Italie : le bilan du séisme porté à 267 morts

 |   |  364  mots
Les recherches se sont poursuivies toute la nuit, 24 heures après le séisme.
Les recherches se sont poursuivies toute la nuit, 24 heures après le séisme. (Crédits : REUTERS/Remo Casilli)
Selon le dernier bilan, communiqué vendredi matin par les autorités régionales, 267 personnes ont perdu la vie dans le centre du pays. Le tremblement de terre, d'une magnitude de 6,2 a été ressenti jusqu'à Rome.

Article publié le mercredi 24 août, actualisé le jeudi 25 août à 08:45 puis le vendredi 26 août à 8:30

Quatre ans après une série de séismes qui avaient fait 25 mort dans la région de Modène, la terre a de nouveau violemment tremblé dans la nuit de mardi à mercredi, en Italie. Cette fois-ci, les secousses ont touché le centre du pays, et ont fait 267 morts, selon le dernier bilan de la protection civile, communiqué vendredi matin.

Les trois villages, les plus touchés sont situés dans une région montagneuse à quelque 150 kilomètres au nord-est de Rome. C'est à Pescara del Tronto (voir ci-dessous), dans la région des Marches, que le bilan était le plus lourd mercredi matin avec dix morts, selon la protection civile régionale.

Séisme, Italie, Pescara del Tronto, Marches,

Une ville à moitié détruite

Six personnes sont également décédées à Amatrice, dans la région du Latium, non loin de l'épicentre du séisme, d'un magnitude de 6,2, a assuré de son côté le président de la région du Latium, Nicola Zingaretti, arrivé mercredi matin sur les lieux et cité par les médias italiens.

Le maire d'Accumoli, commune située tout près de l'épicentre du séisme, a de son côté fait état de deux morts, décrivant à l'agence Agi une ville à moitié détruite. Selon lui, au moins quatre personnes sont encore prisonnières des décombres. "Ici, c'est une tragédie, nous avons des morts et des bâtiments détruits", a-t-il déclaré.

La France propose son aide

Face à l'ampleur du désastre, la communauté internationale n'a pas tardé à réagir. En France, la présidence de la République a déploré dans un communiqué une "terrible tragédie". "La France se tient prête à apporter aux autorités italiennes tout le soutien qui pourrait s'avérer nécessaire dans les heures et les jours qui viennent", ajoute-t-elle.

En raison de ce séisme, le président du Conseil italien, Matteo Renzi, ne pourra pas assister à la réunion des dirigeants sociaux-démocrates européens prévue jeudi à la Celle-Saint-Cloud, près de Paris, a-t-on appris dans son entourage.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2016 à 9:02 :
Vraiment toutes mes condoleances aux peuples Italien sinon tout est dans le plan de Dieu comme c'est seul qui est le maître du temps et de circonstances.Nous sommes de Coeur avec vous dans nos prières et surtout ne perdez pas la Foi en notre Dieu.Merci!
a écrit le 25/08/2016 à 6:57 :
Il faut vous souvenir que sous le gouvernement Sarkozy 3,2 millions d'Euros ont été donnés pour refaire le dôme de l'église d'Aquila en italie suite à un tremblement de terre, alors que beaucoup de nos églises françaises tombent en ruines.
J'ose espérer que l'on ne va quand même pas recommencer la même chose.
Réponse de le 25/08/2016 à 17:15 :
t as que ca à dire alors qu il y a 250 morts??
Réponse de le 25/08/2016 à 17:15 :
t as que ca à dire alors qu il y a 250 morts??
Réponse de le 25/08/2016 à 19:33 :
Oui tout a fait faut pas abusé non plus il y a tant de choses a faire chez nous.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :