Travailler plus ne veut pas dire être plus productif... au contraire !

 |   |  247  mots
Selon le rapport d'Expert Market, le Luxembourg maintient sa première place de pays le plus productif, avec une productivité horaire des travailleurs de 59,20 euros.
Selon le rapport d'Expert Market, le Luxembourg maintient sa première place de pays le plus productif, avec une productivité horaire des travailleurs de 59,20 euros. (Crédits : Bpifrance)
Les pays scandinaves, qui sont parmi les plus productifs au monde, font aussi partie de ceux dont le nombre d'heures travaillées en moyenne est le plus faible, selon le rapport d'Expert Market.

Pourquoi travailler plus si l'on est moins efficace ? Le cabinet britannique Expert Market publie cette semaine son rapport 2017 des pays les plus productifs au monde. A partir des données de l'OCDE et du FMI, le cabinet propose un calcul de la productivité horaire de 34 pays. Il en ressort que les pays les plus productifs sont parmi ceux qui travaillent le moins. A l'inverse, les moins productifs sont aussi ceux qui enregistrent le plus d'heures travaillées.

Selon le rapport, le Luxembourg maintient sa première place, avec une productivité horaire des travailleurs de 59,20 euros. Suivent deux pays scandinaves, à savoir la Norvège (45,40 euros) et le Danemark (33 euros). La France, elle, n'arrive que... 14e avec une productivité horaire de 22,30 euros. Elle se situe derrière les Etats-Unis (5e) et l'Allemagne (10e), mais devant le Royaume-Uni (16e).

L'Allemagne est le pays où l'on travaille le moins

Surprise, dans le classement des pays qui travaillent le moins, l'Allemagne occupe la première place avec 1.363 heures travaillées en moyenne annuelle, suivie... du Danemark (1.410) et de la Norvège (1.424), ces deux mêmes pays qui sont sur le podium des plus productifs. La France est à la 5e place avec 1.472 heures.

A l'inverse, les pays les moins productifs, que sont le Mexique (34e) et le Costa Rica (33e), sont aussi ceux qui travaillent le plus, avec respectivement 2.255 heures et 2.212 en moyenne annuelle. Idem pour la Russie, 32e pays pour la productivité, mais 5e pays où les travailleurs abattent le plus d'heures.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/07/2017 à 12:56 :
Article pauvre et simpliste.
J'aurais d'abord aimé que l'on m'explique comment est calculée cette productivité, exprimée en euros. Je m'étonne de voir le n° 1, le Luxembourg, si haut placé.
Je soupçonne que le classement de l'Allemagne comme "pays travaillant le moins" soit dû à la prise en compte des temps partiels, ce qui n'est pas précisé dans l'étude.

Mais surtout, ce message implicite qui consiste à dire "nous devrions moins travailler" est un leurre. Il est EVIDENT qu'en travaillant moins, nous sommes plus productifs. Il est de même EVIDENT que la productivité baisse au fur et à mesure que la durée du travail s'allonge. Si nous ne travaillions qu'une heure par jour, nous serions très productifs !

Mais qu'est-ce qui produit la richesse dans une nation ? C'est le travail. Point. La productivité n'est qu'une valeur relative, mesurée à un instant T, et ne constitue en rien un objectif final, un graal à atteindre.
a écrit le 20/07/2017 à 21:07 :
L'exploitation "type 100% pressage citron" par décrets est une spécialité bien Française.
Apres tout le monde sait que le système d'immigration (esclavagisme moderne grand échelle) a propulsé l'Europe et le monde.
Je trouve que la France a beaucoup d'expatriés(on les comprends) et dans le travail les Frenchy bossent beaucoup pour une moyenne de 3000 euros mensuel alors que le smic pour un travail pénible et physique est de 1040 net. Oui il y a du foutage de gueule quand un directeur financier se prend 20 000 euros par mois et on augmente un ouvrier en chaîne de production de 0,16 centimes, des exemples parmi d'autres.
a écrit le 20/07/2017 à 16:49 :
Cela parait tellement logique, nous avons fait tous fait l'expérience à un moment où à un autre et été surpris de ce principe quand nous sommes dans des conditions optimales nous travaillons plus mieux et sur moins de temps à condition bien entendu de ne pas travailler tout le temps.

Seulement voilà le dogme néolibéral, esclavagiste par nature, veut qu'il faut travailler beaucoup pour produire beaucoup, un dogme c'est stupide par définition et tous les serviteurs doivent le suivre sans réfléchir. Par ailleurs l'avantage c'est que ça permet de conditionner l'humanité de l'asservir et par delà le principe économique en faire un être docile socialement également et vu ce que lui fait subir l'oligarchie il vaut mieux.

Tout comme les possédants ne cherchent pas de croissance économique étant donné qu'ils gagnent plus grâce à la crise, tout comme ils ne veulent pas résorber le chomage leur permettant ainsi d'accroitre la pression sur les salariés, ils ne veulent pas non plus que les salariés soient plus efficaces ils veulent surtout qu'ils soient plus soumis.

C'est l'empire des faibles.
a écrit le 20/07/2017 à 15:45 :
En parlant de travailler :

La belle discipline n'aura pas duré longtemps. Bien sûr, il ne s'agit que d'un premier accroc. Mais dans les rangs bien ordonnés de La République en marche, cela fait désordre. En plein examen de la loi sur la moralisation de la vie publique à l'Assemblée, la présidente LREM de la commission a critiqué ce mercredi 19 juillet l'attitude de ses collègues du groupe majoritaire, en croyant son micro éteint.
Alors que le vice-président de la commission Stéphane Mazart suspend les travaux en milieu d'après-midi, les députés quittent la salle de réunion quand Yaël Braun-Pivet, présidente de la commission, se penche vers lui. Ce qu'elle ne sait pas, c'est que le micro de Stéphane Mazart est resté ouvert. Elle charge alors l'une de ses camarades de La République en marche, rapporte Europe 1. « Attends, on a une responsable de texte [Paula Forteza, députée des Français de l'étranger, NDLR] qui est inexistante, c'est comme si elle était à Nouméa sur une chaise longue. ».Yaël Bruan-Pivet ne s'arrête pas là. Au-delà du manque d'investissement de sa collègue, c'est l'attitude de tout le groupe LREM qui pose problème à ses yeux. « On a un groupe qui dort, qui ne sait pas monter au créneau, qui est vautré.
Réponse de le 21/07/2017 à 9:45 :
"On a un groupe qui dort, qui ne sait pas monter au créneau, qui est vautré"

Particulièrement représentatif de sa classe sociale supérieure en moyenne non ?

Mais bon selon les médias il faut se réjouir que des amateurs procrastinateurs aient envahi l'assemblée nationale, d'un autre côté cela ne nous change pas beaucoup, la seule différence étant que les autres savaient faire semblant de bosser.
a écrit le 20/07/2017 à 15:41 :
encore une boîte anglaise qui bidouille les données.
d'après les données OCDE, la France a la 6e productivité horaire derrière Luxembourg, Irlande, Norvège, Danemark et Pays-Bas. il manque la stat pour les US, qui sont devant la France, a priori.
On peut faire abstraction des 3 premiers pays (Lux, Irlande, Norvège) qui ont des productivités bien plus élevées parce-que ce sont des économies "particulières".
Expert Market met le UK proche de la France, alors que d'après l'ONS anglaise elle-même, la productivité du UK est bien loin de celle de France/US/Allemagne.
a écrit le 20/07/2017 à 15:34 :
Si on doit faire en 40h ce qu'on faisait en 35, le rythme sera allégé. D'aucuns font le calcul de la "productivité" française et appliquent une règle de trois pour montrer que ça serait "gigantesque" en gain. Pas certain.
Réponse de le 20/07/2017 à 21:20 :
Les entreprises vont devenir des garderies dans lesquelles les salariés sous-payés feront semblant de travailler ;le positif est que pendant ce temps ,ils ne consommeront pas des futilités .
Réponse de le 22/07/2017 à 23:56 :
Ça tombe bien, les métriques sont unanimes : en France, les 35 heures sont essentiellement une légende urbaine, le nombre d'heures réelles travaillées est en moyenne de presque 40 heures (aux alentours de 39 heures).
a écrit le 20/07/2017 à 14:54 :
Quelle est la légitimité du cabinet - britannique - Expert Market ? d'autres études montrent au contraire que les Français sont parmi les plus productifs. Ce qui s'expliquerait par la tenue à l’écart des -25 ans et des +55 ans, par définition les moins productifs.
Sinon une question: Ils produisent quoi au Luxembourg, à part du papier ?
Réponse de le 20/07/2017 à 15:52 :
Tout a fait d'accord. D'ailleurs quel est le calcul en coût de cette étude? Si être avocat, c'est être productif, alors que les paysans travaillent beaucoup et pour tout le mode.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :