Nationalisation en urgence d'une banque néerlandaise

 |   |  210  mots
La banque centrale des Pays-Bas a annoncé ce lundi avoir pris le contrôle de DSB Bank après l'échec d'une tentative de rachat menée par un consortium de cinq grandes banques.

La banque centrale des Pays-Bas a annoncé lundi avoir pris le contrôle de DSB Bank après l'échec d'une tentative de rachat menée par un consortium de cinq grandes banques.
Dans un communiqué, la banque centrale néerlandaise précise qu'elle devient administratrice de DSB, un établissement de crédit qui détient environ huit milliards d'euros d'actifs.
DSB connaît de nombreuses difficultés depuis plusieurs mois en raison de sa politique de prêts à des taux d'intérêt inférieurs à ceux de la concurrence.
Les craintes suscitées par le devenir de DSB ont incité de nombreux clients à vider leurs comptes.
La banque centrale néerlandaise a tenté de faire racheter DSB par un consortium de cinq banques, ING, SNS Reaal, Rabobank et les groupes nationalisés ABN Amro et Fortis Bank Nederland.
Les risques élevés de pertes sur crédit et les craintes liées aux risques de poursuites judiciaires ont fait capoter l'opération et justifié l'intervention de la banque centrale.
Depuis octobre 2008, le gouvernement néerlandais a dépensé plus de 30 miliards d'euros pour préserver son système bancaire, en nationalisant les activités locales de Fortis ou en injectant des fonds dans ING, SNS et dans l'assureur Aegon.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/10/2009 à 4:26 :
on va commencer a bien rigoler dans peu de temps prenez vos tickets
a écrit le 12/10/2009 à 17:21 :
C'est la reprise des bonnes affaires
a écrit le 12/10/2009 à 10:37 :
çà recommence... mais cette fois-ci les états n'auront plus d'argent et alors les quatre cavaliers de l'apocalypse fondront sur nos sociétés.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :