La BCE pourrait relever ses taux en juillet pour lutter contre l'inflation : une ou deux autres hausses pourraient suivre en 2022

Jusqu'ici prudente, la banque centrale européenne pourrait relever ses taux dès juillet, selon l'agence de presse Reuters qui fait état de neuf sources. Cette hausse pourrait être suivie par une ou deux autres d'ici à la fin de l'année.

3 mn

(Crédits : WOLFGANG RATTAY)

Alors que vendredi, la présidente de la Banque centrale  européenne (BCE) Christine Lagarde voyait une "forte probabilité" que l'institution de Francfort relève ses taux directeurs d'ici à la fin de l'année si l'inflation reste élevée, la banque centrale européenne pourrait relever ses taux dès juillet, selon l'agence de presse Reuters qui fait état de neuf sources.

« Les responsables de la Banque centrale européenne (BCE) sont disposés à mettre fin le plus tôt possible à son programme de rachats d'actifs et à relever dès juillet ses taux d'intérêts », écrit ce dimanche Reuters.

Si les banques centrales dans le monde comme la Fed et la Banque centrale d'Angleterre, ont largement commencé à relever leurs taux directeurs, afin d'essayer de ralentir l'inflation qui a été exacerbée par la guerre en Ukraine, la BCE s'y est jusqu'ici refusée et est sous pression pour elle aussi amorcer le mouvement. La BCE veut toutefois avoir, au préalable, mis fin à son programme d'achat net de dettes, qui avait soutenu l'économie pendant la crise provoquée par le Covid-19.

L'échéance de ce programme a été fixée au troisième trimestre, et Christine Lagarde a précisé vendredi qu'il y avait de "fortes chances" pour que cela soit fait "tôt" au troisième trimestre.

7,5% d'inflation dans la zone euro

 La BCE a racheté pour près de 5.000 milliards d'euros de dette publique et privée depuis 2014 dans le cadre de sa stratégie d'"assouplissement quantitatif" visant à soutenir le crédit mais aussi à relancer l'inflation, qui a très longtemps été inférieure à son objectif de 2% par an. Mais la donne a changé ces derniers mois puisque l'envolée des prix de l'énergie et de nombreuses matières premières a porté l'inflation dans la zone euro à 7,5%, un niveau sans précédent dans l'histoire de la monnaie unique.

La BCE a mis du temps à admettre que cette poussée inflationniste n'était pas simplement temporaire mais elle doit désormais répondre aux craintes d'un ancrage prolongé de l'inflation, exprimées y compris par certains membres du Conseil.

"A mon sens, tous les critères sont désormais réunis pour relever les taux d'intérêt", a dit l'une des sources de Reuters.

Certains membres du Conseil des gouverneurs reprochent à la BCE de sous-estimer le niveau de l'inflation et jugent que les nouvelles projections sont un pas vers un retour à la réalité.

"Quand (le chef économiste) Philip Lane a présenté les chiffres, certains ont applaudi", dit une autre source de Reuters.

Deux voire trois hausses des taux en 2022

Sans aller jusqu'à évoquer une hausse de taux dès cet été, la présidente de la BCE, Christine Lagarde, a déclaré vendredi que l'institution monétaire devait mettre fin à son programme d'achats d'obligations dès le troisième trimestre et relever ses taux avant la fin de l'année.

Toutes les sources, ou presque, anticipent au moins deux hausses de taux cette année et quelques-unes pensent même qu'une troisième pourrait intervenir avant le 31 décembre.

Lire aussi 4 mnInflation : la BCE prend le contre-pied des autres banques centrales

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 25/04/2022 à 9:37
Signaler
Lagarde a laissée passer les élections. Donc maintenant, on peut serrer les boulons pendant 5 ans impots , taux d interets

à écrit le 24/04/2022 à 23:26
Signaler
Mais, mais ils ne vont pas relevé les taux ? C'est pas MLP pourtant qui a été élue.

à écrit le 24/04/2022 à 17:38
Signaler
Quelle nullité cette Christine Lagarde, qui avait prévu "une inflation passagère" et pas d'augmentation des taux avant 2023 !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.