penchant raciste. Mais le reste de votre message ne véhicule rien de raciste... Détendez vous.
a écrit le 11/08/2019 à 22:58 :
J espérè ne pas être taxé de raciste si je dis que cette soit disant découverte présentée par des sociétés locales pas vraiment de premier plan à la compétence douteuse, comme par hasard dans la province du chef et excusez du peu avec un potentiel de 1 million de baril me parait complètement fantaisiste
a écrit le 11/08/2019 à 22:54 :
Du pétrole, donc bientôt la guerre.
a écrit le 11/08/2019 à 20:53 :
Mes commentaires par rapport à l’annonce du Congo du 11/08 concernant la découverte de son premier gisement de pétrole Onshore:
- Il ne s’agit pas de son premier gisement Onshore. Le Congo a déjà bien d’autres gisements Onshore dans la région de Pointe-Noire - Cf Eni ...
- S’agit-il d’une superficie de 9392 M2 ou KM2 ? Tel qu’il est annoncé il correspondrait à un terrain de 100 x 100 m; incohérent avec la prédiction des productions annoncées sous réserve de la hauteur cumulée des zones imprégnées.
- L’huile qui remonte avec les déblais, le plus souvent, est une huile résiduelle ou morte. Pourquoi n’avoir pas fait les tests au câble (RFT par ex.) ou n’avoir pas attendu les résultats des tests en cours sur le 1er puits avant cette annonce.
- Cette annonce bien que marketing paraît prématurée. J’aurai souhaité voir apparaître les débits testés et les caractéristiques des hydrocarbures.
a écrit le 11/08/2019 à 17:38 :
En plus, je lis avec un certain étonnement que Mr Sassou NGUESSO serait né à Oyo (nonobstant la réduction de cette ville au rang de village).
Que d'imprécisions si on ajoute celles de mon précédent commentaire...
Sachez que le Président est né dans la localité d'Edou.
Ensuite Oyo est un chef-lieu de Canton et non un "village".
Merci pour votre attention
a écrit le 11/08/2019 à 17:33 :
Depuis quand la Cuvette est "au Nord" du Congo ?
Allez il faut arrêter cet amateurisme dévalorisant et méprisant vis-à-vis de nos intelligences.!
a écrit le 11/08/2019 à 14:02 :
La meilleure preuve que la population de ce pays sait qu'elle n'en profitera jamais....c'est le manque de joie et d'anthousiasme des congolais suite à cette annonce....Sassou et son clan une vraie gangrène pour le Congo....
a écrit le 11/08/2019 à 12:43 :
La R du Congo ancienne RPCongo possède les 2 boulets qui entretiennent le ss dévelopt endémique de l'Afrique francophone ds son ensemble.
Son Président imcompetent autocrate et mégalo qui s'accroche au pouvoir depuis 40 ans et est responsable d'une guerre civile très courte mais très meurtrière en 97.
Résultats de l'efficacité de la Francafrique sous Chirac comme 1er ministre d'abord et président ensuite, farouche soutien à Denis par l'entremise d'Elf.
La mono industrie du pétrole qui génère des rentes à vie pour les oligarques de tt bord qui n'hésitent pas à s'entretuer pour l'obtenir.
En remerciement des loyaux services français, Denis s'est depuis vendu à la Chine, qui n'hesite pas à rappeler à ses nx protégés le bienfait de les avoir délivré de cette tutelle. Quelle ingratitude !!
a écrit le 11/08/2019 à 11:53 :
Oui c est compliqué, pour le reste de la population. Le mieux de pouvoir rendre le pays dans sa situation d'avant.
Etoka qui l homme d affaire parrain de la maffia va encore se servir et le reste du clan.
C est l l'oligarchie qui regnera encore de plus dans ce pays. Ou la population pegne a trouvé a manges. D'autre déjà sont souriants dans les photos.
Malheureusement le mal et l'impunité va encore reigne en maitre
a écrit le 11/08/2019 à 10:10 :
Le clan des voleurs va pouvoir acheter quelques appartements supplémentaires dans la Trump tower.
a écrit le 11/08/2019 à 10:10 :
Le clan des voleurs va pouvoir acheter quelques appartements supplémentaires dans la Trump tower.
a écrit le 11/08/2019 à 9:55 :
Le président et ses complices pourront ainsi s'en mettre encore plus dans les poches tandis que la population restera dans le dénuement...
Réponse de le 11/08/2019 à 11:20 :
Bon équilibre avec le sud du pays. Ainsi pourra t-on diviser le pays en deux, le sud Congo et le Nord Congo.
a écrit le 11/08/2019 à 9:53 :
"Des proches du président Denis Sassou Nguesso"

C'est un mauvais signal donné. on ne s'en sortira jamais.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :