Grèce : Moody's ne dégrade pas la note du pays après la victoire de Tsipras

 |   |  258  mots
L'agence Moody's n'envisage pas non plus d'abaisser la note du pays à moyen terme.
L'agence Moody's n'envisage pas non plus d'abaisser la note du pays à moyen terme. (Crédits : ALKIS KONSTANTINIDIS)
L'agence d'évaluation financière Moody's a confirmé la note de la dette grecque ("Caa3") qu'elle avait attribuée à Athènes en juillet et indiqué qu'elle n'envisageait plus de l'abaisser à moyen terme, invoquant une situation politique plus favorable aux réformes dans le pays.

Moody's n'est plus effrayé par la situation politique grecque. L'agence d'évaluation financière a confirmé la note de la dette grecque ("Caa3") qu'elle avait attribuée à Athènes en juillet.

Elle a également indiqué qu'elle n'envisageait plus de l'abaisser à moyen terme, invoquant une situation politique plus favorable aux réformes dans le pays.

"Les éléments clés derrière cette décision sont l'approbation du troisième plan de sauvetage et l'émergence d'une configuration politique légèrement plus disposée qu'auparavant à la mise en oeuvre des réformes que requiert ce plan", note l'agence dans un communiqué diffusé vendredi soir.

Des réformes contre un nouveau prêt

Fort de la victoire de son parti Syriza aux élections législatives du 20 septembre, le Premier ministre grec de gauche Alexis Tsipras s'est de fait engagé vendredi, à l'occasion du premier conseil des ministres de son nouveau gouvernement, à "rapidement" mettre en place les réformes réclamées par les créanciers, UE et FMI, en contrepartie d'un nouveau prêt.

Un accord sur un plan d'aide avait été signé dans la douleur le 13 juillet par la Grèce, alors menacée d'expulsion de la zone euro, permettant le maintien du pays sous perfusion financière grâce à un prêt sur trois ans de 86 milliards d'euros, le troisième depuis 2010.

Début juillet, Moody's avait relégué la note de la dette grecque à "Caa3", à un cran de la catégorie "défaut de paiement imminent", et avait alors indiqué qu'elle envisageait de l'abaisser encore à moyen terme.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :