Journal de campagne : Sarkozy tacle Bayrou et Juppé a le sourire

 |   |  410  mots
Nicolas Sarkozy, en retard dans les sondages, tacle sévèrement les centristes qui soutiennent Alain Juppé les accusant de ne pas vouloir respecter les règles de la primaire en cas de défaite d'Alain Juppé.
Nicolas Sarkozy, en retard dans les sondages, tacle sévèrement les centristes qui soutiennent Alain Juppé les accusant de ne pas vouloir "respecter les règles de la primaire" en cas de défaite d'Alain Juppé. (Crédits : PHILIPPE WOJAZER)
La Tribune publie son "journal de campagne" quotidien, reprenant les principaux faits et déclarations des candidats (et de leurs soutiens) à la présidentielle de 2017. Aujourd'hui: Sarkozy, Lagarde, sondage, Juppé

A exactement un mois du premier tour de la primaire de la droite, Nicolas Sarkozy s'énerve. En retard dans les sondages face à Alain Juppé, il ne se prive plus de tacler ouvertement l'entourage de l'ancien premier ministre de Jacques Chirac. Ainsi, sur Europe 1, il s'en est pris au président du MoDem, François Bayrou, ainsi qu'à celui de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde qui a, lui aussi, apporté son soutyien à Alain Juppé :

« Je n'aime pas les gens qui participent à une compétition et qui en contestent les règles. Et je dis simplement à M. Bayrou et à M. Lagarde que si on soutient un candidat à la primaire, on s'engage à respecter la règle de la primaire. Et si jamais ce n'était pas le candidat qu'ils soutenaient qui gagnait, eh bien ils devraient respecter la règle de la primaire. C'est ça, la loyauté (...). Et puis la règle, c'est surtout de ne pas se servir, pour sortir du socialisme, de celui qui nous y a fait entrer »,

... Une fine allusion au fait que François Bayrou est appelé à voter pour François Hollande en 2012.

Lagarde répond à Sarkozy

Interrogé par « Le Scan politique » du Figaro, Jean-Christophe Lagarde, très remonté, a immédiatement répliqué : "Nicolas Sarkozy est incroyable! Il invente des règles à mesure que sa candidature ne prend pas!". Il accuse l'ancien chef de l'État de vouloir «trier les électeurs (..). Il accepte les voix centristes mais pas leurs idées(...). Hollande passe son temps à vouloir se cacher derrière l'épouvantail Sarkozy, qui passe lui-même son temps à vouloir se cacher derrière l'épouvantail Bayrou. Au final, il n'y a qu'Alain Juppé qui n'a besoin d'aucun épouvantail pour rassembler!»

Juppé devance toujours Sarkozy

Et pendant ce temps-là, Alain Juppé maintient son avance dans les sondages à un mois du premier tour du scrutin. Selon une nouvelle enquête Harris Interactive pour France Télévisions*, publiée ce jeudi 20 octobre, le maire de Bordeaux arriverait nettement en tête (40%) devant Nicolas Sarkozy (34%). François Fillon recueillerait 13% des voix, devant Bruno Le Maire (7%), Jean-François Copé (2%), Nathalie Kosciusko-Morizet (2%) et Jean-Frédéric Poisson (2%).

*Enquête réalisée en ligne du 17 au 19 octobre 2016. Echantillon de 746 inscrits sur les listes électorales déclarant qu'ils iront certainement voter à la primaire à droite.

 Et aussi..

Ce soir, c'est autour de Bruno Le Maire, député de l'Eure et candidat à la primaire de droite, d'être l'invité de « l'émission politique » sur France 2.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/10/2016 à 16:23 :
" Si je perds, j’arrête la politique" N. Sarkosy 2012.
"Je n'aime pas les gens qui participent à une compétition et qui en contestent les règles." N. Sarkosy 2016.

Et là, qui ne respecte pas les règles?
a écrit le 21/10/2016 à 7:59 :
syons logique
m sarko a ruine le pays de 2007 a 2012
une raison pour le rejete une nouvelle fois
2) le nombe de mise en examenpar la justice devrais le rendre
innapte a la candidature
3)dans la constitution francaise
il est interdit a un membre de droit du conseil constitutionelle
de se presenter a la presidentiel

de toute ses textes de toutes les lois
personne ne dit rien et approuve la violation
ce qui prouve encore et toujours que la justice en France
n'existe pas pour les polititiens
faut il que le peuple reinvente la violence
a écrit le 20/10/2016 à 17:31 :
Quelle bouillie!!!
Comment aller voter âpres ces querelles de maternelles??
L'Etat a besoin d'un représentant digne,solide en santé,maître de ses dossiers,et non d'un comique,comme en US.
a écrit le 20/10/2016 à 15:24 :
"au fait que François Bayrou est appelé"

Ce n'est pas le verbe être c'est le verbe avoir, alors je sais que nous sommes en période de présidentielles et que du coup tout ces articles n'ont aucun sens mais ce n'est pas la faute de l'orthographe quand même hein.

Par contre vous pouvez me coller 50 fautes sur un article intéressant c'est déjà beaucoup moins gênant qu'une faute sur un sujet aussi aliénant.

Tout ces gens creux qui résonnent sans cesse c'est abominable.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :