Freddie Mac va réclamer entre 30 et 35 milliards de dollars supplémentaires au Trésor américain

 |  | 324 mots
Lecture 2 min.
L'organisme de refinancement hypothécaire a confirmé ce lundi qu'il allait demander une rallonge au Trésor, dont le montant sera compris entre 30 et 35 milliards de dollars. Par ailleurs, le directeur général va quitter son poste.

Freddie Mac va bien demander une nouvelle aide au Trésor américain. L'organisme de refinancement hypothécaire, mis à mal par la crise des "subprimes" et sauvé de la faillite l'été dernier par les autorités américaines, a en effet confirmé ce lundi qu'il allait réclamer entre 30 et 35 milliards de dollars supplémentaires. Cette somme sera puisée dans la ligne de crédit prévue par les pouvoirs publics et dont le montant a été porté en février de 100 à 200 milliards de dollars.

Placé sous la tutelle de l'Etat en septembre, Freddie Mac avait indiqué dès janvier qu'il s'apprêtait à réclamer cette somme au Trésor, afin de revenir à une situation nette positive, c'est-à-dire pour que ses actifs soient supérieurs à son passif. Le groupe avait déjà obtenu 13,8 milliards de dollars après la publication d'une perte de 25,3 milliards de dollars au troisième trimestre. Il n'a pas fourni de prévisions sur ses pertes au quatrième trimestre, ni avancé de date pour leur publication.

Son homologue Fannie Mac, avec qui il détient ou garantit plus de 40% de l'encours des prêts immobiliers accordés aux Etats-Unis, avait indiqué jeudi dernier qu'il allait demander une aide de 15,2 milliards de dollars. L'établissement a subi une perte nette colossale de 58,7 milliards de dollars pour 2008. Sur le seul quatrième trimestre, le déficit atteint 25,9 milliards de dollars.

Par ailleurs, David Moffett va quitter son poste de directeur général le 13 mars prochain. "J'ai aimé le temps passé comme directeur général de Freddie Mac et je forme mes meilleurs voeux pour ses formidables employés dans les jours à venir", a-t-il déclaré, précisant qu'il voulait retrouver "un poste dans le secteur des services financiers". Le président du conseil d'administration John Koskinen a indiqué qu'il nommerait un patron à titre intérimaire afin que David Moffett soit remplacé dès son départ.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il est très inquiétant de constater qu'il y en a qui jonglent avec les milliards comme s'il s'agisait de petits pains
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cela me fait penser à un goûter autour d'une grande table
tous ces "petits" veulent du rabe.Mais ils ne voient pas
qu'ils sont déjà obèses.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :