Lourdes pertes pour Lloyds Banking Group

La grande banque britannique affiche un déficit de 3,124 milliards de livres (3,7 milliards d'euros) contre un bénéfice de 1,95 milliard un an plus tôt.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Très lourdes pertes pour la banque britannique Lloyds Banking Group (LBG), fruit du mariage entre Lloyds TSB et HBOS (elle-même issu de la fusion Halifax Bank of Scotland) au premier semestre.

Elle affiche un déficit de 3,124 milliards de livres (3,7 milliards d'euros) contre un bénéfice de 1,95 milliard un an plus tôt.

La faute au bond des provisions pour dépréciations liées aux créances douteuses qui atteignent 13,4 milliards de livres, encore plus que les 11 milliards attendus par les analystes. 80% de ce monatnt bient de l'ex HBOS, spécialiste notamment du crédit immobilier, secteur durement touché outre-Manche par la crise économique et financière.

LBG est désormais détenu à 43% par l'Etat britannique. Elle a supprimé 8800 postes ces derniers mois afin d'économiser 1,5 milliard de livres d'ici à 2011.

 

(retrouvez le communiqué de Lloyds Banking Group).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.