En Europe, les ménages ont accumulé une montagne d'épargne de 450 milliards

 |  | 764 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : Reuters)
Les nouvelles restrictions au cours du premier semestre 2021 pourraient entraîner à nouveau un excès d'épargne de 200 milliards d'euros, selon Euler Hermes.

L'épargne coule à flots dans les banques européennes. Plus d'un an après l'arrivée du virus sur le Vieux continent, les Européens continuent d'accumuler des montagnes de cash. La multiplication des périodes de confinement et des mesures de restriction ont limité les possibilités de consommer dans de nombreux pays. Résultat, la part des revenus consacrée à l'épargne a atteint des sommets. Selon une note de l'assureur-crédit Euler Hermes dévoilée ce jeudi 29 avril, le surcroît d'épargne en 2020 est évalué à 450 milliards d'euros, soit environ 4% du produit intérieur brut (PIB). Aussi, les dernières mesures de restriction mises en œuvre au premier semestre 2021 pourraient entraîner une nouvelle hausse de l'épargne estimée à 200 milliards d'euros.

En fermant des pans entiers de l'économie européenne, les dirigeants ont fait le choix de préserver une grande partie des revenus des travailleurs par le déploiement massif de l'activité partielle. Cette stratégie a ainsi permis de limiter la perte de revenus des ménages modestes tout en favorisant l'épargne des familles les plus aisées. En effet, certains postes de dépenses comme l'hôtellerie, la restauration, les vols longs courriers, le luxe ont véritablement fondu au cours de cette année pandémique. A cette épargne forcée s'ajoute une épargne de précaution liée aux incertitudes et à la conjoncture très dégradée. En parallèle, les entreprises ont accumulé des pertes très importantes depuis le début de la pandémie.

Alors que les Etats-Unis annoncent des plans de relance massifs pour booster l'économie dans les prochaines années, les Etats européens n'ont pas encore tous envoyé leur plan de relance à la Commission européenne pour valider leur programme et obtenir les subsides des prêts et subventions prévus dans l'enveloppe des 750 milliards d'euros. Le rôle de cette épargne pourrait donc s'avérer crucial dans les mois à venir.

Un levier pour la consommation et la croissance en 2021

L'utilisation de cette épargne pourrait booster la demande et la consommation de l'économie européenne de l'ordre de 170 milliards selon les modèles des économistes de l'assurance-crédit. Ce qui pourrait représenter 1,5 point de produit intérieur brut. "Ce rebond de la consommation des ménages se répartirait de la manière suivante : +68 milliards d'euros pour le Royaume-Uni, +42 milliards d'euros pour l'Allemagne et +29 milliards d'euros pour la France" indiquent les auteurs de l'étude. Pour l'instant, les deux tiers de toute cette enveloppe dorment sur les comptes en banque tandis que le dernier tiers a été injecté sur les marchés de capitaux. Le risque que cette somme serve juste à alimenter les marchés financiers demeure élevé, surtout que les opportunités d'investissement actuellement sont assez faibles.

L'épargne enflamme les débats

Le rôle de ce surcroît d'épargne dans la relance attise les débats entre les économistes et au sein de la classe politique. Si certains plaident pour une fiscalité de cette épargne, d'autres préfèrent privilégier les donations et écartent toute taxation. C'est la thèse défendue par le ministre de l'Economie Bruno Le Maire qui a écarté d'emblée toute nouvelle taxe. "L'épargne constituée par les ménages européens en 2020 représente deux tiers du montant du plan de relance européen. C'est une source financière conséquente, qui pourrait permettre de moderniser et décarboner plus vite l'économie européenne. A ces fins, les instances européennes pourraient décider de passer la seconde concernant la réforme de l'Union des marchés de capitaux, et contribuer à rediriger l'épargne des ménages vers des projets de transformation verte et digitale de l'économie européenne" a indiqué Anne Boata, directrice de la recherche macroéconomique chez Euler Hermes.

Les comportements d'épargne des ménages sont à ce stade difficiles à évaluer, surtout que la situation sanitaire reste tendue dans des pays comme la France. Si la campagne de vaccination a permis de lever certaines mesures d'endiguement comme au Royaume-Uni, beaucoup de mesures devraient perdurer dans le temps. Les limitations de déplacement par exemple et les contrôles renforcés dans les aéroports pour les voyageurs issus des pays encore empêtrés dans une situation sanitaire dangereuse pourraient se prolonger. Dans ce contexte troublé, l'épargne de précaution pourrait encore gonfler.

> Lire aussi : Crise économique et "taxe Covid" : "Nous ne taxerons pas l'épargne des Français", promet Bruno Le Maire

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/05/2021 à 14:28 :
Bon , voyons honnétre , se n'est pas les SMICAR qui ons mis de l'argent sur dè cotee ... Îls ons deja du mal à finir les fin de mois en temps normale ....
Donc s'est toujours les meme qui remplisse leur bas de laine ... ( coffre fort )
Mais bon, esperons que çela changera un jours ....
a écrit le 01/05/2021 à 9:37 :
euh oui, tout etait ferme
en fin d'annee, y aura des montagnes de faillites, puis de chomeurs
a écrit le 01/05/2021 à 9:00 :
les francais epargne et l etat creuse les deficits chercher les erreurs retraite a 17ans 60heures semaine plus tard a mon compte 84h semaine sans rechigner sans manifester les conges inexsistants aux yeux d aujhourdui en somme un animal prehistorique aucune aide le contraire payer et toujours payer cela me desole d avoir tant travailler pour financer une bandes de voleurs
a écrit le 01/05/2021 à 4:01 :
L'inflation va aplanir la montagne de cash. Faites confiance a bruxelles.
a écrit le 30/04/2021 à 19:04 :
.....plus dure seront les ponctions !
a écrit le 30/04/2021 à 14:33 :
Qu'est-ce que les socialistes aiment l'argent du vrai travail ou de l'intelligence des autres.. Quand des fonctionnaires sur BFM Business propose de faire toujours plus de relance, on se demande si se sont des économistes, ou des idéologues de URSS.
a écrit le 30/04/2021 à 13:49 :
avec un loyer et charges a payer tout les mois seule . 50% du budget. pourvoir d' achat en baisse depuis 2016 retraite . 1000euros découvert tout les mois . inégalités entre hommes et femmes 12% découvert 500 euros toutes les charges prélevée
a écrit le 30/04/2021 à 13:11 :
ce qui va attirer la cupidité crasse des politiques gauchio-escrologistes qui ne jurent que par l'argent de la poche des autres
a écrit le 30/04/2021 à 12:50 :
Nous avons arriver au pouvoir en 2022 peut être avant par un coup d etat nous allons éponger la dette avec l épargne des français le plafond de verre nous l'avons brisé
a écrit le 30/04/2021 à 11:34 :
"Les ménages européens".... C'est un peu globalisant non? :-)

Une partie de cet argent épargné, que ce soit par précaution ou manque d'opportunité sera remis en circulation dès que nous serons sortis du cycle infection-repression.

Les gens qui avaient prévu de changer leur matelas ou leur machine à laver, le feront et ce sera un achat différé c'est tout. Par contre ceux qui avaient prévu d'aller aux Seychelles n'iront pas deux fois, voire pas du tout.

Pour les restaurateurs, le tourisme, l'hôtellerie, les magasins de proximité ce sont des pertes sèches.
La question maintenant est de faire en sorte que l'argent qui va retourner en circulation serve l'économie réelle, nationale, et autant que possible décarbonée.

C'est tout l'enjeu de la sortie de crise et non pas la hausse d'un critère de PIB qui est incapable de discerner l'utile et le superflu, le propre du polluant, le positif du négatif et le sain du malsain.
a écrit le 30/04/2021 à 11:18 :
Plan de relance des États Unis: un peu plus de 1500 milliards d'euros (1900 milliards de dollars).
Plan de relance prévu de l'UE: 750 milliards d'euros....
Je comprends bien pourquoi les Europeens accumulent leur épargne.. Il n'y a tout simplement aucune confiance dans le système européen et dans son institution financière, du moins de la part du citoyen lambda..
a écrit le 30/04/2021 à 10:35 :
Le problème, c'est que ces 450 milliards ont en partie disparu. Si jamais il venait à l'idée de ces français de les dépenser, il pourrait y avoir un grand krach financier dans les mois qui viennent
Réponse de le 30/04/2021 à 10:59 :
Ce serait tout le contraire.
a écrit le 30/04/2021 à 10:28 :
Quand on a accumulé 0 euro en 2 ans, c'est grave ? Que faire de ce tas raplaplat ? :-)
J'imagine que ce sont les revenus élevés qui ont le plus été empêchés de dépenses diverses donc contraints de garder tout ça sous le coude. Le 1er juillet, ça va ruisseler, non ? Les gens iront au restau midi et soir 7j/7 pour éponger leurs avoirs en "excès" et rattraper le temps "perdu", et ensuite visite au musée l'apm puis au cinéma (vie épuisante :-) ).
Pas facile à relancer tout ça, y a une succession (chaîne) d'intervenants.
Ceux qui critiquent les hauts revenus, ils voient ce que ça donne quand ils ne dépensent plus, on peut leur monter le taux d'imposition à 90% ça ne fera pas vivre le pays pour autant.
a écrit le 30/04/2021 à 10:23 :
Franchement donner un chiffre en expliquant que les gens une montage d'argent la ou si l'on boss le chômage partiel fait que l'on perd entre 15 et 20% du salaire.

Je suis certain si l'on précise les chiffres, que le télétravail, qui touche le plus souvent des cadres est véritablement visible sur cette affaire.

Les gens du 93 en plus d'avoir le plus de morts, ont aussi eu la baisse de revenus la plus importante.....

Alors expliquer que des gens auraient des économies, pas les chomeur, pas les précaires, pas les intérimaires, pas les universitaires, par les métiers en dessous de 2000 euros si l'on sait la hausse des prix.

Alors si l'idée est de conditionner de nouvelles taxes en expliquant que tout le monde a accumulé de l'argent, alors qu'a partir des nouvelles règles des assedics, nous avons la certitude que plusieurs centaines de milliers de personnes aurons moins de revenus.

La France n'a pas financé les individus, mais les entreprises a l'inverse des US, donc venir donner une explication global a la courbe de gauss ou je ne sais quelles éléments mystificateurs, permet comme actuellement dans l'ensemble des médias qui montre macron a la façon saddam hussein, tout est question de réalité, et celle économique va venir d'ici peu !
a écrit le 30/04/2021 à 9:54 :
N'ayant pas fait l'ENA, j'ai, évidemment, la tête bien pleine plutôt que bien faite, quoique!... Je me demande ce que ce gouvernement va faire pour récupérer cette épargne forcée due à la générosité des entreprises plutôt qu'à nos impôts; il ne peut pas la laisser à la consommation puisqu'elle partirait à l'étranger, car nous ne produisons pratiquement plus rien; même les fruits et légumes vont venir de l'étranger par la faute d'un faux pas du réchauffement climatique. Elle aurait pu être dirigée vers les entreprises, ces bagnes honnis du "Grand Capital", mais où? Renault est en ruine (presque), Peugeot est étranger depuis que "nous" avons chassé la famille en Suisse; même NOTRE roi des milliardaires Bernard ARNAULT a failli fuir en Belgique (combien avons-nous payé la Belgique pour qu'elle lui ferme sa frontière?); il ne nous reste que le Luxe et Air Liquide. Combien le gouvernement est-il près à payer (en dépenses fiscales (!) pour nous inciter à réindustrialiser notre (très) beau pays?
a écrit le 30/04/2021 à 9:49 :
Par contre certains n'épargnent certainement pas en Europe tout en ayant déja bénéficiés de plans d'aides de plusieurs milliards financés par le contribuable, ils ne sont pas bêtes.
a écrit le 30/04/2021 à 9:30 :
C'est en restant en tant qu'épargne que cela restera une force pour notre pays et non en la donnant comem d'habitude aux propriétaires de capitaux et d'outils de production qui ne sauront que l'absorber et transformer cet argent en dettes tout comme ils ont toujours fait. Cette fixette sur cette épargne n'est que de la propagande interessée parce que ces gens là ne vivant que pour cela.

Bref ils vont nous bouffer aussi notre épargne, que leur restera il après ? Notre sang et nos organes vitaux.
Réponse de le 30/04/2021 à 11:47 :
@ demeuré:

Signalé et si je peux pas faire suprimer ce truc sur lequel est écrit trollage en gros et-c... oui je sais c'est vendredi, comme si les gens lisaient plus souvent les commentaires le vendredi d'ailleurs tandis que si 50 personnes lisent c'est bien un maximum les paranos...
a écrit le 30/04/2021 à 8:59 :
Les vieux n'ont pas été impactés! Je n'ai eu aucun milliard de Monsieur Bruno Le Maire. Ma pension de retraite n'a pas été augmentée. Je reviens de la boulangerie. Mon pain, vient de prendre 10 centimes d'euros d'augmentation. Et je vous en passe d'autres.......
J'ai travaillé avec une journée et demi de repos par semaine. Je n'avais que 4 semaines de congés payés. Je n'avais aucun jour de garde parental pour mes enfants. J'ai fait des études et occupés des postes avec responsabilités et n'ai pas compté mes heures. Pour quel remerciements aujourd'hui. Niet. Ne faites pas d'études en France et restez en bas de l'échelle sociale et vous serez le plus heureux.
Réponse de le 30/04/2021 à 10:09 :
@Les vieux: Tout ça, c'est votre faute!
Réponse de le 30/04/2021 à 11:05 :
Quel égoïsme ! Les retraités (dont je suis) n'ont pas eu de baisse de revenus contrairement à beaucoup de salariés et d'entrepreneurs.
a écrit le 30/04/2021 à 8:41 :
" contribuer à rediriger l'épargne des ménages vers des projets de transformation verte et digitale de l'économie européenne"
Quand meme mal barré. Deja le gros de l epargne est chez les vieux qui n ont pas du tout ete impacté par la crise (les pensions sont payées et pas possible de partir en croisiere). Penser qu un retraité va investir dans l informatique alors qu il n y comprend rien, c est comme penser que miss France va presenter le concours d entree a polytechnique...
Et si par miracle l argent allait la, le gros des entreprise sont US, quelques unes sont chinoises et quasiment aucune francaise.

Donc au mieux l argent ira via des donations aux heritiers (d ou agravation des inegalités) au pire il restera sur un livret A ou sera investi dans l immobilier pour faire baisser ses impots (Pinel) quitte a rendre impossible aux jeunes de se loger.
a écrit le 30/04/2021 à 8:36 :
Les états vont demander que cette épargne soit mise dans l’économie mais pour quelle économie. La France une économie de services et de commerces mais pas de production. La plus emblématique l’automobile une production en majorité hors de nos frontières. En fait la relance servira la croissance en Europe des pays de l’est et au niveau mondial l’Asie. La France ne profitera pas d’une croissance sur le plan de l’emploi hors emplois précaires des services. La France est malade de son économie. Les politiques sans exception M. Mitterrand, M. Chirac, M. Sarkozy et aujourd’hui M. Macron ont mis en place, par leur politique dirigiste sans grande vision des changements mondiaux, la fin d'une France industrielle pour une France d’importation tout azimut.
Réponse de le 30/04/2021 à 9:03 :
D'accord avec vous, cependant pour moi, les problèmes actuels prennent vie avec Giscard, ce qui n'exonère pas les autres.
a écrit le 30/04/2021 à 7:41 :
Un article pro-Great Reset ? Pas sûr que les précaires, cdd, esclaves d'Uber et de Deliveroo, auto entrepreneurs, femmes seules, temps partiels imposés, retraités et ménages à 1000€ et moins par mois, etc, etc... aient la même analyse 😁
a écrit le 30/04/2021 à 7:37 :
Ce qui démontre superbement la stupidité de notre économètrie qui ne mesure pas une richesse mais une agitation sans même tenir compte des balances et endettements. On peut très bien s'agiter a perte et c'est justement ce que l'on essaye de nous faire faire pour avoir un beau pib parce que c'est important le pib. Ah coquin de Kuznets

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :