Société Générale fait mieux que prévu au troisième trimestre

 |   |  290  mots
La banque de financement et d'investissement a réalisé la meilleure performance du groupe avec des revenus en progression de 13,7% à 2,3 milliards d'euros.
La banque de financement et d'investissement a réalisé la meilleure performance du groupe avec des revenus en progression de 13,7% à 2,3 milliards d'euros. (Crédits : Reuters)
La banque affiche un bénéfice net en baisse mais qui reste supérieur aux attentes des analystes.

Au troisième trimestre 2016, la Société Générale enregistre un bénéfice net de 1,09 milliard d'euros, en baisse de 2,4%. Ce résultat reste supérieur aux attentes des analystes (consensus FactSet) qui tablaient sur un bénéfice de 883 millions d'euros. En excluant la réévaluation de la dette propre du groupe, sans lien avec le cours des affaires, le bénéfice net serait de 1,2 milliard d'euros (+39%).

La Société Générale pâtit de l'activité de la banque de détail en France : affectée par les taux bas, cette dernière voit son revenu chuter de 6%, à 2 milliards d'euros. Pour dynamiser cette branche, la banque va ouvrir une centaine d'espaces dédiés à la clientèle professionnelle un peu partout en France.

Les activités de marché tirent la banque vers le haut

La banque de détail à l'international et les services financiers ont pour leur part tiré leur épingle du jeu avec des revenus en hausse de 0,7% à 1,9 milliard d'euros et un bénéfice bondissant de 30,6%, à 457 millions d'euros. Le dynamisme de la location longue durée de véhicules professionnels et de l'activité d'assurance, couplé à une reprise notable de la banque de détail en Europe de l'Est, expliquent le regain de ce pôle sur le trimestre.

Enfin, la banque de financement et d'investissement a réalisé la meilleure performance du groupe avec des revenus en progression de 13,7% à 2,3 milliards d'euros, tirés par les activités de marché. En termes de solvabilité, la banque française affichait à fin septembre un ratio de fonds propres "durs" (soit les apports des actionnaires et bénéfices mis en réserve rapportés aux crédits consentis) de 11,4%, au-dessus des exigences réglementaires.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/11/2016 à 11:52 :
Ils ont pas honte lisez d'abord le livre Kleptocratie de Madame Benamou expert comptable et puis vous comprendrez mieux...Voyous de banquiers...... attention au crach.....
a écrit le 03/11/2016 à 9:18 :
C'est bon du coup ils vont pouvoir rembourser l'état français, nickel !

Ah ben non ce n'est pas à l'ordre du jour me dit on, il faut encore établir une 23ème commission qui rendra un 55ème rapport pour dire qu'il faut encore y réfléchir...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :