Tiens, revoilà la crise de la dette...

Après la Grèce, les marchés regardent désormais du côté de l'Espagne. Le pays pourrait avoir du mal à ramener son déficit de 8,5 à 5,3 points de PIB cette année et a eu du mal à placer sa dette mercredi. La montée des tensions n'a toutefois pas empêché la France d'émettre plus de 8 milliards d'euros de dette aujourd'hui.

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

Les difficultés rencontrées par l'Espagne pour émettre de la dette cette semaine marquent-elles le retour d'une nouvelle phase de turbulence sur les marchés ? Mercredi, Madrid a adjugé pour 2,6 milliards d'euros d'obligations, moins que ce qui était espéré, avec des coûts d'emprunt en hausse par rapport à la dernière opération de ce type. Le verdict des observateurs est sans appel : pour eux, le flot de liquidités déversé par la Banque centrale européenne depuis décembre à l'occasion des spectaculaires opérations de refinancement à long terme (les fameuses LTRO) est en train de s'assécher. Autrement dit, il faut s'attendre à un regain de tension sur les dettes dites "périphériques".

L'inquiétude monte
Déjà, le coût de l'assurance contre le défaut des pays de la zone euro considérés comme les plus risqués est reparti à la hausse. De même que le supplément de rendement demandé par les investisseurs pour détenir la dette de ces pays. Jeudi à la mi journée, les taux à 10 ans de l' Espagne s'inscrivaient à 5,8 % contre 5,674% mercredi alors que parallèlement ceux du Bund, l'obligation allemande de même échéance, reculaient à 1,75 % contre 1,787% la veille. L'écart de rendement entre les obligations d'Etat espagnoles et allemandes à dix ans (spread) a ainsi atteint son plus haut niveau depuis fin novembre, dépassant les 400 points de base (soit 4 points de pourcentage) jeudi. A l'automne 2011, au plus fort de la crise de la dette, ce "spread" (écart de taux) tournait autour des 460-480 points de base (1 point de base =0,01%).

La France place sa dette dans de bonnes conditions
A l'inverse, la France a émis 8,4 milliards d'euros de dette à long terme sans difficulté jeudi. « L'intérêt était plus important sur les emprunts à 5 et 10 ans que sur ceux à 15 et 30 ans », remarque toutefois un opérateur de marché. Rien d'inhabituel pour lui : « depuis six mois, l'appétit pour la dette à très long terme a nettement faibli et depuis les LTRO de la BCE, les intérêts acheteurs se concentrent sur la dette dont l'échéance est comprise entre 2 et 5 ans », explique-t-il. Le taux moyen pondéré sur l'emprunt à 10 ans est ressorti à 2,98 %, contre 2,91 % lors de la dernière adjudication comparable le 1er mars

De quoi relativiser
Ainsi, la fébrilité des investisseurs n'apparaît pas suffisante pour déstabiliser les marchés de dette les plus « liquides », c'est-à-dire les plus facilement négociables, de la zone. En outre, l'Espagne a déjà réalisé 47% de son programme de financement pour l'année. De quoi limiter les dégâts même si les temps deviennent plus durs. Enfin, dernier élément permettant de relativiser les turbulences de marché de ces derniers jours : le calendrier. De nombreux opérateurs sont absents cette semaine (les marchés seront fermés de vendredi à lundi pour le week end pascal) et la faiblesse des volumes favorise les mouvements brusques sur les marchés.

La BCE plus réticente à racheter des emprunts d'Etat
L'Espagne devrait néanmoins rester dans le radar. Nombreux sont ceux qui doutent de la capacité du pays à ramener son déficit de 8,5 à 5,3 points de PIB cette année, compte tenu des perspectives de repli de l'activité. Quant au soutien de la Banque centrale européenne (BCE), il devrait progressivement devenir moins systématique. Jeudi, la BCE a déclaré n'avoir procédé à aucun rachat d'obligations d'Etat de la zone euro cette semaine, comme au cours de six des sept semaines précédentes, et ce, en dépit des inquiétudes persistantes liées aux difficultés budgétaires de l'Espagne.
 

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 40
à écrit le 08/04/2012 à 19:17
Signaler
avec une dette à 100% du PIB les américains arrivent bien a la refourguer leur dette ?? Ah la FED paye ... et bien la BCE fera de même pour l'Espagne le temps qu'elle réduise son déficit , ce qui ne peut pas se faire du jour au lendemain ....

à écrit le 06/04/2012 à 19:07
Signaler
Sacré bling bling 500millards en 5 ans c'est pas mal

à écrit le 06/04/2012 à 16:39
Signaler
Les taux d'intérêts vont continuer à augmenter car depuis 81 on a cassé la croissance avec la 5e semaine de congés payés et la retraite à 60 ans qui coûte 60Md? par an soit la totalité de la dette accumulée. A cela on a rajouté les 35h payées 39 qui ...

le 07/04/2012 à 12:30
Signaler
je suppose que Vous, vous n'avez jamais profité de cette maudite 5ème semaine. cordialement.

le 07/04/2012 à 15:10
Signaler
Et deja pour la retraite a 65 ans,il faudrait prendre en compte de la penibilite de certains travail et surtout peut etre que vous n'etes pas au courant d'une realitee,mais passe 45/50 ans tu ne vaut plus rien dans ce systeme neo liberal et personne ...

le 07/04/2012 à 15:28
Signaler
J'y ait eu droit moi aussi. Malheureusement, comme bien d'autres, je ne bénéficiais pas d'un emploi garantit. Cette brillante mesure, tout comme la retraite à 60 ans, a développé la précarité naturelle des entreprises et, donc, la précarité de l'empl...

le 07/04/2012 à 16:15
Signaler
A rb Avec la réforme des 35h, les entreprises devaient, pour pouvoir survivre,augmenter leurs prix de 11% au minimum ou réduire leurs effectifs de 11% en augmentant la productivité, ce qui, pour certains a dégradé les conditions de travail et augmen...

le 07/04/2012 à 16:48
Signaler
@whynot: Je ne suis pas d'accord avec ton point de vue. Quand tu vois pas mal de boite verser des dividendes astronomiques(qui de fait n'iront ni dans le devellopeement de la boite,ni dans la RD,ni dans les salaires des employes) et qui ensuite font ...

le 07/04/2012 à 19:07
Signaler
A rb. On nous a raconté beaucoup de choses sur les entreprises. Je constate qu'elles sont des centaines à disparaître et je pense qu'elles préfèreraient toutes continuer à gagner de l'argent. Je constate que quand une entreprise paye 100 euros à un e...

le 08/04/2012 à 19:15
Signaler
@Whynot : qu'as tu a nous dire sur l'article des 7% de travailleurs pauvres aux US, ou sur les minijobs Allemands (1 Euro de l'heure ...) ... Comment peux tu nous expliquer comment même en supprimant toutes les prestations sociales , nous resterons c...

le 09/04/2012 à 17:54
Signaler
@Ahbon. Je ne prétends pas détenir toutes les réponses sur tous les sujets, surtout ceux pour lesquels je n'ai pas une information minimale ce qui est le cas sur les 2 premières questions posées. En ce qui concerne la compétitivité, la question se po...

le 09/04/2012 à 19:19
Signaler
@whynot bonsoir tout d'abord ce qui a plombé la France en 81 et peu de personne en parle, la relance par l'emprunt du "grand" économiste M. Mauroy alors que tout les autres pays industrialisés se seraient la ceinture. On parle beaucoup des 35 heures...

à écrit le 06/04/2012 à 16:39
Signaler
Votre titre est surprenant comme si la crise avait disparu par enchantement. Il n'en est rien et je pense que tous les français en sont conscients, et malheureusement après l'Espagne ce sera le tour de la France surtout si Hollande est élu, et qu'il ...

le 08/04/2012 à 19:07
Signaler
Nadine Morano on t'a reconnu ... il ne manque plus que : les chars qui vont débarquer de la place rouge, ou bien dans le monde seul la droite gère bien (la crise des subprimes c'est déclenchée sous le gouvernement de Bush de Droite dans un pays les p...

à écrit le 06/04/2012 à 15:45
Signaler
Il n a pas menti il s est seulement engagé a éviter que nous en soyons la victime ce qui est different et cela se sentira dans les jours prochains car l ESPAGNE peut tout faire basculer parcequ ils on ete pendant sept ans a la tete d un pays gouverné...

le 06/04/2012 à 16:41
Signaler
Sauif que durant cette période les comptes de l'espagne étaient justement équilibrés et le pays fanfaronnait. Leur économie a explosé car le système était basé sur un secteur immobilier hypertrophié, pas sur des comptes de l'état déficitaires. La cri...

le 08/04/2012 à 19:01
Signaler
La dette Espagnole est de 65% du PIB (cela devrait nous faire rêver ... et plus encore les américains à 100% du PIB, mais DOUDOU a surement préférer mettre ses économies dans de la bonne dette ricaine ) . Le boom de l'immobilier date d'Aznar (de Droi...

à écrit le 06/04/2012 à 15:40
Signaler
J ai l impression de savoir que cela n a pas ete pris par HOLLANDE dans son projet que j ai lu et que je trouve complétement a coté de la plaque et que si SARKOZY n est pas élu on sera alors dans une mélasse et nous en sortirons jamais.de cette crise...

le 06/04/2012 à 16:13
Signaler
je ne comprend pas cette haine developpee autour du president car si on analyse bien la situation par rapport aux autres pays europeens certe nous sommes endettes mais par contre le pouvoir d'achat c'est maintenu a peu pres aucune banque n'a fait fai...

le 06/04/2012 à 16:15
Signaler
Donc il faudrait remercier sarkozy de n'avoir rien fait pour réguler la finance et lutter contre la speculation qui est a l'origine de la crise(crise des subprimes) le remercier pour avoir renfloué les banques avec l'argent public sans contrepartie,p...

le 06/04/2012 à 16:34
Signaler
Et pourquoi l'espagne,la grece,l'italie sont dans la deche? Parcequ'ils n'ont aucun systeme de protection sociale et de repartition des richesses.Chose que sarko et ses boys n'ont cesse d'attaquer et de dementeler durant ces 5 annees.Pour ensuite se ...

le 06/04/2012 à 16:52
Signaler
Les espagnols ont une très bonne sécurité sociale qui contrairement à la notre n'est pas en déficit, et ils ont de très bonnes lois sociales également. Rensegnez vous avant décrire des faux.

le 06/04/2012 à 16:53
Signaler
Parce que Sarkozy n'est pas un gestionnaire de pays, mais un gamin qui a son jouet "je suis président". Sa force dans la gestion de crise est bien réelle, mais vient justement de ce coté "je veux je veux !! je vais, je vais !!" qui caractérise plus l...

le 06/04/2012 à 17:18
Signaler
@Conche: Alors pourquoi c'est dans ce systeme social si parfait que les coupes budgetaires se font?(je vais vous aider,neo....neo liberalisme) En attendant pas un mot sur la grece,l'italie,le portugal,l'irlande(anciennement tigre celtique) et aucun m...

à écrit le 06/04/2012 à 15:24
Signaler
Ce n'est qu'un début car l'appel au marché en avril est de 100 milliards pour le renouvellement des dettes de l'Espagne, l'Italie et de la France. Plus notre aléa électoral. La couleur importe peu, les marchés n'ayant jamais été aussi haussier que s...

à écrit le 05/04/2012 à 23:51
Signaler
Il n'en suffit de pas plus pour que les taux de la dette française remontent en flêche : le TEC10 passe de 2.92 à 3.05 en une journée et l'écart des taux entre la France et l'Allemagne se creuse à 1.25% alors qu'il s'était stabilisé à 1% pendant quel...

le 06/04/2012 à 12:00
Signaler
ne perdons pas patience encore 1 ou 2 mois de tranquilite boursiere de dettes de pib correct et apres pas besoin d'etre devin!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

à écrit le 05/04/2012 à 23:41
Signaler
Pourquoi elle était partie??? (En référence à votre titre)

à écrit le 05/04/2012 à 23:25
Signaler
Et dans un mois, la France .

à écrit le 05/04/2012 à 23:14
Signaler
Forcemment, rien n'a ete regle !

à écrit le 05/04/2012 à 23:10
Signaler
ça va être folklorique après le 6 mai, si Mélenchon et Hollande arrivent au pouvoir. Prochain, sur la liste : la France, ce pays de bisounours où tout le monde vit au crochet d'un Etat corrompu et qui corrompt....

à écrit le 05/04/2012 à 22:58
Signaler
Pourtant Sarko a annoncé triomphalement quelques jours avant que la crise était finie !!!! Se serait-il donc trompé ???

le 05/04/2012 à 23:50
Signaler
Non il ne s'est pas trompé, il a menti !!! C'est pas pareil.

le 06/04/2012 à 9:38
Signaler
Ils (UMPS) savent bien que la crise est devant nous ... Je les cotoie tous les jours et leurs analyses sont pertinentes, donc ils mentent pour des raisons électoralistes alors que les francais sont sensés voter pour celui qui devrait les aider à s'en...

le 06/04/2012 à 11:20
Signaler
Cette campagne est une non campagne, les présidentiel devrai un moment ou nos valeureux et courageux homme politiques devraient proposer une vision de la France pour les 5 prochaines a venir. A la place nous avons les extremes et l'UMPS qui sont dan...

le 06/04/2012 à 14:25
Signaler
Non, france attaquée + Melanchon = Spoliation de l'épargne des Riches et des pauvres pour payer !

le 08/04/2012 à 18:52
Signaler
Oui et tous au boulot bande de faignasses ...

à écrit le 05/04/2012 à 22:22
Signaler
Les taux fluctuent .... ça c'est de la nouvelle .... et on apprend que depuis 6 semaines la BCE a arrêter d'acheter de la dette .... D'ailleurs les journalistes pouvez vous nous dire si du coté US la FED achète toujours et encore des bons du trésor ...

le 06/04/2012 à 11:58
Signaler
ps possible la revolution en france nous sommes trop attaches a nos petits privileges personnels aussi petits soient ils; nos politiques ont tout fait pour cela depuis 30 ou 40 ans

à écrit le 05/04/2012 à 21:48
Signaler
Et ça "surprend" encore quelqu'un..??

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.