Dans l'UE, le coût horaire de la main-d'œuvre varie de 4 euros à... 41 euros

 |   |  461  mots
Dans l'industrie, les coûts horaires de la main-d'œuvre se sont établis à 25,9 euros dans l'UE et à 32,3 euros dans la zone euro.
Dans l'industrie, les coûts horaires de la main-d'œuvre se sont établis à 25,9 euros dans l'UE et à 32,3 euros dans la zone euro. (Crédits : <small>DR</small>)
En 2015, les coûts horaires de la main-d’œuvre dans l’ensemble de l’économie ont été estimés en moyenne à 25 euros dans l’Union européenne. Un chiffre qui masque des écarts importants entre Etats membres révèle vendredi une enquête d'Eurostat.

Un écart de 1 à 10. Ce sont les disparités de coût de la main-d'oeuvre dans l'Union Européenne que relève vendredi l'institut Eurostat. Selon son enquête, ceux-ci sont compris en 2015 entre 4,1 et 41,3 euros, les plus faibles étant en Bulgarie et en Roumanie, les plus élevés au Danemark et en Belgique.

En 2015, les coûts horaires de la main-d'œuvre dans l'ensemble de l'économie (hors agriculture et administration publique) ont ainsi été estimés en moyenne à 25 euros dans l'Union européenne (UE) et à 29,5 euros dans la zone euro.

"Toutefois, ces moyennes masquent des écarts importants entre États membres de l'UE, les coûts horaires de la main-d'œuvre les plus faibles ayant été enregistrés en Bulgarie (4,1€), en Roumanie (5,0€), en Lituanie (6,8€), en Lettonie (7,1€) ainsi qu'en Hongrie (7,5€), et les plus élevés au Danemark (41,3€), en Belgique (39,1€), en Suède (37,4€), au Luxembourg (36,2€) et en France (€35,1)" précise l'étude.

L'Hexagone prend ainsi la 5e place du classement en terme de coût de la main d'oeuvre, passé de 28,2 euros de l'heure en 2004 à 34,7 euros dix ans plus tard, en 2014

L'industrie en tête

Dans l'industrie, les coûts horaires de la main-d'œuvre se sont établis à 25,9 euros dans l'UE et à 32,3 euros dans la zone euro (et à respectivement 24,9 euros et 28,6 euros dans les services et à 22,4 euros et 25,8 euros dans le secteur de la construction. Dans l'économie principalement non-marchande (hors administration publique), les coûts horaires de la main-d'œuvre se sont situés en 2015 à 25,1 euros  dans l'UE et à 29,4 euros dans la zone euro.

eurostat

Coûts horaires de la main-d'œuvre dans l'ensemble de l'économie en euros, 2015 (entreprises de 10 salariés et plus)

Baisse des coûts horaires à Chypre et en Italie

De 2014 à 2015, les coûts horaires de la main-d'œuvre dans l'ensemble de l'économie, exprimés en euros, ont ainsi augmenté de 2% dans l'UE et de 1,5% dans la zone euro. Au sein de la zone euro, les hausses les plus marquées ont été enregistrées en Lettonie (+7,3%), en Lituanie (+5,6%) ainsi qu'en Estonie (+5,3%). Des baisses ont par contre été observées à Chypre (-1,0%) et en Italie (-0,5%).

S'agissant des États membres situés en dehors de la zone euro en 2015, les augmentations les plus marquées entre 2014 et 2015 des coûts horaires de la main-d'œuvre dans l'ensemble de l'économie, exprimés en monnaie nationale, ont été observées en Roumanie (+8,3%) ainsi qu'en Bulgarie (+7,0%), et les plus faibles au Danemark et en Croatie (+1,7% chacun).

Les coûts de la main-d'œuvre comprennent les salaires et traitements auxquels s'ajoutent les coûts non salariaux tels que les cotisations sociales à la charge des employeurs. La part des coûts non-salariaux dans l'ensemble de l'économie était de 24% dans l'UE et de 26% dans la zone euro, variant de 6,6% à Malte à 33,2% en France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/02/2017 à 11:19 :
Au fait pourquoi pas ne aussi faire une étude comparative entre le salaire des CEO dans l'UE?
a écrit le 12/04/2016 à 18:34 :
il serait intéressant de faire le même comparatif entre les élus et fonctionnaires européens , pas sûr qu'on ait le même écart ( charité bien ordonnée .......)
a écrit le 12/04/2016 à 15:12 :
L'Europe reste un leurre, une utopie, elle n'est ni politique, ni économique. Comment peut elle fonctionner correctement sans harmonisation fiscale, sans règles communes sur le droit du travail, comment peut elle fonctionner alors que certains états font du dumping fiscal, comment peut elle fonctionner quand certains états favorisent l'évasion fiscale via la création de sociétés écrans dans des paradis fiscaux. Quant à l'union politique, il suffit de voir le niveau d'implication de certains états dans la lutte contre le terrorisme et l'indifférence des autres, l'attitude de chacun des états face au problème migratoire posé par la guerre en Irak et en Syrie. Il n'y a, face à ce problème, aucune communauté de vue. Le seul compromis a été de payer la Turquie pour qu'elle récupère ces flux de population !!! c'est absolument lamentable.
a écrit le 08/04/2016 à 20:23 :
Les comparaisons sont sympa, pourrait on aussi avoir en parallèle de ces chiffres une comparaison du prix de le nourriture, logement...
a écrit le 03/04/2016 à 19:54 :
MDR 2004-2014 c'est sous la droite que le cout horaire a explosé en France comme la dette de la France d'ailleurs 900 milliards entre 2002-2012 !
a écrit le 01/04/2016 à 21:32 :
Donc on a une organisation supranationale, l'Europe qui met en place la libre circulation des biens entre ses différents pays avec des écarts de salaires de 1 à 10
Comment nos hommes politiques peuvent ils s'attendre à ce qu'il n'y ait pas de problèmes?
Réponse de le 01/04/2016 à 21:52 :
En se foutant de l'avis du peuple après un référendum national qui dit non :D

For the record.
Réponse de le 03/04/2016 à 14:22 :
Et entre, par exemple, l'Etat de l'Alabama et celui de la Californie, vous croyez que l'écart est de combien ?

Qu'il y ait des déséquilibres entre territoires est parfaitement normal. Mais ce qui l'est moins, c'est d'organiser une union sans redistribution des richesses pour limiter ces écarts.
Réponse de le 03/04/2016 à 14:27 :
@ Ano : J'adore comment les euroseptiques utilisent un unique référendum vieux de 11 ans pour justifier leur position, alors que les français élisent des dirigeants pro-européens depuis un demi-siècle, avant comme après 2005.
Réponse de le 12/04/2016 à 15:09 :
@Ano

Effectivement, mais n'oublions que sarkozy l'avait pourtant annoncé dans son programme ce qui n'a pas empêché l'electorat FN de voter quand même pour lui au deuxieme tour de 2007 alors qu'il avait voté majoritairement non en 2005.Comme quoi, faut bien lire un programme jusqu'au bout.
Réponse de le 12/04/2016 à 18:17 :
@tom Vous avez déjà vu un vrai eurosceptique avoir une médiatisation ou, quand, comment ..?
Même le FN est pro Union européenne !

https://www.youtube.com/watch?v=yGqggR2QpsA
a écrit le 01/04/2016 à 15:08 :
Encore faut-il comparer ce qui est comparable ! Par exemple, un ouvrier au Canada doit avoir un permis (obtenu après des études dans son domaine) alors qu'un ouvrier en Grèce est souvent un parent ou un copain de quelqu'un. Alors devinez le résultat entre un travail effectué par un type qualifié et un bricoleur de la bricole :-)
a écrit le 01/04/2016 à 13:49 :
Le coût de la main-d'œuvre varie de 4 à... 41 euros de l'heure au sein de l'UE

c'est l'echec absolu de l'Europe de Bruxelles ;

Les pays pauvres restent pays pauvres, et les industrialisés sont précipités dans la misère par le nivellement par le bas,

les gouvernements ChiracRaffarinDeVillepin puis SarkozyFillon et maintenant HollandeVallsAyrault ont détruit la France et piétinent les Français
a écrit le 01/04/2016 à 13:40 :
/// MORALES/// CE QUI INPORTE C EST LE NONBRE DE GENS PAUVRES SOUS UN SIEUL DE DEPENDANCE SOCIAL QUI INPORTE POUR EVALUER LE BIP DU NIVEAU DE BIEN ETRE DES DIFERANTS PAYS ?? QUI POURRAS NOUS MONTRE LA VERITE. ?EN FRANCE LE PATRONAT DENONCE LE POID DES CHARGES SOCIAL MAIS EN FRANCE TRES PEUT MEURT DE FAIN ET DE FROID? DONC ON PEUT FAIRE DIRE N INPORTE QUOI AUX CHIFFRES MAIS EN FRANCE ON N EST PAS MALEUREUX MEME SI ON N EST PAS PERFORMENT EN TERME DE CROISANCE???
Réponse de le 01/04/2016 à 14:20 :
Ou d'orthographe...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :