Dexia : profits décevants au quatrième trimestre

La banque franco-belge a dégagé un milliard d'euros de profits en 2009, après une perte de 3,3 milliard l'année précédente. Elle va poursuivre son plan de transformation.

2 mn

(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Dexia est repassé dans le vert l'an passé. Après avoir accusé une perte de 3,3 milliards en 2008, la banque franco-belge a renoué avec les profits, dégageant un bénéfice net de 1,01 milliard d'euros. Son résultat brut d'explotation s'affiche à 2,56 milliards d'euros, contre un déficit de 563 millions un an plus tôt. Les revenus ont progressé de 73%, passant de 3,56 à 6,16 milliards d'euros.

Sur le seul quatrième trimestre, Dexia a enregistré un bénéfice net de 202 millions d'euros, bien inférieur aux 241millions escomptés par les analystes. Les dépréciations et les provisions pour pertes sur le crédit se sont élevées à 281 millions d'euros sur la période. Elle a en revanche enregistré une plus-value de 153 millions d'euros liée à la vente de sa participation de 20% dans le Crédit du Nord à la Société générale

"En 2009, trimestre après trimestre, Dexia a tenu ou dépassé tous ses engagements et renoué avec les bénéfices," s'est félicité Pierre Mariani, administrateur délégué et président du comité de direction. "Recentré sur ses franchises commerciales dans ses marchés historiques," l'établissement a démontré la "rentabilité de son coeur de métier", poursuit-il.

La banque a entamé l'an passé un plan de transformation, pour recentrer son activité. Elle a ainsi arrêté ses activités commerciales en Australie, au Mexique, en Inde, en Scandinavie, en Suisse (dans le domaine du financement du secteur public), au Japon ainsi qu'en Europe Centrale et en Europe de l'Est. Les activités au Royaume-Uni et en Amérique du Nord ont été considérablement réduites. Dexia va poursuivre la mise en œuvre de son plan de réorganisation cette année en y intégrant l'accord conclu avec la Commission européenne.

Dexia, recapitalisée d'urgence à hauteur de 6,4 milliards d'euros fin septembre 2008, s'est ainsi engagée auprès de Bruxelles à vendre des filiales à l'étranger et à réduire de 35% la taille de son bilan d'ici 2014 (voir ci-dessous l'interview de Pierre Marini parue dans La Tribune). Cette cure d'amaigrissement à l'international s'ajoute aux cessions déjà réalisées en 2009. En plus de la vente des 20% dans Crédit du Nord, Dexia a cédé sa filiale américaine de rehaussement de crédit FSA à Assured Guaranty et sa filiale Epargne Pension à BNP Paribas .

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 24/02/2010 à 22:00
Signaler
votre article fait référence à d'anciens calculs faux que Reuters a corrigé. Donc votre article est basé sur des données fausses. Avant d'informer le métier de journaliste est de vérifier ses sources. "Cet article est décevant venant de la part d'un ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.