Factures, amendes, impôts... que peut-on désormais payer chez son buraliste ?

 |   |  668  mots
À terme, selon les estimations de Bercy, environ 2 millions de factures par an pourraient être réglées dans ces nouveaux points de contact de proximité.
À terme, selon les estimations de Bercy, environ 2 millions de factures par an pourraient être réglées dans ces nouveaux points de contact de proximité. (Crédits : Michaela Rehle)
Dès aujourd'hui, les particuliers peuvent régler une hospitalisation, la crèche ou la cantine de leurs enfants et certains impôts chez un buraliste partenaire du dispositif "paiement de proximité". Mode d'emploi.

Les buralistes multiplient les casquettes. Alors que plusieurs milliers d'entre eux permettent déjà aux particuliers d'ouvrir un compte bancaire, grâce à un partenariat avec la néobanque Nickel (groupe BNP Paribas), plus de 5.000 offrent désormais aussi la possibilité aux usagers de régler leurs factures. En effet, dès ce mardi 28 juillet, les Français peuvent payer un certain nombre de services publics et certains de leurs impôts en se rendant chez un buraliste à côté de chez eux. Un nouvel usage rendu possible grâce à la généralisation du dispositif de "paiement de proximité", testé dans un premier temps dans une dizaine de départements en France.

Dans le détail, un particulier peut désormais payer des factures de la vie quotidienne, relatives à la cantine, à la crèche ou encore à une...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/07/2020 à 9:26 :
Prime aux inadaptes, combien cette mesure coute-t-elle aux contribuables ?
Pouquoi ne pas donner un abattement fiscal a tous ceux qui payent par Internet ?
Du clientelisme electoral..
a écrit le 28/07/2020 à 20:20 :
Si je fais ça tout le canton saura combien je paie d'impôts, le montant de mes factures et que j'ai été chopé à 92 km sur la départementale....
Un bar tabac c'est la première place publique du village.

Je doute qu'aucune des personnes qui ont voté pour la mesure ait l'intention d'utiliser le système. Déjà qu'elles hurlent au viol parce qu'on leur demande de déclarer leur patrimoine en début de mandat, si en plus elles devaient révéler à leur voisin le montant de leur imposition.
a écrit le 28/07/2020 à 18:13 :
Mon buraliste a appris l'info à la télé ce matin ,il n'a aucun équipements nécessaires de toute façon.
a écrit le 28/07/2020 à 17:11 :
Le buraliste est donc le terminal de paiement des gens sans accès internet, sans ordinateur, ou ne sachant pas s'en servir (autant ne pas en avoir), voire sans compte bancaire (payés en liquide ? Les aides d'Etat c'est versé en liquide ? Quand le liquide aura été supprimé, comment feront-ils ?).
Si ça évite un timbre, pourquoi pas. Une facture à régler par internet sans internet ça fait des frais de courrier.
Ils refont les timbres fiscaux ? Ça a été dématérialisé, avec les timbres poste c'est chez eux que ça se vendait (à une époque poser une annonce en ville (sur le domaine public, épinglé à un poteau ou scotché, vend ceci, loue cela, cherche truc) devait s'accompagner d'un timbre fiscal adapté mais c'est ancien... Périmé peut-être).
a écrit le 28/07/2020 à 15:39 :
On peut tout payer sauf le tabac qu'i vaut mieux aller chercher à l'étranger.
a écrit le 28/07/2020 à 13:40 :
Quand on arrêtera le tabac on ira a l'herboristerie!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :