Le transfert record de Paul Pogba à l’épreuve du fair-play financier

Paul Pogba devient le joueur de football le plus coûteux de l’histoire, en revenant pour 105 millions d’euros à Manchester United, son club formateur. Un montant record donc, dans un contexte de fair-play financier imposé aux clubs par l’UEFA.
Paul Pogba représente la plus grosse perte pour un club formateur ayant versé des indemnités de transfert pour faire revenir un joueur.
Paul Pogba représente la plus grosse perte pour un club formateur ayant versé des indemnités de transfert pour faire revenir un joueur. (Crédits : (Graphique Statista*))

En vigueur depuis 2011 et encouragé par Michel Platini, le fair-play financier impose aux clubs de football européens d'entretenir des finances saines comme l'explique l'UEFA :

« Les clubs qualifiés pour les compétitions de l'UEFA doivent prouver, pendant toute la saison, qu'ils n'ont pas d'arriérés de paiement envers d'autres clubs, leurs joueurs et les administrations sociales/fiscales [...] les clubs doivent en outre respecter les exigences relatives à l'équilibre financier, en principe ne pas dépenser plus qu'ils ne gagnent ».

Plusieurs clubs ont déjà été sanctionnés par l'Instance de contrôle financier des clubs (ICFC). C'est le cas des clubs turcs de Galatasaray, exclu de toute compétition européenne pour deux ans (maximum), et de Fenerbahçe, limité dans son recrutement jusqu'en 2018. Ce fut le cas pour le PSG en 2014-2015. L'équipe de parisienne était fautive, à l'époque, d'une surévaluation de son contrat de sponsoring avec l'Office de tourisme du Qatar.

La particularité anglaise

De retour dans un club où il a passé 3 ans (2009 - 2012) Paul Pogba affole donc les compteurs. En effet, le marché des transferts de joueurs a explosé au cours des vingt dernières années, en raison de l'arrêt Bosman du 15 décembre 1995, qui a mis un terme à la limite de trois joueurs étrangers par équipe. L'an dernier, le marché mondial des transferts a d'ailleurs atteint un nouveau record, à 4,18 milliards de dollars (3,68 milliards d'euros), selon la Fifa (Fédération internationale de football).

A voir : Le diaporama des 10 plus gros transferts de l'histoire du football

Si plupart des principaux championnats européens ont enregistré une balance des transferts positive au cours du dernier marché hivernal, permettant à certains clubs d'équilibrer à l'avance leur budget, ce n'est en revanche pas le cas de la Premier League qui affiche un nouveau déséquilibre record concernant un marché hivernal de 154 millions.

Néanmoins, grâce à la hausse des recettes télévisuelles à partir de la saison prochaine, la plupart des clubs de Premier League seront en mesure de supporter un tel déséquilibre. En effet, les droits de diffusions du championnat anglais ont été achetés pour 7 milliards d'euros sur une période de 3 ans. Suite à l'exercice 2015-2016, Manchester United devrait toucher environ 110 millions d'euros grâce aux revenus des droits TV.

Manchester United, machine à sous

Le club mancunien dépense énormément, à ce jour 185 millions d'euros en transfert pour le mercato estival 2016. Cependant, le club arrive à trouver l'équilibre et l'a prouvé par le passé. United fut en 2014-2015 le club le plus rentable du monde, selon Forbes, avec 170 millions d'euros de bénéfices.

En outre, Manchester et Adidas ont signé un contrat de 940 millions d'euros sur 10 ans à partir de la saison 2015-2016, mettant fin au partenariat avec Nike. Et plus de 70 sponsors sont sous contrat avec le club anglais, Général Motors a par exemple versé 70 millions de dollars à Manchester cette année pour figurer sur sa tunique officielle. Droits TV, revenus commerciaux et recettes de billetterie sont les revenus principaux du club, en plus de ceux liés aux résultats sportif, qui affiche une santé financière rayonnante.

Paul Pogba, histoire d'un story-telling très rentable

« Pogback » c'est par cette contraction sémantique que son retour a été annoncé. A Manchester, Pogba n'a que très peu joué mais revient en héros chez les Red Devils. Plusieurs joueurs ont suivi le même schéma, avec à chaque fois la mise en scène d'un retour « à la maison ». Mario Gotze, parti du Borussia Dortmund à destination du rival Bayern Munich en 2013, rebrousse chemin trois ans plus tard.

Parti gratuitement à la Juventus Turin, le français revient pour 105 millions d'euros. Un investissement qui représente environ 20% du budget du club et que Manchester compte rapidement rentabiliser. En effet, le club possède à présent 80% des droits d'images de Pogba, qui est une marque à lui tout seul. Avantage, et non des moindres, le français est sous contrat avec Adidas, également sponsor de Manchester United. Son transfert était dans les tuyaux depuis un moment et a finement été orchestré niveau communication. Il a officiellement été annoncé sur les coups d'une heure et demie du matin dans la nuit de lundi à mardi, pour toucher les marchés asiatiques et américains. En pleine expansion, et malgré des dépenses record, le club mancunien ne devrait pas être inquiété de sitôt par le fair-play financier.

 *Graphique réalisé par Statista

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 11/08/2016 à 10:11
Signaler
On connait la valeur de la parole de l'UEFA.

le 11/08/2016 à 11:47
Signaler
@Citoyen blasé: pour moi, cela n'a rien à voir avec le sport. Il s'agit simplement de traite d'être humains qui devrait être interdit au même titre que le proxénétisme !

le 11/08/2016 à 15:26
Signaler
Vous comparez la prostitution forcée par les mafias dans laquelle les femmes sont kidnappées, droguées, violées, torturées, puis mises sur le trottoir ou vendues à des milliardaires avec les joueurs de football qui ont toujours rêvé de devenir riche ...

à écrit le 10/08/2016 à 15:26
Signaler
Je me demande pourquoi on poursuit les proxénètes quand ils transfèrent une fille d'un troittoir à un autre à un tarif nettement moins élevé ? Que font Belkacem et sa loi sur la prostitution :-)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.