Le patron de Postbank se dit prêt à un salaire d'un euro en 2009

 |   |  174  mots
Après avoir touché plus de 3,3 millions d'euros en 2008 malgré des pertes de 821 millions d'euros, Wolfgang Klein, le PDG de la banque allemande veut calmer les esprits en se disant prêt à ne toucher qu'un euro symbolique en 2009.

"Je vais demander au conseil d'administration de Postbank, de travailler cette année pour un euro. Je veux montrer ainsi clairement que dans cette situation, seul l'intérêt de la banque compte et pas mon intérêt personnel", a déclaré Wolfgang Klein, le patron de la banque allemande Postbank au qutidien "Bild dans un entretien publié samedi.

Une déclaration destinée à rattraper la polémique née après le versement d'une prime exceptionnelle aux dirigeants de la banque malgré la première perte de son histoire subie en 2008, d'un montant net de 821 millions d'euros. Ce déficit était notamment lié aux dépréciations de ses portefeuilles d'actions à cause de la crise financière.

Malgré cela, leurs salaires avaient en effet bondi de 54% en 2008. Quant à Wolfgang Klein, sa prime s'était élevée à 2,4 millions d'euros en plus de son salaire de base. Une juste compensation après  "avoir travaillé des nuits et des nuits, et pendant les week-ends", justifie le patron dans le magazine "Der Spiegel" à paraître lundi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :