AIG réorganise ses actifs au Brésil

 |   |  211  mots
L'assureur américain, qui est porté à bout de bras par les pouvoirs publics depuis le début de l'automne, et le groupe financier Uniao de Bancos Brasileiros (Unibanco) ont décidé de dénouer leurs liens au Brésil, après 11 ans de partenariat.

C'est la fin d'une époque pour l'assureur américain AIG. Ce dernier qui est porté à bout de bras par les pouvoirs publics depuis le début de l'automne et le groupe financier Uniao de Bancos Brasileiros (Unibanco) ont annoncé mercredi le dénouement de leurs liens au Brésil, après 11 ans de partenariat.
 

Unibanco va racheter les parts détenues par des filiales d'AIG dans Unibanco AIG Seguros SA (UASEG). Une filiale d'AIG va faire de même pour les parts jusqu'ici possédées par Unibanco dans AIG Brasil, selon un communiqué. Les conditions financières de la transaction n'ont pas été rendues publiques par AIG, qui a échappé à la faillite grâce à une aide de 152 milliards de dollars de l'Etat et s'est engagé à faire des cessions d'actifs. (Retrouvez le communiqué d'Unibanco).
 

Durant la collaboration entre les deux groupes, UASEG -  qui sera rebaptisé Unibanco Seguros - a accru sa part du marché brésilien de l'assurance de 1% à 8%. Les 1.600 employés de la société conserveront leur travail. AIG Brasil continuera à travailler avec Unibanco Seguros dans des domaines comme la réassurance et l'assurance pour les entreprises. AIG, qui fut jusqu'à la crise financière le premier assureur mondial, est présent au Brésil depuis plus de 60 ans.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :