Le syndrome du cancre

 |   |  366  mots
(Crédits : VIA BLOOMBERG NEWS)

 

 

 
Les attaques contre l'Allemagne et Angela Merkel sont l'illustration d'un mal Français. Nous sommes les cancres de la classe économique Européenne, et nous nous attaquons au premier de la classe en l'accusant de tous les maux au lieu de nous attaquer à nos problèmes structurels. L'Espagne et l'Italie ont la légitimité pour demander une inflexion à l'Allemagne. Nous, non.

MONTER LES IMPOTS

ce n'est pas le modèle économique défendu par l'Allemagne ou l'Angleterre. Au contraire. L'austérité, la vraie, c'est s'attaquer au gaspillage des dépenses publiques et aux obstacles structurels à la croissance. C'est ce que font l'Italie, ou encore l'Espagne. Nous, nous n'avons rien fait d'autre que de pomper l'argent des épargnants ou des classes moyennes en flinguant de fait le pouvoir d'achat. Des cancres...



LE FOSSé ENTRE LA FRANCE ET L'ALLEMAGNE

est devenu impossible à combler. La rupture est consommée. L'espoir du gouvernement est qu'Angela Merkel saute en Septembre. Si elle est réélue, elle nous fera payer très cher le fait de l'avoir attaquée personnellement. Parler d' "intransigeance égoïste" d'Angela Merkel va nous coûter très cher.



CE SOIR A 17H

Les entrepreneurs devraient reprendre un peu espoir. Hollande va prononcer un discours aux Assises de l'entrepreneuriat et devrait annoncer un assouplissement de la taxation de la plus value de cession des entreprises, peut être un PEA PME et également des efforts pour aider les entreprises à se financer en Bourse. Let's pray.



LA COURSE A LA BAISSE DES IMPOTS

Tous les pays, à part la France, se lancent dans une course à la baisse des impôts sur les sociétés pour tenter de faire concurrence non seulement aux paradis fiscaux mais également à des pays comme l'Irlande ou les Pays Bas qui font du dumping fiscal en toute légalité. Le Portugal a annoncé une baisse significative il y a quelques jours et Obama va baisser le taux qui est aujourd'hui à 35%



UN GOUVERNEMENT EN ITALIE

Un gouvernement enfin. Et un gouvernement de coalition. Un gouvernement qui va s'attaquer d'entrée à une des causes d'instabilité, le mode électoral. Beaucoup d'espoirs placés en Enrico Letta, le nouveau premier ministre. Le problème c'est que...

Lire la suite

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :