BNP Paribas progresse en Bourse après la renégociation de l'accord avec Fortis

 |   |  356  mots
Le gouvernement belge a annoncé ce vendredi un nouvel accord sur la vente à BNP Paribas d'actifs belges de la holding financière Fortis, dans lequel le groupe français renonce à racheter l'essentiel des activités d'assurance. Le titre BNP a pris 1,73%.

Les autorités belges, BNP Paribas et le groupe financier Fortis se sont entendus vendredi sur des révisions du démantèlement de ce dernier, afin de convaincre les investisseurs de Fortis, mécontents des conditions fixées initialement, d'accepter l'accord. Le gouvernement belge, qui a annoncé l'accord aux premières heures de vendredi, espère que les modifications apportées permettront de tourner la page de la débâcle de Fortis, qui avait conduit à la chute du précédent gouvernement belge le mois dernier.

BNP Paribas a accepté en octobre de racheter 75% de Fortis Bank Belgium et la totalité de Fortis Insurance Belgium, laissant à Fortis seulement ses activités d'assurances internationales et une part majoritaire dans un portefeuille de produits de crédits.Cependant, cette transaction, ainsi que le rachat par les Pays-Bas de toutes les activités néerlandaises de Fortis, a été contestée en justice avec succès par les actionnaires de Fortis. Une cour d'appel de Bruxelles a décidé que les actionnaires auraient leur mot à dire, lors d'une assemblée générale convoquée le 11 février prochain.

En vertu des nouvelles conditions ayant fait l'objet d'un accord, Fortis Holding conservera 90% de ses activités d'assurances en Belgique, et BNP Paribas en acquerra 10%, pour la somme de 550 millions d'euros. Les intérêts de Fortis Holding dans les produits de crédits structurés, que l'on désigne généralement comme des avoirs toxiques, seront limités à un milliard d'euros. L'Etat belge fournira une garantie de cinq milliards d'euros. Le groupe français conserve en revanche en l'état son projet de prise de contrôle à 75% de la filiale bancaire belge Fortis Banque, qui l'an dernier avait été nationalisée provisoirement à 100% par l'Etat belge. Ce dernier doit être payé en actions BNP, à hauteur d'environ 11,7% du capital.
 

Cet accord est apprécié par les investisseurs. Après avoir été réservé à la hausse à l'ouverture, puis après avoir bondi de plus de 5% dans la matinée, le titre BNP a finalement terminé la séance sur une hausse de 1,73% à 30,01. Il s'est néanmoins adjugé 40% cette semaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Monsieur François BUISSON : pas de " Cocorico" s'il vous plaît.Salutations.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le management de BNP Paribas a toujours réussis de gros coup. On ne peut que les féliciter. Alors oui, Cocorico !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
cocorico ? attendez le vote de l'AG du 11 fév.
L'un des actionnaires de Fortis, Ping An, a lancé un ultimatum au gouvernement belge!
alors Wait and See

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :