Les Français en majorité opposés au Brexit

Quelque 60% des Français interrogés lors d'un sondage BVA craignent qu'une sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne soit avant tout négative pour le pays lui-même.

1 mn

Les différentes études publiées cette semaine en Grande-Bretagne prêtent une avance de quatre à douze points au camp du maintien dans l'Union, emmené par le Premier ministre, David Cameron.
Les différentes études publiées cette semaine en Grande-Bretagne prêtent une avance de quatre à douze points au camp du maintien dans l'Union, emmené par le Premier ministre, David Cameron. (Crédits : Flickr/Steve Snodgrass. CC License by.)

Près de six Français sur dix (58%) souhaitent voir la Grande-Bretagne rester dans l'Union européenne à l'issue du référendum prévu le 23 juin, selon un sondage BVA pour iTELE et Orange paru samedi.

D'après cette enquête menée par téléphone jeudi et vendredi auprès d'un échantillon de 1.160 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, 60% des sondés craignent les conséquences négatives d'un Brexit pour la Grande-Bretagne elle-même, 54% pour l'Union européenne, et 43% des personnes interrogées s'inquiètent des répercussions pour la France.

"Un atout" pour l'UE

Les Français ont par ailleurs  en majorité (70%) une bonne image de leur voisin et estiment à 58% qu'il représente un atout pour la construction européenne. En revanche, 40% d'entre eux se disent favorables à une sortie de la Grande-Bretagne de l'UE, un chiffre en recul de deux points par rapport à un précédent sondage du même institut réalisé en février.

Les différentes études publiées cette semaine en Grande-Bretagne prêtent une avance de quatre à douze points au camp du maintien dans l'Union, emmené par le Premier ministre, David Cameron.

En fin de semaine, le président américain Barack Obama a estimé dans une tribune publié dans le Daily Telegraph que "l'Union européenne ne modère pas l'influence britannique, elle la magnifie", mettant en garde les électeurs britannique des conséquences commerciales en cas de sortie de l'Union européenne.

(avec Reuters)

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 21
à écrit le 28/04/2016 à 18:42
Signaler
En montant en gamme et en se rapprochant du reste de VW, Skoda devient comme le reste du groupe une copie carbone de la photocopieuse déjà bien fournie en modèles, prix moins intéressants, fiabilité en baisse, cette montée en gamme et rapprochement d...

à écrit le 25/04/2016 à 11:01
Signaler
Ah bon, sans aucune pédagogie ni discussion ..?

à écrit le 24/04/2016 à 18:01
Signaler
Un jour la France sera éjectée par l'Allemagne de l'Europe. Bien sûr, on présentera ça de manière à ne pas ridiculiser les Français. Raus!!!!! :-)

à écrit le 24/04/2016 à 13:43
Signaler
@BONJOUR A TOUS : M. HOLLANDE normal, puisque vous êtes si sûr que les françaises et français aiment l'EUROPE pourquoi ne pas organiser un référendum ?

à écrit le 24/04/2016 à 13:32
Signaler
Incroyable ! le bourrage de crâne ! D'autres sondages donnaient une large majorité des Allemands mais aussi des Français pour la sortie de l'Angleterre de l'UE ! Cela me semble beaucoup plus vraisemblable, vues la volonté guerrière des Anglo-saxons d...

le 25/04/2016 à 6:27
Signaler
Je vois que les services de la propagande de l'ambassade de Russie est en pleine action

le 25/04/2016 à 15:37
Signaler
Monsieur, votre pensée personnelle ne se résume qu'à ce procès d'intention ?

à écrit le 24/04/2016 à 12:49
Signaler
L'Europe n'est pas "parfaite", c'est le moins que l'on puisse dire. Il faudrait profiter des crises (économique, migrants, ...) pour améliorer son fonctionnement. Mais pour cela elle a besoin d'hommes politiques CAPABLES. Depuis 71 ans la PAIX règne...

le 24/04/2016 à 20:20
Signaler
Nous avons découvert qu'il étais plus facile de faire la guerre chez les autres!!!!

le 25/04/2016 à 15:41
Signaler
Non monsieur, jusqu'en 1989, la paix a été préservée grâce à l'équilibre de la terreur nucléaire jusqu'en 1989, et non pas grâce à l'Europe, depuis l'Europe a fait la guerre dans les Balkans, en Ukraine, a failli rentrer en guerre contre la Russie, a...

à écrit le 24/04/2016 à 12:07
Signaler
Il ne faut pas confondre "craindre des conséquences négatives d'un brexit pour la France" et "être contre le brexit" : ce sont deux choses différentes. On cherche un peu trop ouvertement à nous bourrer le crâne et à nous faire peur...

à écrit le 24/04/2016 à 11:36
Signaler
Le sous-entendu de B.Obama le 22 avril au Royaume-Uni est plutôt : « …Et le Royaume-Uni excelle lorsqu'il contribue à [nous permettre de] diriger [l’UE]… » Obama était déjà intervenu le 24 juillet 2015 à la télévision britannique pour demander que l...

à écrit le 24/04/2016 à 10:35
Signaler
Le gros intérêt de conserver UK dans l'UE est d'avoir un marché commun plus vaste sans qu'on ait la tentation d'en faire un état fédéral. Toutes les conditions que Cameron a souhaité négocier sont des conditions de bon sens que nous pourrions tout à...

à écrit le 24/04/2016 à 10:31
Signaler
Dans ce cas je ne fais pas partie de la majorité des français. Non seulement je suis favorable au Brexit mais aussi au Frexit (France Exit).

à écrit le 24/04/2016 à 9:35
Signaler
Le traité tippp conditionne le brexit et le frexit qui porte en lui les germes d'un drame économique et social pour la France. Il passera dans le dos des peuples, comme l' immigration subie de l' ue ..

à écrit le 24/04/2016 à 8:52
Signaler
Je suis très surpris par votre sondage! Au contraire une majorité de Français ont bien compris que La grande Bretagne profitait de l'UE aux dépens des autres membres et que de ce fait elle avait des exigences inacceptables ! nous avons tout intérêt ...

à écrit le 24/04/2016 à 8:15
Signaler
Résultat étonnant dans la mesure où les anglais sont les aiguillons de l'Europe libérale qui détruit le modèle social français et un Brexit pourrait relancer le " Frexit"!

à écrit le 23/04/2016 à 19:58
Signaler
Le Frexit s' impose de la même manière et pour les mêmes raisons.. Alors à quand un « Frexit » (« French exit ») ?» "Gageons qu’il n’y a qu’en France que personne, dans les plus hautes sphères de l’État, n’a osé même réfléchir à ce qui se passerai...

à écrit le 23/04/2016 à 19:07
Signaler
Après l'arnaque de 2005 par le traité de Lisbonne dans le dos des français, on veut nous faire croire que l'on serait contre le fait du retour a la souveraineté de la G.B.!

à écrit le 23/04/2016 à 18:31
Signaler
curieux je n'ai pas été sondé et je pense que l'on doit bouter l'anglais dehors d'ailleurs il n'est pas dans l'europe...donc on nous ment...mais ce pays n'a jamais joué franc jeu avec l'europe on lui a taillé une place a part... qui est trés profitab...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.