Les deux entreprises les plus puissantes du monde sont chinoises

 |   |  242  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
Dans son classement publié mercredi, le magazine Forbes place deux banques chinoises en tête, devant le groupe pétrolier américain ExxonMobil.

Et le trio de tête est... Industrial and Commercial Bank of China (ICBC), China Construction Bank et JP Morgan Chase. Trois banques, mais surtout deux chinoises, occupent le podium du classement des entreprises les plus puissantes du monde publié mercredi par le magazine Forbes. China Construction Bank gagne 11 places comparé à l'édition précédente, précise Forbes.

Le groupe pétrolier américain ExxonMobil, premier l?an dernier, est tombé à la cinquième place, derrière le conglomérat industriel General Electric. Le groupe informatique américain Apple, au coude-à-coude avec ExxonMobil pour la place de première capitalisation boursière mondiale, arrive seulement en 15e position, à égalité avec les supermarchés américains Wal-Mart.

La première entreprise française, la banque BNP Paribas, est 22e, suivie par le groupe pétrolier Total (23e).

Croissance à deux chiffres

Le classement de Forbes se base sur plusieurs paramètres: le chiffre d'affaires, les bénéfices, les actifs et la capitalisation boursière. Dans le cas des banques chinoises, leur progression au classement vient surtout "d'une croissance à deux chiffres à la fois de (leurs) chiffres d'affaires et des bénéfices", explique le magazine.

Par pays, les Etats-Unis continuent de dominer la liste: 543 des 2.000 entreprises recensées y sont basées (soit 19 de plus que l?an dernier). Le Japon a perdu 7 membres mais reste au deuxième rang avec 251 entreprises. La Chine est troisième avec 136 entreprises, comme l'an dernier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/06/2016 à 16:16 :
1 TOKO
2 HOLLANDE
3 SARKOZY
4 USA
5 FRANCE
6 ALLEMAGNE
7 SUISSE
8 SOUEDE
9 NOREVEGIE
10 ALBANIE
11 KOSOVO
12 SERBIE
13 ESBAGNE
14 ANGLTRE
15 BELGICE
16 GRECE
17 GIPRE
18 SLOVAQUIE
19 SLOVANIE
20 CROATE
21 ARMANIE
22 KURDE
23 MACEDONIE
24 MONETEGRO
25 BOSNIE
a écrit le 25/06/2016 à 16:10 :
1 GOGO
2 HOLLANDE
3 SARKOZY
4 USA
5 FRANCE
6 ALLEMAGNE
7 SUISSE
8 SOUEDE
9 NOREVEGIE
10 ALBANIE
11 KOSOVO
12 SERBIE
13 ANGLTRE
14 BELGICE
a écrit le 21/06/2016 à 14:02 :
1 PAYS BAS
2 TURQUIE
3 ROUYMANIE
4 FRANCE
5 CHINE
6 RUSSIE
7 USA
8 JAPONE
9 CORE DU NORE
10 IZERAELE
11 ITALIE
12 ESBAGNE
13 SUISSE
a écrit le 05/03/2016 à 15:50 :
1 USA
2 ROUYMANIE
3 FRANCE
4 RUSSIE
5 UKRENIE
6 CHINE
7 PAYS BAS
8 ESBAGNE
9 HUNGERIE
10 INDE
11 PAKISTONE
12 IZERAELE
13 CORE DU NORE
14 TURQUIE
15 ARMANIE
16 ROUMANIE
17 GRECE
18 ALBANIE
a écrit le 18/02/2015 à 20:38 :
1 pays bas
2 rouymanie
3 turquie
4 palstine
5 russie
6 usa
7 chine
8 algerie
9 france
10 allemagne
a écrit le 18/04/2013 à 11:05 :
Tout va bien, la fiabilité et la transparence de la comptabilité des banques chinoises étant proverbiales. Sans parler des valorisations d'actifs développées avec un sens du détail peu commun. Moi je trouve que c'est bien vraiment en plus CBC n'est pas du tout à la mercie d'un effondrement de la bulle immobilière, de créances douteuses sur ses encours colossaux de prêts à la construction, c'est du solide tout ça. Je n'ai pas parlé de la corruption car elle n'existe tout simplement pas, ni de la fraude documentaire et comptable, normal il n'y a jamais eu d'affaires. J'ai envie de dire tout va bien.
Réponse de le 18/04/2013 à 11:32 :
+1 , effectivement ce classement ne se fait pas dans la profondeur et restes tres superficiel ecartant diplomatiquement les vraies interrogations Je suis aussi septique que vous sur des pans entiers de l economie chinoise
Réponse de le 18/04/2013 à 13:30 :
+2, et dans 18 mois, quand la bulle des crédits toxiques des collectivités chinoises locales va exploser à la tête de toutes les banques exposées (il doit y en avoir aussi un paquet de gérants occidentaux exposés à ces produits sous la dénomination "dettes des pays émergents"), on se rappellera la couverture de forbes d'avril 2013.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :