Ukraine : les frappes russes provoquent des coupures d'électricité dans la plupart du pays

En raison des bombardements, des coupures d'urgence ont été décidées samedi dans la plupart des régions ukrainiennes.
(Crédits : Vladyslav Musiienko)

Alors que l'hiver se fait plus rigoureux, la situation est difficile pour un grand nombre d'Ukrainiens, touchés par des coupures de courant à la suite des bombardements russes sur des infrastructures énergétiques stratégiques ukrainiennes. En raison des bombardements, « des coupures d'urgence ont été décidées « dans la plupart des régions », avait prévenu samedi en fin d'après-midi le ministre de l'Energie, German Galushchenko sur Facebook, en évoquant des attaques dans les régions de Kharkiv, Lviv, Ivano-Frankivsk, Zaporijjia, Vinnytsia et Kiev. Il a prévenu que la situation énergétique serait « difficile » dans les prochains jours.

Délestages d'urgence

Alors que la température est inférieure à zéro degré dans la capitale, la première compagnie d'électricité privée d'Ukraine, DTEK, a instauré samedi des délestages d'urgence à Kiev et dans sa région, ainsi que dans la région d'Odessa. A Lviv, frappée à deux reprises, les autorités ont mis en garde contre des interruptions dans l'approvisionnement en eau et en électricité. A Kiev, les responsables ukrainiens ont affirmé samedi matin que des frappes avaient pris pour cible des infrastructures clés de la capitale.

Depuis le mois d'octobre et une série de revers en Ukraine, Moscou bombarde méthodiquement les infrastructures vitales du pays, contraignant les compagnies d'électricité à remettre en état au plus vite le réseau.

Soledar toujours sous contrôle ukrainien

Sur le front, la petite ville de Soledar, dans l'est de l'Ukraine, au centre d'une bataille acharnée et dont Moscou revendique la prise, est toujours « sous contrôle » ukrainien, a assuré samedi le gouverneur de la région de Donetsk, Pavlo Kyrylenko. Cette localité et la ville proche de Bakhmout restent actuellement les points « les plus chauds » du conflit, a-t-il affirmé à la télévision. Auparavant, le ministère russe de la Défense avait affirmé vendredi que la « libération » de cette ville avait eu lieu « le 12 janvier dans la soirée ». « C'est une phase difficile de la guerre », avait de son côté souligné vendredi la vice-ministre ukrainienne de la Défense, Ganna Maliar, reconnaissant « une offensive (russe) de forte intensité ». La prise de Soledar par les forces de Moscou constituerait une victoire notable pour la Russie, après la série d'échecs sur le terrain de ses troupes de ces derniers mois.

Pour faire face à l'armée russe, le Royaume-Uni a décidé de fournir l'Ukraine de chars de combat lourds, une décision saluée samedi par le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui multiplie les demandes en matériel militaire.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 15/01/2023 à 12:59
Signaler
Bonjour, à tous ceux qui s'indignent et auraient des trous de mémoire, je conseille de revoir ce que l'OTAN (bras armé des USA et de leurs vassaux) a fait en matière de bombardements sur les villes de Serbie à partir du 24 mars 1999. Certains m'objec...

le 15/01/2023 à 21:02
Signaler
Effectivement ,ce sont 37 465 missions aériennes dont 2000 française) sur ses 78 jours d’opération, qui ont été effectuées par un total de 786 avions de l’Otan.D'après Jean-Christophe Buisson, rédacteur en chef au Figaro Magazine et essayiste, cette ...

le 15/01/2023 à 21:34
Signaler
Et ? Ne pouvons-nous pas nous indigner des deux ? Faut-il donc danser de joie face aux frappes russes tuant des innocents ? Avec des raisonnements comme les vôtres, chacun pourrait assassiner son voisin car dans l'Histoire, il y a eu pire.

à écrit le 15/01/2023 à 10:46
Signaler
Bonjour, Bien avant toute chose est de savoir combien de temps L'UKRAINE et la RUSSIE supporterons les pertes humaines engendrait par ce conflits... Ensuites les pressions pour que les pays occidentaux livrent des matériels lourds ne sont pas acce...

le 15/01/2023 à 13:28
Signaler
Pas d'inquiétude à avoir ! L'Oncle Sam sera toujours là pour nous protéger...

le 15/01/2023 à 21:04
Signaler
@The thing Bon film.

à écrit le 15/01/2023 à 9:01
Signaler
L’urgence est de mettre la pression sur Zelensky pour qu’il comprenne que l’on ne sortira pas de ce conflit en renforçant les frappes et les morts..M.Guaino a raison!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.