Séisme au Népal : quels pays ont déjà apporté leur aide ?

 |   |  652  mots
(Crédits : NAVESH CHITRAKAR)
De l'Inde à Washington, l'aide de la communauté internationale s'organise après le séisme qui a fait plus de 3.700 morts selon le dernier bilan. L'Union européenne a promis 3 millions d'euros, auxquels s'ajouteront les montants mis à disposition par les États membres.

| Article publié à 9h14, mis à jour à 11h55.

Ce lundi 27 avril, le ministère de l'Intérieur népalais faisait état de plus de 3.700 morts (dont deux Français, d'après le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius) et 6.500 blessés. Le bilan tragique du tremblement de terre de magnitude 7,8  qui a secoué le Népal samedi 25 avril n'a cessé de s'alourdir depuis les premières estimations - déjà effroyables puisque, samedi matin, on parlait alors de plus de 400 victimes.

Démunies, les autorités de ce pays de 28 millions d'habitants, qui figure parmi les plus pauvres du monde, étaient sincapables de faire face toutes seules à l'ampleur de la catastrophe. A titre d'exemple, l'armée népalaise ne dispose que d'un grand hélicoptère, écrit le magazine en ligne américain Quartz.

L'aide internationale, indispensable, s'organisait alors tout au long du week-end. Revue des pays et des ressources déjà mobilisés.

Les pays voisins parmi les premiers à venir en aide

  • L'Inde

New Delhi a déjà détaché au Népal 285 membres d'une agence spéciale créée en 2009, la "Force nationale de réponse aux désastres", ainsi que des médecins civils, trois hôpitaux de camp et une dizaine d'hélicoptères.

Le gouvernement indien affirme aussi avoir envoyé à Katmandou plusieurs tonnes de couvertures, eau, nourriture et médicaments. Selon le ministère indien des Affaires étrangères, treize avions militaires et trois avions civils de Air India et Jet Airways ont été aussi mobilisés pour l'expédition de ces aides.

Pour rappel, en Inde, le tremblement de terre a également tué 67 personnes.

  • La Chine

 La Chine, qui a fait état de 20 victimes du tremblement de terre, a acheminé une équipe d'assistance de 62 personnes, et a promis 20 millions de yuan (plus de 3 millions d'euros) d'aides, comprenant des abris d'urgence , des vêtements , des couvertures et des Générateurs Électriques.

D'autres pays de la région tels que le Pakistan, le Buthan, le Sri-Lanka se sont également rapidement mobilisés.

 Trois millions d'euros d'aide de l'UE

  • L'Union européenne

La Commission européenne a débloqué 3 millions d'euros d'aide financière immédiate, a-t-elle déclaré, qui s'ajoutera à l'aide apportée par les Etats membres ainsi qu'à l'envoi sur place d'experts de l'UE.

La Belgique, la Finlande, l'Allemagne, la Grèce, les Pays-Bas ont promis la mobilisation d'équipes de recherche. L'Italie a mis à disposition 300.000 euros. Quant à la France, le ministère des affaires étrangères français a indiqué dimanche matin qu'une première équipe de secours composée de "onze secouristes ainsi que des produits de première nécessité" devait s'envoler pour Katmandou.

  • Le Royaume-Uni

Le gouvernement britannique, qui a déjà envoyé au Népal une équipe de huit personnes, a promis 3 millions de livres-sterling (plus de 4 millions d'euros) d'aide humanitaire immédiate, auxquels s"ajouteront 2 millions de livres-sterling (2,8 millions d'euros) destinés à la Croix Rouge. Les ONG britanniques se sont également mobilisées.

En Europe, la Norvège a également promis l'équivalent de 3,5 millions d'euros au Népal, qui seront transmis au travers des Nations unis et des ONG.

De l'aide de toutes les régions du monde

  • Israël

Israël a acheminé une équipe de 260 personnes au Népal, dont 122 entre médecins et infirmiers, et envoyé 95 tonnes d'aides humanitaires et médicales.

  •  Le Japon

Tokyo a mobilisé 70 personnes et a promis l'équivalent de 25 millions de yen (plus de 193.000 euros) d'aides.

En Asie, parmi les autres pays qui ont déjà mis la main au porte-feuille afin de soutenir le Népal figurent également Singapour, la Malaisie et les Émirats arabes unis.

  • Les Etats-Unis et le Canada

 Washington et Montréal ont offert respectivement 5 et 1 millions de dollars américains  (4,6 et 0,9 millions d'euros) d'assistance humanitaire.

  • L'Australie

Canberra compte fournir l'équivalent de 1,8 million d'euros aux ONG australiennes, 1,4 million aux Nations Unies et presque 360.000 euros à la Croix-Rouge australienne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/05/2015 à 19:24 :
Pourquoi ne dit on pas que Israël était les premiers sur les lieux avec un hospital de campagne et pas mal d'hommes et de matériel?
Je sais bien qu' aux vues de la situation dramatique ce n'est pas le moment de parler de cela mais d'autre médias ne les mentionnent même pas! Et ici ce sont les américains en haut de la liste et d'autres pays qui sont partis bien après.
Pour Haïti c'était la même chose pour la Turquie aussi...
les médias font ce qu' ils veulent
ils jouent avec les moutons!!!!
Mais Israël s'en pète d'être citer
dans tout ces torchons!!!
Je souhaite beaucoup de courage aux victimes et sinistrés et j'irais faire les dons pour les aider dans leur malheur
Que dieux leur viennent en aide.
a écrit le 30/04/2015 à 12:28 :
Bonjour,

J'aimerai savoir s'il y a un endroit ou nous pouvons déposer vêtements, couvertures, etc... pour venir en aide à toutes ces personnes au Népal.

Merci pour vos réponses

Bien Cordialement

Corinne
a écrit le 29/04/2015 à 18:19 :
tout le monde est la? et les pays arabes toujours la pour critiquer mais jamais la pour aider son prochain
a écrit le 29/04/2015 à 12:32 :
Montréal est la capitale du Canada?
a écrit le 28/04/2015 à 14:47 :
Bonjour,
Ce type d'article n'a pas d’intérêt, il met même mal à l'aise. Un sauvetage assorti d'une reconstruction est affaire de bras et de cerveaux et non uniquement d'argent.
De plus lorsque l'on fit ce type de comparaison on se livre aux critiques du manque d’investissement des pays pour d'autres nations qui ont subies des catastrophes ces derniers mois et dont on a pratiquement pas entendu parler dans les médias nationaux.
Chacun donne à la mesure de ses moyens et sans en faire ni publicité ni étalage normalement c'est cela l'aide humanitaire ... .
a écrit le 27/04/2015 à 20:52 :
Quelle insulte…
J'aimerais bien voir la tête de nos dirigeants si la Chine venait à débloquer 200.000,00 € pour une catastrophe de telle ampleur qui toucherait un pays d'Europe occidentale...
Réponse de le 27/04/2015 à 22:26 :
"La Chine, qui a fait état de 20 victimes du tremblement de terre…"

Il faut souligner que ces 20 victimes se trouvaient en Chine, c-à-d, au Tibet, côté chinois. Donc, il se peut que par des raisons politiques (savez-vous comment cela se passe entre le Népal et Pékin? moi non plus) la Chine ne veut pas ostensiblement "faire plus que les autres". Toutefois, j'ai vu des équipe de secouristes chinois passablement bien équipés descendre d'un avion chinois à Kathmandou hier dans l'après-midi.

Un commentaire biaisé…. ou de la mauvaise foi tout court ? :-)
a écrit le 27/04/2015 à 14:01 :
C'est à peine croyable comme chez nous l'information peut-être aussi légère que biaisée. Au lieu de parler des disparus français de cette catastrophe survenue au Népal, l'intérêt premier des titres c'est de dire quel État a payé ou non et combien ! et pour démontrer quoi ? que nous sommes un pays riche et qu'on peut toujours faire bonne figure à côté d'autres moins riches ? c'est pathétique.

C'est officiel, le Quai d'Orsay parle de deux Français qui sont morts et d'autres 676 qui sont portés disparus. Nos médias, au lieu de nous informer là-dessus ne font que de la frime très malvenue et sans la moindre éthique, ils nous parlent de combien tel ou tel pays ont envoyé en argent ! (des données très relatives dès qu'on sait que, l'histoire nous prouve, c'est toujours facile promettre, le faire c'est toute une autre paire de manches). C'est comme si nos journalistes nous disaient "on s'en fiche de ces 676 Français, ils sont probablement morts déjà."Au moins, c'est comme cela que je le ressens. Scandaleux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :