Espagne : baisse sensible du taux de chômage

 |   |  371  mots
Le nombre de chômeurs en Espagne a baissé de 3,25 millions de personnes.
Le nombre de chômeurs en Espagne a baissé de 3,25 millions de personnes. (Crédits : © Andrea Comas / Reuters)
En mai, le nombre de chômeurs en Espagne a baissé de 83.738 personnes, plus particulièrement dans les services, a annoncé lundi le ministère de l'Emploi, au moment où le socialiste Pedro Sanchez prend la tête du gouvernement.

Cela représente "son niveau le plus bas des neuf dernières années", selon le ministère de l'Emploi. Globalement, la baisse a été de 83.738 personnes le mois dernier par rapport au mois d'avril. Sur un an, le nombre de chômeurs a reculé de 6%, précise le ministère dans un communiqué. Le dynamisme de son économie est fragilisé par la très forte proportion d'emplois temporaires, dans le tourisme en particulier. En mai, le nombre global de contrats à durée indéterminée a cependant crû de 19,6% sur un an, selon le ministère. Au total, le nombre de chômeurs se situe à environ 3,25 millions de personnes selon les chiffres communiqués par le gouvernement.

Des disparités régionales

La réduction concerne en premier lieu les régions de Catalogne (-13.378), d'Andalousie (-13.001) et de Madrid (-9.830). Le secteur des services a enregistré une baisse du nombre de chômeurs de 55.542 personnes, alors que l'Espagne est l'une des premières destinations touristiques mondiales.

Dans le secteur de la construction, la baisse a été de 11.254 et dans celui de l'agriculture de 8.032. Le ministère ne fournit pas de taux de chômage, laissant cela à l'Institut national de la statistique (INE) dont les données, calculées différemment, font référence. L'INE comptabilisait 3,79 millions de chômeurs fin mars. Depuis 2016, l'Espagne atteint 3,2% soit le même rythme qu'en 2015 malgré le taux de chômage qui reste le deuxième plus élevé de la zone euro après celui de la Grèce. Il s'est ainsi établi à 16,7% au premier trimestre, période durant laquelle il est reparti à la hausse, selon l'INE.

M. Rajoy a été renversé vendredi par une motion de censure du Parlement et remplacé par le socialiste Pedro Sanchez, qui a promis de "s'attaquer à l'urgence sociale" mais dont la majorité est très instable.

Pedro sanchez investi a la presidence du gouvernement espagnol

Le nouveau Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, a fait une prestation lors d'une cérémonie au palais de la Zarzuela à Madrid, le 2 juin 2018. Crédits: Reuters.

Le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy, qui se targuait de créer 500.000 emplois par an, avait revu fin avril en assez nette hausse ses prévisions de chômage: à 15,5% pour 2018 et 13,8% pour 2019.

( avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/06/2018 à 17:33 :
"Pedro Sanchez, qui a promis de "s'attaquer à l'urgence sociale" "

Tout en restant inféodé à l'europe qui elle ne fait que s'attaquer aux petits et aux moyens afin de donner aux très gros, bref un menteur professionnel telle que la sociale démocratie, heureusement à l'agonie, nous a habitué.

"Fin de cycle pour la social-démocratie" https://www.monde-diplomatique.fr/2016/03/A/54964

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :