HSBC résiste malgré ses difficultés aux Etats-Unis

 |   |  331  mots
La banque britannique affirme que son bénéfice imposable est en hausse pour son troisième trimestre 2008 sur un an, grâce au dynamisme de ses activités en Asie et la résistance de sa banque de détail en Europe. En revanche, l'activité aux Etats-Unis enregistre une hausse de ses charges pour créances douteuses.

La banque britannique HSBC a publié ce lundi son rapport intérimaire sur ses résultats du troisième trimestre. Pour autant, le groupe ne donne pas de chiffres et se contente d'annoncer les grandes lignes de ses performances financières. La première banque européenne par sa capitalisation indique ainsi que son bénéfice imposable du troisième trimestre est supérieur à celui de l'an dernier. Sur les neuf premiers mois, le bénéfice imposable ressort toutefois inférieur à celui de la même période en 2007.

Le groupe profite toujours du dynamisme de son activité en Asie, où il est très implanté. La banque a d'ailleurs récemment racheté son homologue indonésienne Bank Ekonomi pour 607,5 millions de dollars (environ 472 millions d'euros). HSBC reconnaît néamoins que ses activités asiatiques montrent des signes de ralentissement. En Europe, l'activité de banque de détail a bien résisté.

En revanche, l'activité aux Etats-Unis est en baisse en raison d'une hausse de ses charges pour créances douteuses dans ses services financiers. Celles-ci ont progressé de 700 millions de dollars du deuxième trimestre au troisième trimestre 2008 pour atteindre 4,3 milliards de dollars (3,73 milliards d'euros).

Les résultats prennent en compte la vente d'une partie de son réseau en France qui lui permet d'afficher un ratio de solvabilité (Tier one) de 8,9%, soit en ligne avec ses objectifs.

Enfin, pour l'avenir, HBSC estime que "sans aucun doute, la croissance économique mondiale va continuer de ralentir durant les prochains trimestres tandis que la récession touchera les pays développés. Les marchés des pays émergents seront affectés par la baisse des exportations et par le ralentissement des investissements directs étrangers". Le groupe s'attend à ce que sa croissance en Asie "reste relativement solide bien qu'il ne soit pas encore évident que les gouvernements arriveront à encourager la demande domestique pour contrebalancer la faiblesse des exportations".

HSBC indique enfin qu'il publiera ses comptes pour l'exercice 2008 le 2 mars 2009.

 


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :