Pékin décide de poursuivre ses exercices militaires autour de Taïwan

Alors qu'elle devait les faire cesser dimanche, la Chine a annoncé, ce lundi, poursuivre les importantes manœuvres militaires qu'elle mène autour de Taïwan en réaction à la visite, mardi dernier, de la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi. De son côté, Taïwan, qui a vivement dénoncé la riposte chinoise, devrait mener ses propres exercices à tir réel à partir de mardi.
L'armée chinoise a diffusé ce week-end une photo prise selon elle à partir d'un de ses navires de guerre, où l'on voit un bâtiment de la marine taïwanaise à quelques centaines de mètres seulement.
L'armée chinoise a diffusé ce week-end une photo prise selon elle à partir d'un de ses navires de guerre, où l'on voit un bâtiment de la marine taïwanaise à quelques centaines de mètres seulement. (Crédits : ALY SONG)

Quand la Chine mettra-t-elle fin à sa réponse militaire ? Elle devait cesser dimanche les exercices qu'elle mène depuis jeudi dernier autour de Taïwan en réponse à la visite de la présidente de la Chambre des représentants américaine, Nancy Pelosi, sur l'île mardi dernier. Mais, ce lundi, Pékin a finalement annoncé la poursuite de ses manœuvres. « L'Armée populaire de libération (...) continue de mener des exercices pratiques interarmées dans l'espace maritime et aérien autour de Taïwan, en se concentrant sur des opérations conjointes anti-sous-marins et d'assaut en mer », a indiqué dans un communiqué le Commandement Est de l'armée chinoise. Il n'a toutefois pas précisé dans quelles zones se déroulent ces manœuvres, ni si elles sont « à tir réel » ou non.

Lire aussiTaïwan, un État numérique ouvert qui se veut l'exact opposé à celui de la Chine

Interrogé, Wang Wenbin, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, n'a pas formellement confirmé la tenue de nouveaux exercices mais a souligné que la réaction de Pékin était « légitime, rationnelle et légale »« Il s'agit d'un avertissement aux fauteurs de troubles ainsi que d'une leçon aux partisans de l'indépendance de Taïwan », a-t-il souligné lors d'un point presse régulier, défendant des manoeuvres militaires « transparentes et professionnelles »« Nous appelons les États-Unis à faire un examen de conscience et à rectifier leur erreur au plus vite (...) ainsi qu'à cesser de jouer la carte de Taïwan afin d'entraver (le développement de) la Chine ».

Depuis cinq jours, l'armée chinoise mène autour de Taïwan les plus grands exercices militaires de son histoire dans cette zone, envoyant avions de chasse, navires de guerre, drones et tirant des missiles balistiques. Pour prouver à quel point elle s'était approchée des côtes taïwanaises, l'armée chinoise a diffusé ce week-end une photo prise selon elle à partir d'un de ses navires de guerre, où l'on voit un bâtiment de la marine taïwanaise à quelques centaines de mètres seulement. Ce cliché pourrait être le plus proche du littoral taïwanais jamais pris par les forces de Chine continentale. En outre, selon la télévision publique chinoise CCTV, des missiles balistiques ont survolé Taïwan cette semaine, ce qui constituerait une première.

Taïwan va mener des exercices à balles réelles

Des actions vivement condamnées par les Occidentaux et le Japon. Les chefs de la diplomatie du G7 (Etats-Unis, Japon, France, Allemagne, Italie, Canada, Royaume-Uni) ont estimé qu'il n'y avait « aucune justification » à ces manœuvres militaires « agressives ». Le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, avait lui qualifié de « disproportion totale » la réaction chinoise. Avec ses homologues japonais et australien, Antony Blinken avait par ailleurs publié un communiqué appelant la Chine à stopper ses exercices militaires qui ont pour but, selon les médias officiels chinois, de s'entraîner à un « blocus » de l'île.

De son côté, le ministère taïwanais des Affaires étrangères a condamné par communiqué une poursuite des manœuvres qui porte « atteinte au statu quo dans le détroit de Taïwan et fait monter les tensions dans la région ». Le Premier ministre taïwanais, Su Tseng-chang, avait estimé, la veille, que « l'usage brutal de la force militaire par la Chine ébranle la paix et la stabilité régionales ». Par ailleurs, les forces armées taïwanaises ont annoncé qu'elles organiseront cette semaine des exercices militaires à balles réelles simulant une défense de l'île contre une invasion chinoise. Elles s'entraîneront à faire face à des débarquements mardi et jeudi dans la région de Pingtung, à l'extrême sud. Plusieurs centaines de soldats et environ 40 obusiers seront déployés pour ces exercices, d'après la même source. Selon l'armée, ces exercices étaient déjà programmés et ne sont pas une réponse aux exercices chinois.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 09/08/2022 à 11:02
Signaler
En tant que partie de la Chine, Taiwan peut dire que la Chine lui appartient du fait de l'Histoire et sera, in fine, un pays démocratique ... N'est-ce-pas M. Melenchon et consorts ?

à écrit le 08/08/2022 à 18:49
Signaler
il est curieux de voir des commentaires sous entendant, qu'avec des armes Taiwan pourrait résister à la Chine; La Chine va envahir Taiwan d'ici un an et personne ne bougera. NewYork qui se sacrifie pour Taipei? Les USA sème le vent. En Ukraine, ils o...

le 09/08/2022 à 8:39
Signaler
Ah bon vous préfère un pays dictateur ? Moi je préfère «  l influence usa «  que le joug chinois ou russe … que direz vous quand la Russie poursuivra ses emplettes dans l Europe de l est ?….

à écrit le 08/08/2022 à 16:14
Signaler
les manoeuvres qui se prolongent , rapellent etrangement la prolongation des manoeuvres russes en Bielorussie...A mon avis, ça va saigner. Les chinois sont prevenus; les specialistes indiquent que le temps de reponse des US est de 14h00. il faut enva...

le 09/08/2022 à 8:41
Signaler
Taïwan peut toujours saboter ce qu en fait l intérêt pour la chine: dépôt de mines sur toute les côtes destructions des infrastructures et des usines produisant les puces électroniques etc … fuite de la population …

à écrit le 08/08/2022 à 14:41
Signaler
Ne manquez pas de lire "Terres rares" de Jean Tuan chez C.L.C. Éditions. Un récit épicurien et érudit qui dévoile les menaces que la Chine fait peser sur le monde. Écrit par un observateur attentif et sans parti-pris de la Chine. Lecture édifiante ...

à écrit le 08/08/2022 à 12:20
Signaler
Taïwan a fait un procès à la France pour des rétrocommissions sur un marché de frégates ? C'est bête... On ne corrompt pourtant que les gens corruptibles.

le 08/08/2022 à 15:00
Signaler
#britannicus Le problème n'est pas Taïwan, mais la Chine. Un contrat d'armement "propre "? Ça n'existe pas.

le 09/08/2022 à 8:12
Signaler
@Valbel89 : alors si Taïwan a fait à la France un procès "à l'insu de son plein gré", maintenant, c'est confondant... On ne mord pas la main qui vous nourrit. Pour aucune raison.

à écrit le 08/08/2022 à 12:02
Signaler
Bonjour, Bien sûr histoire de faire montée un peux plus là pressions.... Personnellement, je seraient au gouvernement de l'île de Formose, je lancerai un appel d'offres pour l'achat de sous marin de poche et de Dronne sous marin... Histoire que l...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.