Semi-conducteurs : Thierry Breton milite pour une Europe plus forte

Dans un entretien à des journaux européens, Thierry Breton assure vouloir sortir le vieux continent de sa dépendance à la production asiatique.

2 mn

Thierry Breton, le commissaire européen responsable du marché intérieur
Thierry Breton, le commissaire européen responsable du marché intérieur (Crédits : Yves Herman)

L'objectif est ambitieux : faire de l'Europe, le leader de la production de la prochaine génération de puces et multiplier par quatre sa production actuelle de semi-conducteurs d'ici 2030.

Thierry Breton, le commissaire européen, dit s'y employer ardemment pour redonner à l'Europe sa superbe. Car "sans semi-conducteurs, pas de transition numérique, pas de pacte Vert, pas de voitures, de 5G, etc ", assure-t-il dans une interview donnée à plusieurs médias européens.

Un plan d'investissement massif

Le 8 février, la commission européenne doit dévoiler son "Chips Act", plan massif d'investissements, qui permettra au Vieux-continent d'innover, et de reprendre des parts de marché à l'Asie, mais aussi aux Etats-Unis. Il y va selon Thierry Breton de l'indépendance de l'Europe. Pour ce faire, des fonds européens seront débloqués, ainsi que des aides Etats -membres.

A ceux qui jugent cet objectif impossible, l'ancien ministre Français réplique : l'Europe a un atout de maître, elle est déjà le leader mondial de la recherche dans les semi-conducteurs. Elle peut donc s'appuyer sur des compétences, et des équipements, ainsi qu'un environnement géopolitique stable. Ces avantages lui confèrent, selon Thierry Breton, de l'avance dans la recherche pour les nouvelles générations de puces de moins de cinq nanomètres, voire de moins de deux nanomètres. Le plan sera déployé dans les 5 à 10 ans.

Fini la naïveté européenne

Thierry Breton assure aussi que l'Europe saura se protéger. Et qu'en cas de crise, le Vieux continent "saura imposer des conditions claires en matière de sécurité d'approvisionnement". Sans prononcer le mot de "protectionnisme", le commissaire européen assure toutefois que l'Europe, cette fois, saura imposer "les bons rapports de forces". Le commissaire relate le traumatisme causé pendant la pandémie, autour des vaccins, lorsque les autorités américaines ont bloqué les chaines d'approvisionnement nécessaires à la fabrication des doses. L'Union avait alors appris à contrôler ses exportations,

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 21
à écrit le 31/01/2022 à 9:51
Signaler
Ces gens font vraiment un métier tranquille ! Ça fait des dizaines d'années que rien n'est fait pour enrayer les délocalisations vers l'Asie devenue riche et prospère, et la il nous balance des mots qui claquent comme "souveraineté " ou "indépendance...

le 08/02/2022 à 11:08
Signaler
il ne fait pas ca depuis 10 ans mais a peine 2 ans, et il n'a jamais dit autre chose, vous etes totalement a coté de la plaque mon vieux

à écrit le 30/01/2022 à 13:11
Signaler
Pour ceux qui ont quelques années ,en 2007 une société Cre8Venture et Mentor Graphics chercher à aider des sociétés européennes souhaitant se lancer dans les semi- conducteurs .Quand à Thierry Breton ministre de l'économie à cette époque et Patricia ...

à écrit le 30/01/2022 à 11:11
Signaler
Il faut renforcer la, puissance, du développement des, semi-conducteurs et des processeurs en Europe. Oui l'Europe peut le faire tout ne doit pas, dépendre de Lachine et des usa. Voyez l'investissement ultra massif de Intel aux usa pour les processeu...

à écrit le 29/01/2022 à 21:18
Signaler
A l'exception de STMicro, l'Europe s'en est très bien passé depuis 40 ans, puisqu'on a tout vendu aux asiatiques et que la plupart des usines sont parties là-bas. Sans qu'aucun politique, décideurs et autres sommités françaises et européennes ne trou...

le 30/01/2022 à 10:53
Signaler
Les usines sont asiatiques, mais la R&D, les architectures, l'expertise ou les machines peuvent être occidentales. Quelle entreprise française, N°1 mondiale dans sa spécialité, voit ses commandes chinoises bloquées par la France? Riber. --- Et Soi...

à écrit le 29/01/2022 à 18:29
Signaler
Combien de dizaines ( centaines ) de milliards d'euros ? Pour qui ? Quel clients ? Quels produits ? Samsung c'est 140 milliards d'investissement.. Intel c'est 80 milliards.. Tsmc c'est juste plus de 40 milliards cette année.. j'parle pas des autres...

à écrit le 29/01/2022 à 18:00
Signaler
"Semi-conducteurs : Thierry Breton milite pour une Europe plus forte" A relier à l"article en dessous ,on sait ou vont aller les usines : Dans l'Union européenne, le salaire minimum varie de 1 à 7

le 29/01/2022 à 18:37
Signaler
Pas du tout. Allemagne, France, Italie et Pays Bas sont en pole position sur cette affaire

le 30/01/2022 à 9:45
Signaler
Le salaire minimum, oui, le coût de la vie locale aussi mais vous employez des gens au SMIC dans ces usines, salles blanches ? Il faut des infrastructures diverses, ça compte aussi. Pourquoi STM n'est pas implantée en Bulgarie ? Ils n'ont pas assez d...

à écrit le 29/01/2022 à 15:02
Signaler
Evidement que l'EU n'est pas en retard en R&D, ni en machines à tricoter des photons, des atomes ou des spins, ni en gaz et en cryogénie. Commençons par les substrats, semi-conducteurs, quantiques, mémoires magnétiques, transistors, diodes, cellules...

à écrit le 29/01/2022 à 11:37
Signaler
L'UE, 40 ans de promesses. Et il faut être vraiment fatigué pour censurer une si grande vérité franchement les gars...

le 29/01/2022 à 13:48
Signaler
deja vu avec les panneaux solaire et offert a la chine avec les remerciements de nos elite francaise et l'aide d'un ancien 1er ministre

le 29/01/2022 à 17:48
Signaler
@helios Rien n'ai jamais définitif. Le film organique et souple Armor Solar est fabriqué en France. L'entreprise est leader mondial. De plus, l'entreprise a annoncé récemment une cellule basse lumière avec un rendement important (25% ou +), un reco...

le 30/01/2022 à 9:49
Signaler
@helios: j'avais cru entendre que la Chine avait imposé un deal : vous nous achetez nos panneaux et n'en fabriquez pas ou nous n'achetons plus rien d'Européen, à vous de choisir. Exporter zéro ça refroidit, on produit beaucoup (agriculture, etc) pour...

le 30/01/2022 à 11:44
Signaler
Ok, donc une vérité indiscutable ne peut pas être diffusée sans être décorée. C'est grave les gars hein, vraiment grave.

le 31/01/2022 à 14:56
Signaler
@Photo73 C'est regrettable que l'UE ne soutienne pas plus la Lituanie. Ce qui bloque la fabrication de cellules solaires, c'est juste un problème de volonté de financements. Le suédois Exeger a déjà une usine opérationnelle, et est en train d'en c...

à écrit le 29/01/2022 à 11:37
Signaler
Pour que l'EUROPE ET LA France deviennent compétitifs ils faut qu'ils arrêtent les gaspillages deja en montrant l'exemple et suppriment tous ces elus qui ne servent à rien quand on dit elus il faut comprendre aussi tous ceux qui tournent autour ...

à écrit le 29/01/2022 à 11:10
Signaler
Toujours a vouloir faire comme les autres, cela ne pense qu'a concurrence mais pour vendre a qui? L'innovation pour l'innovation n'est pas un progrès!

à écrit le 29/01/2022 à 10:46
Signaler
Brillant, juste un peu tardif....

le 29/01/2022 à 11:14
Signaler
il convient a l'europe mais avant il y a la FRANCE mais la ce pays est oublier rayer de leur vision a tres court therme a ce jeu m macron il n'est pas prudent de vouloir un deuxieme mandat demander un titre d'empereur d'europe serais plus avec ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.